Un garçon au pays des bébés chapitre 8

598Report
Un garçon au pays des bébés chapitre 8

Le dimanche avait été une journée tranquille pour Lee, après le temps qu'il avait passé avec Stacey vendredi matin, il n'avait couché avec aucune de ses sœurs de tout le week-end.

C'était maintenant lundi. Kim et Stéphanie étaient à l'université et le seraient jusque tard, Marie et toutes ses autres sœurs sauf April étaient au travail, les laissant seules dans la maison.

"Salut Lee", une April joyeuse salua son frère alors qu'il se dirigeait vers la cuisine, pour une raison quelconque, elle avait eu un pas vif ces derniers jours.

"Tu es content de ce qui se passe ?" Lee a serré sa sœur dans ses bras alors qu'elle l'a salué avec un baiser.

"Oh, rien qui te concerne", sourit-elle tandis que le jean de son frère frottait ses jambes exposées.

"C'est quoi ce short ?"

"Tu es plein de questions, n'est-ce pas ce matin" April sourit une fois de plus, elle aimait taquiner les gens et son frère ne faisait pas exception, quelle que soit leur situation.

"Oh, je suppose que c'est le cas ?" Lee était curieux de savoir.

"Il fait tellement chaud aujourd'hui que je pensais que les shorts étaient à l'ordre du jour, un problème avec ça ?"

"Non, ça me va, je peux juste m'asseoir et regarder tes fabuleuses jambes toute la journée et ton cul sexy" Lee serra sa sœur plus fort contre sa taille pendant qu'il parlait, sa bite bombée dans son jean juste assez pour qu'elle la sente sur son entrejambe. .

"Hay, il est un peu tôt pour ça, va te rafraîchir et me vois plus tard" April repoussa son frère mais lui donna quand même un baiser.

"Qu'est-ce que tu me fais ou quelque chose comme ça, ça fait un moment que nous ne sommes pas restés… tu sais" Lee haussa les sourcils et sourit, ses dents attrapant le soleil de la fenêtre et d'un blanc étincelant.

"Eh bien, c'est bon de savoir que tu es sorti de ta coquille depuis que nous avons commencé, et non, je ne t'ai pas quitté comme tu le dis, je n'ai juste pas envie de le faire maintenant, comme je dis à plus tard" April est partie dans la pièce avec un sourire, donnant un autre baiser à Lee avant de partir.

"Ok, je comprends et c'est bien si tu ne veux pas", cria Lee alors que sa sœur partait.

"Il est si gentil, comment pourrais-je lui résister aussi longtemps, il est si gentil et il ne ferait jamais pression sur personne pour qu'il fasse quelque chose qu'il ne veut pas" pensa April en entrant dans le jardin "Pourquoi devait-il être mon frère, je l'aurais épousé en un clin d'œil s'il ne l'avait pas été.

Lee attrapa son bol dans le placard, le remplit de céréales et de lait et l'emporta dans le salon pour le manger.

April apparut du jardin, ses cheveux roux brillaient d'un éclat brillant à cause du soleil qui les traversait. Lee s'est presque étouffé avec son petit-déjeuner en voyant cette beauté entrer dans la pièce.

"Tu ne vas pas à la salle de sport ?" Lee réussit finalement à s'étouffer après que sa toux se soit légèrement atténuée.

"Non, je pensais que j'aurais un jour de congé aujourd'hui, je n'en avais pas vraiment envie" dit April en s'asseyant à côté de son frère "Je pensais que je resterais ici avec toi à moins que tu ne partes en courant, bien sûr ?"

Lee secoua la tête, la bouche trop pleine pour parler. Il avait prévu de partir mais cela avait changé maintenant qu'April voulait la rester avec lui.

"Donc c'est juste nous deux alors c'est sympa, tu ne trouves pas ?" April croisa les jambes, donnant à Lee une belle vue de sa cuisse alors que le short qu'elle portait remontait sur les jambes douces et élégantes. Elle avait tourné son corps vers lui, sa poitrine massive touchant presque son bras ; elle s'allongea doucement, la partie avant de ses cheveux passant son doigt dessus comme un couple de jeunes amants aurait pu le faire dans les années soixante-dix. Ses yeux étaient fixés sur son visage, captant chaque petit mouvement de sa mâchoire alors qu'il mâchait la bouchée de céréales avant de l'avaler.

"Ouais, c'est sympa", couina Lee en déglutissant, souriant à sa sœur alors qu'elle s'allongeait avec ses cheveux avec tant d'amour.

"Oh, si seulement nous pouvions être tous les deux tout le temps, imagine ça, ce serait tellement génial, n'est-ce pas ?" April soupira en pensant à ce qu'aurait été la vie s'ils n'avaient pas été liés.

"Ce serait parfait, nous pourrions dormir tard ensemble, sans nous inquiéter que les autres nous trouvent, juste toi et moi." Lee pouvait voir dans son esprit qu'une image parfaite s'était formée de ce à quoi aurait ressemblé la vie.

"C'est dommage que la vie ne soit pas juste, n'est-ce pas ?" Dit April alors qu'elle se rapprochait de son frère, son souffle touchant son cou alors qu'elle se blottit contre lui.

"Ouais, ça l'est," dit doucement Lee alors qu'il posait sa tête sur ses sœurs, toutes deux regardant dans le vide.


April s'est réveillée seule sur le canapé. Elle ne s'en rendit pas compte au début mais elle s'était endormie blottie contre son frère. En regardant l'horloge, elle vit qu'elle dormait depuis un certain temps, il était maintenant 14h00. se frottant les yeux et les laissant s'adapter au soleil éclatant, elle se leva et partit à la recherche de son frère.

Lee était dans sa chambre. Il s'était soigneusement éloigné sans laisser April se réveiller de son sommeil paisible. Elle avait l'air si reposée quand il la quitta, ses yeux légèrement fermés même si elle dormait profondément. Elle avait l'air si innocente, allongée avec sa tête sur la poitrine de Lee, écoutant son rythme cardiaque régulier et semblant respirer en même temps. Lee avait besoin de temps seul pour réfléchir, c'est pourquoi il l'avait laissée sur le canapé et était allé dans sa chambre. C'était la façon dont sa sœur avait parlé de ce qu'aurait été la vie si c'était juste eux deux qui avait déclenché quelque chose dans son esprit. Il avait passé les dernières heures à y réfléchir.

April trouva Lee assis sur son lit, regardant par la fenêtre la lumière du soleil qui brillait sur lui.

"Tu vas bien?" » demanda-t-elle en s'asseyant à côté de son frère qui était plongé dans ses pensées.

"Oh, bien sûr" Lee n'avait pas vraiment vu April entrer dans sa chambre, la première fois qu'il savait qu'elle était là, c'était quand il sentit le lit bouger alors qu'elle s'asseyait dessus.

"Tu avais l'air d'être dans ton propre petit monde là-bas", commenta April en posant sa main sur celle de son frère.

"Je pensais que c'était tout" Lee regardait toujours par la fenêtre ; ses yeux se plissaient à cause des rayons du soleil qui illuminaient son visage.

"Pensant à quoi?" » demanda April en serrant un peu plus la main de son frère avant de la porter à ses jambes croisées en la posant sur ses cuisses douces.

"Il n'y a rien à craindre, alors tu dors bien ?" Lee a changé de sujet en avril.

"Ouais, c'était le cas, mais tu aurais dû me réveiller, tu sais" dit April avec un sourire alors qu'un nuage cachait le soleil rendant la pièce un peu plus sombre pendant quelques secondes.

"Je l'aurais fait, mais tu avais l'air si innocent, allongé là comme ça, comme si tu n'avais aucun problème au monde à craindre, je ne pouvais pas me résoudre à te réveiller de ça, revenons aux problèmes auxquels nous sommes tous confrontés dans vie" April a été choquée par la profondeur des paroles de Lee. Pendant tout le temps qu'elle avait vécu avec Lee, c'est-à-dire toute sa vie, il n'avait jamais dit quelque chose de pareil. Lee regarda sa sœur avec un petit sourire alors que le soleil pointait à travers les nuages.

"Lee, c'était si gentil" April ne savait pas quoi dire d'autre à ce qu'elle venait d'entendre de la bouche de son frère. Lee a juste regardé sa sœur, sans dire un mot, il a recommencé à regarder par la fenêtre, comme s'il voulait dire quelque chose mais ne trouvait tout simplement pas les bons mots.

April était assise avec son frère, tenant sa main toujours sur ses jambes, elle sentit le petit trembler dans sa main, un tremblement nerveux, elle le serra plus fort, l'amenant à son visage, elle en embrassa le dos si doucement qu'il aurait du mal à le faire. inscrivez-vous comme un baiser.

"Tu peux me dire tout ce que tu sais, n'est-ce pas ?" » assura April à son frère en frottant doucement sa main avec l'autre. Lee se contenta de hocher la tête, il savait qu'il le pouvait, mais il ne parvenait tout simplement pas à dire à sa sœur ce qu'il pensait à ce moment-là. April ne l'a pas poussé, elle s'est juste assise là sur son lit avec lui, regardant le monde passer devant eux.


April et Lee étaient assis sur son lit depuis un certain temps avant que l'un ou l'autre ne bouge, ils venaient juste d'être assis dans la même position, April tenant la main de son frère alors qu'il regardait par la fenêtre.

"Je ferais mieux d'y aller Lee, ça va aller ?" » demanda April en lâchant la main de son frère.

"Bien sûr" Lee n'a pas regardé sa sœur lorsqu'il a répondu à sa question. April vient de sortir de la pièce, laissant son frère plongé dans ses pensées, elle ne l'avait jamais vu comme ça auparavant et commençait à s'inquiéter que quelque chose n'allait pas ; elle savait que seul le temps nous dirait de quoi il s'agissait.


April était dans le jardin lorsque Lee sortit finalement de sa chambre. Il avait l'air troublé alors qu'il allait la rejoindre, l'aidant à faire sécher les draps qu'elle attachait à la ligne étroite sous le soleil éclatant de la journée.

"Ça va Lee ? Tu n'as pas l'air si bien" commenta April en mettant la dernière cheville.

"April, il y a quelque chose que je veux te dire mais je ne sais pas comment le faire", dit Lee en regardant au loin alors que l'ombre projetée par les draps les engloutissait tous les deux.

"Dis-le simplement Lee", dit April en prenant la main de son frère, en espérant que celle du voisin ne les surveillait pas.

"Je dois juste te le dire..."

"Vas-y" April essaya de pousser un peu son frère, pour l'aider à sortir les mots qu'il cherchait.

"Je t'aime April" dit Lee en regardant dans les yeux de sa sœur alors que le vent soufflait le drap et donc l'ombre loin d'eux, le soleil revenant sur eux comme un signe du ciel.

"Lee... c'est ce que tu essayais de dire ?" April sourit alors que la lumière faisait de petites ombres sur le visage de son frère. C'était la première fois qu'il disait qu'il aimait quelqu'un et elle savait que cela avait dû être un gros effort pour lui de l'admettre.

"Oui, c'est ce avec quoi j'ai du mal. Je ne l'ai jamais dit à personne mais je le pense vraiment April, je t'aime profondément", dit Lee en baissant timidement la tête en attendant ce que sa sœur dirait, inquiet. ce serait un rejet de ses sentiments.

"Je t'aime aussi, petit frère", répondit April. La tête de Lee se releva en entendant les mots de sa sœur.

"Vraiment?" » demanda-t-il, pas vraiment capable de croire que sa sœur lui dirait de tels mots.

"Bien sûr, viens ici, espèce d'idiot" dit April, une petite larme dans chaque œil alors qu'elle serrait fort son frère dans ses bras, lui aussi luttait contre les larmes. Cela aurait été une situation compromettante si un voisin avait vu les deux alors que l'étreinte se transformait en un profond baiser, mais pour eux cela n'avait pas d'importance, la seule chose qui faisait, c'était qu'ils ressentaient la même chose l'un pour l'autre, ils nous nous aimions.

Les draps continuaient de souffler autour d'eux alors qu'ils s'embrassaient dans le jardin ensoleillé, l'odeur de l'herbe envahissant leurs deux nez, c'était une bonne chose qu'aucun des deux ne souffre du rhume des foins ou cela aurait pu devenir vraiment compliqué dans cette situation.

April rompit le baiser, tenant toujours son frère dans ses bras, elle le serra à nouveau dans ses bras, toujours submergée par l'émotion, ne sachant jamais que trois petits mots pouvaient changer la vie si radicalement.

"Entrons à l'intérieur de Lee", dit-elle d'une voix calme et rauque en approchant sa bouche de l'oreille de son frère. Lee ne put qu'acquiescer de la tête.

Une fois à l'intérieur, ils se dirigèrent vers la cuisine, April tenant son frère par la main, elle le lâcha et se tourna pour lui faire face lorsqu'ils arrivèrent à table. Souriante, elle attrapa le bas de son t-shirt et le passa par-dessus sa tête. Elle le laissa tomber au sol, révélant un soutien-gorge en dentelle blanche luttant pour retenir ses seins massifs, qui voulaient se libérer et entre les mains de son frère.

Lee la regarda retirer le short de sa taille fine, la sensation du coton faisant vibrer ses jambes alors qu'il glissait sur la peau exposée. April était maintenant assise sur la table, vêtue uniquement d'un soutien-gorge et d'une culotte en dentelle assortis.

Incapable de se retenir davantage, Lee se déplaça entre les jambes de sa sœur, elle les amena de chaque côté de lui, les balançant sur la table, elle leva les yeux vers son visage. Aucun mot n'a été prononcé ou nécessaire ; Lee vient de poser ses mains sur les côtés des seins couverts de soutien-gorge de sa sœur, tenant le poids de chacune dans ses mains. April soupira en sentant ses mains chaudes sur le tissu fin qui recouvrait sa chair sensible en dessous.

Lee regarda April attraper son t-shirt par le bas, tout comme elle avait le sien, le tirant jusqu'à ce qu'il doive retirer ses mains de ses seins pour l'enlever complètement. C'était une sensation étrange mais elle était en fait déçue quand ses mains étaient retiré de ses seins. Les mains de Lee furent bientôt de retour, alors qu'il la tenait, il approcha sa bouche de la sienne partageant un baiser hésitant alors qu'il commençait à masser les côtés de ses seins.

La culotte d'April présentait une tache humide visible alors que son frère continuait à masser régulièrement ses seins. Elle savait qu'il était temps de faire avancer les choses, c'était si agréable mais cela n'allait pas être la fin, juste le début. April a attrapé la ceinture de son frère en essayant de la défaire mais ses mains n'ont pas pu la saisir correctement, Lee a senti sa lutte et l'a aidée, reculant, il a ouvert la ceinture, la laissant tomber au sol avant de revenir vers sa sœur, ses jambes Maintenant relevée, posant ses pieds sur la table, elle embrassa à nouveau Lee.

Lee se pressa légèrement contre elle alors qu'il se rapprochait mais April le recula, se retournant, elle s'agenouilla sur la table, sa culotte remontant ses fesses révélant ses deux joues parfaitement formées à son frère. En regardant en arrière, April sourit en sentant les mains de son frère la saisir doucement de chaque côté, la tenant alors qu'elle cambrait son dos lorsqu'elle sentit ses lèvres embrasser la chair douce de chaque joue en plein centre. Elle ferma les yeux en sentant le souffle chaud de son frère sur chacun de ses orbes parfaits, ses lèvres douces laissant une petite marque de baiser humide partout où elles se touchaient doucement.

April s'agenouilla sur ses fesses et descendit dans ses jambes pliées en dessous, elle frotta ses seins à travers le soutien-gorge qui les confinait, sentant les tétons le piquer, elle gémit en sentant le picotement des deux alors qu'ils étaient touchés par la dentelle. matériau, en les durcissant un peu plus à chaque fois.

Se penchant encore plus, elle fut attrapée par son frère, enroulant ses bras autour de ses seins, il chercha le fermoir qui le maintenait en place. April sentit les mains de son frère sur ses seins à la recherche du fermoir, elle tendit la main en arrière en tenant sa tête dans ses mains alors qu'elle la pressait contre sa poitrine, sentant ses lèvres humides sur son talent, elle souhaitait qu'il trouve le fermoir bientôt et la libère de sa douleur. seins.

Elle n'a pas été déçue lorsque son frère a défait le fermoir, elle a ramené ses bras pour qu'il puisse le faire glisser de son dos, les fines bretelles qui le maintenaient sur ses épaules s'accrochaient un peu sur ses coudes mais cela a vite été surmonté et il a été laissé tomber. au sol. Ensuite, sa culotte était accroupie, elle laissa Lee glisser ses mains dans la ceinture et les faire glisser jusqu'à ses genoux d'où elle prit le relais et avec une grande habileté réussit à les retirer, elle s'agenouilla une fois de plus et la poitrine de son frère lui toucha le dos. les mains caressaient maintenant doucement ses seins nus, envoyant de petits frissons à travers son corps comme de petites décharges électriques.

April se tourna vers son frère en souriant alors qu'elle voyait ses yeux fixés sur les siens, ne s'éloignant pas de sa chatte ou de ses seins nus, se contentant de regarder son visage. Se penchant en avant, elle plaça ses jambes de chaque côté de son corps une fois de plus, ses pieds pendaient au bout de la table suspendue en l'air alors qu'elle embrassait à nouveau doucement son frère.

Tandis que leurs visages étaient rapprochés, elle se pencha et défit son jean, le laissant tomber de ses hanches. Lee sortit de son jean tombé, maintenant seulement dans son caleçon, il embrassait sa sœur, jusqu'à présent rien de ce qu'ils avaient fait n'avait été précipité, ce n'était pas juste une baise rapide et dure, c'était quelque chose de spécial, ça allait être le moment où ils ont vraiment montré leur amour l'un pour l'autre.

April arrêta d'embrasser son frère et regarda le renflement qui faisait tente devant son boxer. Souriante, elle a ouvert le bouton du trou par lequel vous faites pipi et a atteint l'intérieur, saisissant la bite dure de son frère, elle a doucement retiré son prépuce et a sorti sa bite par le trou devant son caleçon. Souriant alors que la tête violette apparaissait, elle s'allongea sur la table, attirant Lee près d'elle, la guida vers l'entrée et plaça la pointe entre ses lèvres chaudes, humides et prêtes.

Lee regarda dans les yeux de sa sœur alors qu'il se glissait très lentement dans sa chatte qui s'ouvrait ; ni dire un mot, juste se regarder alors que sa bite entrait lentement en elle, les faisant pour ce moment un.

April sourit alors qu'elle se sentait pleinement remplie par son frère, il ne pouvait pas aller plus loin et il n'en avait pas besoin. Tous deux restèrent immobiles à se regarder pendant quelques instants, avant qu'April ne pose ses mains sur le visage de son frère, ramenant son visage vers le sien, ils partagèrent un baiser, doucement Lee laissa ses hanches glisser en arrière. La sensation des parois serrées de la chatte de sa sœur qui le retenaient, ne voulant jamais qu'il se retire rendait la tâche presque déchirante, mais il savait qu'il fallait le faire. April gémit alors qu'elle le sentait tout aussi doucement repousser dans la sienne, la bite étant serrée par ses muscles, son jus le mouillant et lui donnant un peu plus de chance de bouger, April aurait souhaité pouvoir simplement éteindre l'humidité et tenir son frère. en elle pour toujours, mais ce n'était pas possible et elle savait qu'elle ne pouvait pas lutter contre la nature, elle ne pouvait que profiter de ce qu'elle lui offrait.

April enroula doucement ses jambes autour de la taille de son frère alors qu'ils s'embrassaient lentement la langue sans se presser, il n'y avait pas de précipitation, ils s'appréciaient pleinement pour la première fois.

Lee a glissé un peu plus vite cette fois, l'humidité fournie par sa sœur rendant plus difficile le contrôle de la vitesse à laquelle elle se déplaçait en elle. April gémit lorsqu'elle sentit ses poils pubiens toucher les siens, leurs corps couverts de sueur montrant à quel point ils avaient déployé des efforts dans leurs mouvements lents. April sentit son frère commencer à pousser un peu plus fort, toujours pas avec la férocité habituelle que les hommes utilisent, essayant seulement de satisfaire leurs propres besoins, ici Lee essayait d'être si doux, si doux dans ses mouvements que cela rendait April plus folle que n'importe qui d'autre. une rencontre rapide et difficile avec un mec pourrait avoir.

April rejoignit la lente poussée de son frère ; Pendant que les deux hommes s'embrassaient, elle glissait ses hanches sur la table et revenait vers son frère alors qu'il avançait, le prenant profondément en elle à chaque coup qu'il faisait.

Lee se pencha en arrière et sentit sa sœur resserrer encore plus ses muscles intérieurs sur sa queue, rendant la chaleur encore plus chaude et chaque mouvement plus agréable. April lâcha sa taille avec ses jambes et les ramena une fois de plus sur la table, laissant plus d'espace à Lee pour bouger. Lee perdit presque son emprise sur le bord de la table alors qu'il sentait sa sœur bouger rapidement, poussa ses mains plus haut sur la table, ce faisant, il attrapa la jambe droite de sa sœur juste derrière le genou, la forçant à se relever avec son bras, April la laissa faire. se détacher, lui permettant d'être poussé jusqu'à sa poitrine, il repose finalement sur son sein droit alors que Lee tombe en avant. April l'embrasse, sa jambe droite maintenant tenue par-dessus son épaule. Ce nouveau poste a ouvert April encore plus qu'elle ne le pensait possible et avec tout l'entraînement qu'elle a fait, ce n'était aucun problème de se maintenir dans cette position pendant un certain temps.

Lee continua à embrasser April alors qu'il tenait sa jambe par-dessus son épaule, l'autre toujours juste sur la table. Lee a recommencé à enfoncer doucement sa sœur, cette fois avec plus d'espace pour bouger, il pouvait aller plus profondément, faisant gémir April alors qu'elle sentait son os pubien son clitoris, la sensation de cela combinée aux mouvements lents et réguliers de ses frères. la bite dans sa chatte trempée l'a amenée à un orgasme régulier. Rompant le baiser, elle secoua la tête alors que son orgasme coulait dans tout son corps, rendant sa chatte encore plus humide.

Lee lâcha sa jambe, la laissant retomber sur la table alors que son orgasme s'apaisait et ils recommencèrent à s'embrasser tendrement. Avec toute la force qu'il pouvait rassembler, Lee souleva sa sœur de la table, savourant ce qu'il faisait. April enroula à nouveau ses jambes autour de lui pour le soutenir tandis que Lee s'éloignait de la table, tenant sa sœur en l'air, il la laissa commencer à se déplacer. sa queue, ses seins étaient pressés contre sa poitrine et il pouvait sentir son cœur battre plus vite à travers les monticules fermes de chair. April a ressenti la même chose dans sa poitrine et a essayé de la faire correspondre avec ses levées et ses chutes régulières sur sa queue, mais les deux ne se précipitaient pas, chaque coup était délibéré et lent, les prenant tous les deux plus haut que jamais.

Le couple commença à s'embrasser alors que Lee tenait sa sœur, ses mains se tenant juste sous ses fesses pour l'aider à soulever sa queue, la sensation de ses doigts si près de son trou sensible la faisant se tortiller de plaisir.

Lee sentit ses jambes s'affaiblir et s'accroupit lentement, laissant April poser ses pieds sur le sol en s'appuyant sur ses jambes pliées. Elle était maintenant capable d'avoir un bon rythme en reculant jusqu'à ce que seule la tête de la bite de son frère soit dedans puis ressorte. avec de lents glissements de ses hanches. Lee regarda sa sœur dans les yeux alors qu'elle se penchait en arrière et gémissait alors qu'elle sentait ses jambes toucher les parties sensibles de l'intérieur de ses cuisses juste sous sa chatte. Lee lui tenait la taille pour ne pas tomber de lui alors qu'elle levait ses mains vers ses seins en touchant les mamelons alors qu'elle sentait un autre orgasme se développer et éclater en elle, la sueur commençant maintenant à tomber de leurs corps et non seulement à faire un éclat lisse. .

Ce deuxième orgasme de sa sœur a envoyé Lee clignoter vers le sien, April l'a regardé alors qu'il sentait ses couilles pomper leur charge jusqu'à la base de son manche, April pouvait dire ce qui allait arriver et a souri alors qu'elle poussait un dernier gémissement et poussait en s'accrochant. Le corps de son frère était en sueur alors qu'elle sentait son sperme frapper les parois de sa chatte, la chaleur qu'ils avaient générée était exaucée mille fois alors qu'elle le sentait, sa bite commençait à rétrécir, ils se regardèrent simplement dans les yeux.

"Je t'aime" dit April avec un doux sourire alors qu'elle sentait son frère tomber de ses limites étroites.

"Je t'aime aussi April" dit Lee en serrant sa sœur dans ses bras, toutes deux debout, nues et dégoulinantes de sueur.

Lee regarda sa sœur alors qu'ils se tenaient tous les deux dans la cuisine, la lumière de la fenêtre s'estompant à mesure que le soleil se déplaçait dans le ciel.

"Avril"

"Ouais"

« Ce que tu as dit plus tôt, à propos de notre vie ensemble, seuls, je veux dire, tu le pensais vraiment ? »

"Oui"

"J'adorerais"

Lee a serré sa sœur dans ses bras alors qu'ils sanglotaient tous les deux des larmes de bonheur. Ils ne savaient pas comment tout allait se passer à partir de maintenant, comment ils obtiendraient une maison, paieraient les factures ou comment leur famille réagirait, mais ils savaient une chose : tant qu'ils seraient ensemble, ils auraient tout ce qu'ils avaient. dont j'aurais jamais besoin dans cette vie ou au paradis.

Articles similaires

Chroma.

Tu sais que c'est étrange, mais je n'arrive pas à me souvenir de quoi que ce soit. Robert entendit la porte se refermer derrière lui, et il se tenait dans l'entrée, l'air perdu. Est-ce vrai? dit une voix plus loin dans la pièce. Oui, dit Robert, les sourcils froncés. En fait, quand j'ai dit cela, je ne pouvais même pas me souvenir de mon propre nom, croyez-le ou non. Charlotte regarda au coin de la rue, levant un sourcil vers lui. J'espère que vous n'avez pas oublié le mien. Charlotte! Bien sûr », a ri Robert dans sa barbe. Maintenant que...

2.4K Des vues

Likes 1

RASER MES JAMBES PLATES

RASER LES JAMBES ET LA CHATTE DE MES COLOCACTEURS C'est purement fictif mais basé sur un incident qui s'est réellement produit mais le personnage est réel et une ancienne petite amie en Thaïlande. J'espère que vous apprécierez l'histoire. .................................................. .................................................. .......... En rentrant à la maison un jour, j'ai trouvé mon colocataire Tan en train de fouiller dans mon armoire de salle de bain. C'est l'histoire qui a suivi. Tan a 34 ans et j'avais quatre ans de plus et c'est pourquoi nous nous entendions si bien, nous nous occupions l'un de l'autre, elle paradait souvent en sous-vêtements, sauf quand son...

1.9K Des vues

Likes 0

BRISER L'HABITUDE

Si ce n'était pas pour la taupe sur la bite d'Aaron Denton, je serais beaucoup plus heureux, je vous garantir. Cette taupe me dérange depuis la troisième année, quand je l'ai vu pisser dans les bois. Quoi? dit-il d'un air absent, regardant autour de nous nos regards horrifiés, pas réalisant qu'il faisait quelque chose de complètement anormal. Le reste d'entre nous ne faisait que traîner, pissant régulièrement dans notre les fermetures éclair aiment les gens sensés, mais pas Aaron. Merde. Sans même donner Après réflexion, Aaron a dézippé son jean, baissé son pantalon, jusqu'aux genoux - (aaack !) - et a commencé...

1.1K Des vues

Likes 0

The Hardwoods: Kevin apprend à aimer le coq

13-15 JUILLET 1973 : KEVIN APPREND A AIMER LA BITE Cette histoire est racontée du point de vue de Kevin Hardwood, 13 ans. Son frère de dix-sept ans l'encadre, ce qui pousse son père à lui donner une fessée. Kevin cède à la demande de Luke de lui sucer la bite pour qu'il ne continue pas à lui causer des ennuis. C'était une chaude journée d'été au milieu du mois de juillet. Je me rafraîchissais dans le jardin dans la piscine familiale. J'avais toute la piscine pour moi avec mon père au travail et ma mère et ma sœur visitant les...

756 Des vues

Likes 0

RWBY - Les favoris de l'enseignant chapitre 1

Attendez-vous à des fautes de grammaire, ce n'est pas ma langue maternelle X - X - X - X - X Les choses sont calmes dans la Beacon Academy, en particulier dans les chambres, bien que dans l'une d'entre elles, il se passe quelque chose que personne ne pourrait jamais imaginer : Les salles sont vides, tout le monde est dans la cour ou se promène dans la ville. Si quelqu'un traversait l'un d'eux, il serait surpris d'entendre des sons étranges et assez suspects. Maintenant, si quelqu'un entre dans la pièce d'où vient le bruit, sa mâchoire tombera au sol en...

718 Des vues

Likes 0

Island Royale : le rapport (chapitre sept)

Chapitre sept ____________________________ Cynthia m'avait encouragé à retourner à la crèche et à aider au « tutorat » d'un groupe particulier de jeunes filles qui venaient tout juste de s'occuper des organes génitaux masculins pour la première fois. À sa suggestion, j'ai sauté le petit-déjeuner le lendemain matin, soucieux de ne pas être trop tard pour m'inscrire à une opportunité matinale de visiter ce cours, et je suis passé directement de ma suite à la réception au niveau principal. L'opportunité de participer à la formation de certains des plus jeunes étudiants esclaves sexuels d'Island Royale semblait avoir été encore plus populaire...

628 Des vues

Likes 0

Mon anniversaire spécial

C'était mon dix-huitième anniversaire la semaine dernière, et quel anniversaire c'était. Ne vous méprenez pas, ça a commencé de façon merdique comme mes trois derniers anniversaires, mais cela s'est terminé d'une manière que je n'aurais jamais pu imaginer. Je m'appelle Stéphanie et, comme je l'ai déjà mentionné, j'ai dix-huit ans. J'ai de longs cheveux noirs et raides, ne me traitez pas de brune parce que ça m'énerve, ils sont noirs, pas bruns, avec des yeux bleus brillants. Les gens se moquent généralement de ma taille, quand on ne mesure que cinq pieds deux pouces, ça arrive forcément, je suppose, et je...

427 Des vues

Likes 0

Sous son bureau

Il m'a engagé il y a trois semaines. Un travail pour lequel je suis reconnaissant mais totalement non qualifié. Mais alors je suis jeune et asiatique, et il est plus âgé et blanc, et dans le cadre de mes fonctions (et oui, aussi au cours de mon espionnage), j'ai découvert la métrique-tonne de porno sur son disque- lecteur mettant en vedette de jeunes femmes asiatiques. Je suis loin d'être rebuté par ça. Je veux dire, ne vous méprenez pas, je n'ai aucune envie de me frayer un chemin jusqu'au sommet, et je suis aussi douloureusement conscient de l'ensemble du cliché de...

2K Des vues

Likes 2

Bravade, partie 2

Kevin s'est réveillé le lendemain matin groggy, la gueule de bois et dur comme un roc. Debby était allongée nue à côté de lui, souriant et caressant son petit gars. Charles n'était pas au lit. Kevin a chuchoté, « arrête ça ! » et a essayé de retirer ses mains, mais elle a juste serré et a continué à jouer avec lui. Kevin savait que Charles n'était pas content qu'ils se soient tous retrouvés dans un trio la nuit dernière, mais Debby ne semblait pas s'en soucier. Kevin entendit Charles s'affairer dans la cuisine. Kevin a regardé Debby dans les yeux et a crié...

2.4K Des vues

Likes 0

Fessée Amanda

J'ai écrit cette histoire pour la fille de mes désirs. Elle l'a lu et lui a donné son approbation. J'ai changé le nom pour protéger les coupables :) C'est assez court - je ne peux pas imaginer durer longtemps si cela devenait réalité. Laissez-moi savoir ce que vous pensez. ================================================= ====================== J'avais rencontré Amanda 2 ans auparavant dans le cadre d'un chat en ligne. Je l'avais considérée comme sexy dès le moment où j'avais consulté son profil, et je ne pouvais pas croire ma chance quand elle m'a dragué. Nous étions devenus lourds dans le chat depuis un certain temps, mais...

2.4K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.