Nouvelle fille à l'école-Première partie-

843Report
Nouvelle fille à l'école-Première partie-

Le professeur se leva alors qu'un nouvel élève franchissait la porte. elle était magnifique. cheveux noirs, peau pâle. sans parler de son superbe corps. Le professeur a alors annoncé "En classe, nous avons une nouvelle élève de notre école sœur. Je veux que vous toutes, les filles, soyez très très gentilles avec elle. Elle s'appelle Evee. Evee va s'asseoir à côté de Sarah là-bas." elle a montré le siège juste à côté de moi. Je lui ai souri timidement et j'ai agi comme si je ne pensais pas à quel point j'aimerais être gentil ici. J'ai remarqué son décolleté devant son fin débardeur noir et ses seins sans soutien-gorge en dessous. J'ai aussi remarqué ses tétons que nous aimons petits et durs aussi. J'ai aussi remarqué que sa jupe couvrait à peine andythign et qu'elle portait une culotte serrée avec un superbe orteil en camel qui montrait visiblement à quel point elle était apparemment mouillée en marchant. après l'avoir examinée, je dis "euh salut. Je m'appelle Sarah. heh. ravi de te rencontrer Evee"

"Salut Sarah", a-t-elle répondu alors que je regardais sa poitrine une fois de plus et que je voyais que ses seins étaient parfaits. pas trop gros, pas trop petit et en forme de petites boules de bowling "Sarah peux-tu m'aider à trouver mes cours" dit-elle un peu maladroitement en remarquant mon regard. J'ai hoché la tête et j'ai souri comme si de rien n'était et j'ai dit " hmmmm... ouais bien sûr. " Je me suis penché donc j'étais beaucoup plus proche d'elle " qu'est-ce que c'est ? " J'ai demandé et j'ai agi comme si je cherchais son emploi du temps " art ", a-t-elle répondu simplement . J'ai hoché la tête " L'art ensuite, hein ? ok. Je peux t'aider à le trouver une fois les cours terminés. " J'ai souri d'une manière frivole et j'ai dit " Je peux te faire une visite complète pendant la période du déjeuner. "

"Vraiment ? Merci Sarah !", m'a-t-elle dit et j'ai légèrement hoché la tête. J'ai bougé pour que mes seins soient devant son visage et c'était vraiment difficile pour elle de ne pas les toucher. elle a alors semblé tomber "accidentellement" dedans et d'une manière ou d'une autre, elle m'a tiré vers le bas et cela s'est terminé avec moi la bouche ouverte avec mon visage à cheval sur sa chatte couverte de culotte dans ma bouche et ma main lui giflant le cul essayant d'échapper à la chatte alors je pouvait respirer. elle s'est rapidement levée en criant "oh mon dieu Sarah ! Je suis vraiment désolée ! Lemem t'aide à te relever." elle m'a tendu la main et je l'ai prise. Moi aussi, je faisais semblant de rougir et je souriais intérieurement. puis nous avons entendu le professeur sonner ou plutôt gronder "Sarah ! Evee ! sors de ma classe !"

maintenant, ignorant les bouches béantes des autres filles, nous nous précipitons dans la salle en rougissant. je gémis légèrement. Evee a couru avec moi et bientôt nous étions dans le hall principal "alors peux-tu toujours me faire visiter ?" " Dit-elle avec ce qui aurait pu être un clin d'œil. J'ai hoché la tête, un peu déconcerté par son flirt soudain. " O-ouais, bien sûr. Pas de problème. J'ai tendu la main pour me gratter la tête et ce faisant, ma chemise se resserre autour de moi et mes tétons étaient durs comme de la pierre. "Je peux te faire visiter maintenant si tu veux." J'ai dit légèrement embarrassé et allumé et maintenant je prépare un plan. "Ouais merci Sarah", a-t-elle répondu. J'ai remarqué que sa chemise était presque enlevée et que sa jupe était toute foutue. J'ai réparé sa jupe mais j'ai laissé sa chemise : « même s'il n'y a que des étudiantes, il y a des professeurs de sexe masculin, vous savez. Dis-je en plaisantant. Je me suis léché les lèvres par inadvertance. "Euh. Voyons voir. Eh bien, nous devrions probablement aller chercher de l'art d'abord, puisque c'est la prochaine étape." Dis-je en lui attrapant la main et en la tirant doucement vers la bonne direction.

elle m'a suivi sa main dans la mienne " alors Sarah, depuis combien de temps es-tu ici ? " Après y avoir réfléchi, j'ai répondu " environ un an maintenant ". Je m'arrête alors que nous arrivons devant la salle d'art endormie et montre du doigt la peinture plutôt érotique mais discrètement censurée d'une grande femme mince et bien épanouie et d'une petite fille mince parfaitement proportionnée faisant l'amour "J'ai fait celle-là..." J'ai dit son "cool... Sarah, pourquoi as-tu encore ma main ?" J'ai réalisé que je ne l'avais pas lâché. feignant un autre rougissement, je l'ai fait et j'ai sauté brusquement. "S-désolé." Dis-je en donnant l'impression que j'étais gêné. "C'est bon" dit-elle en souriant. J'ai vu que quand elle souriait, cela me donnait encore plus envie d'elle. Je lui ai presque murmuré dessus car cela la rendait si radieuse que je ne pouvais plus le supporter. " Euh-euhm commun. Je veux te montrer quelque chose à moi. " Je lui ai repris la main. et l'a guidée vers ce qui ressemblait à un casier jusqu'à ce que vous vous approchiez et réalisiez qu'il s'agissait d'une porte de chaufferie. Je nous laisse entrer et je l'enferme derrière moi "euh... wow, il fait chaud ici... attends... oh non. Je me suis trompé de porte..." dis-je en faisant semblant de m'inquiéter.

" Humm... Sarah, pourquoi sommes-nous ici ? " m'a-t-elle demandé en me regardant avec méfiance. Je me suis retourné " euh... J'essayais de t'emmener à mon casier... et j'ai accidentellement ouvert la mauvaise porte. Je pense que ça nous a enfermés. " J'ai expliqué et j'ai agi comme si j'essayais la poignée en faisant croire que il n'y a pas de verrou sur ce simd " tu vois. il est verrouillé... ça ne servira à rien pour nous d'essayer de crier... personne ne sera là pendant des heures. " elle s'assit par terre en grognant " super " je J'ai soupiré et hoché légèrement la tête après avoir vu la façon dont ses seins rebondissaient "il fait vraiment chaud ici..." J'ai agi comme si je respirais fort " oh non... j'espère que mon asthme ne s'aggrave pas... je devrais probablement me déshabiller pour ne pas surchauffer... est-ce que ça te va ?" Je l'ai regardée agissant vraiment effrayée. "ouais, je vais me retourner pour que tu puisses" dit-elle en se détournant et j'ai vu qu'elle avait un tatouage.

J'ai lentement enlevé mes vêtements jusqu'à ce que je sois nu. J'ai couvert mes mamelons avec mes mains et je me suis assis "euh... est-ce un tatouage ? et tu peux regarder... pas comme si tu n'avais pas vu les mêmes choses sur toi-même..." dis-je après m'être assis. elle s'est tournée vers moi et a souri maladroitement "ouais, c'est vrai". J'ai souri et j'ai bougé mes mains pour que mes mamelons soient bien en vue, tout comme mon entrejambe. mais je l'ai fait d'une manière si innocente, presque penaude, que personne ne pouvait imaginer le mal que j'étais sur le point de faire. "Euh... tu devrais probablement te déshabiller aussi. Nous serons ici pendant un moment. Il fera bientôt très chaud. .. environ 15 minutes... puis il fera très froid à cause de toute la distribution de chaleur", lui ai-je expliqué. elle a rougi en voyant mes petits seins et mon trou rose serré. Elle a simplement dit "ok" et a commencé à se déshabiller pour moi du moins c'est ce qui est apparu. cela lui a révélé avoir 2 tatouages. un sur le bas de son dos et un sur son sein droit. En voyant les tatouages, j'ai manifesté un réel intérêt et j'ai tendu la main pour tracer celui sur sa mésange distraitement "leur belle..." lui ai-je dit. je parle plus de ses petits tétons durs que de ses tatouages ​​"hummmmmm.......oh tu les aimes ?" " J'ai alors remarqué à quel point j'étais proche et comment la nudité et la chaleur m'excitaient. Sans oublier la sensation de sa peau douce sous mes doigts souples. J'ai avalé fort alors que je me sentais soudainement mouillé d'excitation. du coup, je suis devenu audacieux. en regardant le tatouage de ses seins, j'ai recommencé à le tracer puis j'ai saisi doucement son sein. J'ai senti sa douce mésange dans ma main et je l'ai massée doucement. mon pouce a fait le tour du mamelon.

Elle m'a regardé sous le choc "Sarah... qu'est-ce que... tu fais... ?!" dit-elle à voix haute, j'ai miaulé doucement et j'ai levé les yeux dans ses yeux, les miens montrant l'excitation animale lubrique en moi, les siens montrant la peur de la créature qu'elle avait libérée. J'ai dit lentement "Je... je suis désolé..." J'ai posé doucement mon autre main. sur son ventre et frotté autour de son nombril en aimant ton abdomen ferme alors que je descendais lentement vers son pubis puis enfin vers son chat maintenant mouillé : non, non....." elle a gémi après moi. mais je l'ai ignorée et mon doigt a doucement frotté la fente vierge. elle était fraîchement rasée. probablement à partir de ce matin. Bientôt, je me suis penché en avant et j'ai commencé à la sucer en saluant fièrement le mamelon "mmmmmmmm". J'ai ronronné pendant que ma langue léchait et tourbillonnait autour de la surface bourgeonnée. elle gémissait de plus en plus fort et plus vite, haletante maintenant comme une chienne en chaleur. Bientôt, je l'ai tirée vers moi de la manière la plus douce. et mon doigt s'est avancé et a commencé à doigter rapidement sa chatte gonflée "Je... je te veux Evee. J'ai besoin de toi" j'ai gémi en sentant mon excitation couler de moi. Elle gémissait encore plus fort et plus fort, son corps se soulevait avec ses gémissements et son haletant. respire. Je pouvais sentir son cœur battre en extase. "St-arrête ça sa-sarah", gémit-elle. J'étais allé trop loin maintenant. Je n'étais plus Sarah. J'étais chaton. J'ai glissé un autre doigt et j'ai réalisé qu'elle était si mouillée que mon doigt est facilement entré. "Tu l'apprécies cependant... s'il te plaît. fais-le-moi aussi", suppliai-je.

"non... st-st-arrête ça sa-sar-sarah" gémit-elle bruyamment et me gémit. Je l'ai embrassée profondément sur les lèvres pour l'empêcher de gémir. ma langue s'est frayée un chemin dans sa bouche alors que je dominais son corps. Après, je m'éloigne et embrasse son cou entre les mots. "S'il te plaît… profite-en…." dis-je alors que nous nous embrassions passionnément une fois de plus. elle a essayé dire non mais je n’en ai pas eu l’occasion. elle s'est soudainement raidie et je savais que c'était presque fini. J'ai gémi doucement face à sa lutte et j'ai glissé un troisième doigt. maintenant, je lui claque la chatte avec mon putain de doigt "du sperme pour moi Sarah. Je veux ton sperme", elle a commencé à pleurer, les larmes coulant de ses yeux alors qu'elle les perdait et son corps tremblait violemment dans l'orgasme. son sperme s'est répandu sur ma main.

Soudain, me léchant la main, je la regardai maintenant recroquevillée et réalisai ce que je venais de faire. Je me suis approché d'elle et l'ai tirée vers moi dans une douce étreinte "oh mon Dieu Evee... je suis vraiment désolé... s'il te plaît... oh je suis vraiment désolé..." lui ai-je crié. J'avais violé la plus belle fille que j'aie jamais rencontrée. Elle m'a repoussé brusquement et a couru au fond de la pièce. "Ne me touche pas ! toi... espèce de violeur !" elle m'a crié dessus. Je l'ai regardée et je me suis effondré en sanglots "Je suis... tellement désolé... tu étais si belle... je n'ai pas pu résister... je te voulais... je... je... j'ai besoin de toi quand même...."les larmes n'arrêtaient pas de couler" p-p-s'il te plaît....je suis désolé....frappe-moi....bats-moi....comme tu veux....pardonne-moi juste..... Je… je…. » J'ai éclaté en sanglots, incapable de parler. "Sarah..." dit-elle en réalisant maintenant ce que j'avais ressenti et ce que ses taquineries avaient fait. elle s'est dirigée lentement vers moi, agenouillée devant ma forme pathétique. Je l'ai regardée à travers des yeux flous et larmoyants. elle a attrapé mes mains et les a mises sur ses seins, me faisant la sentir à nouveau. " M-b-mais ? " J'ai balbutié. elle sourit et rougit légèrement. "Tout va bien Sarah... je comprends maintenant..."

Je l'ai tirée par les seins et je l'ai embrassée passionnément. "Evee... Je veux te manger dehors... Je veux te donner tout le plaisir que je peux" gémit-elle doucement et hocha la tête. lentement, je nous ai retournés en position 69 et j'ai commencé à laper sur son chat rempli et couvert de sperme. Je me souviens avoir adoré ce goût. cette saveur. J'ai gémi et elle aussi. son léchage de moi et le mien nous amenaient tous les deux rapidement à l'orgasme. elle gémit plus fort et commença à me parler profondément. Je me souviens de ses mots "mmmmm si savoureux", avait-elle taquiné pendant que je lui frappais le visage. J'ai commencé à sucer son clitoris gonflé et à doigter à nouveau sa chatte serrée. "yummmmmmmmmy", taquinai-je en retour. alors tous les mots se perdirent dans l'extase. jusqu'à ce que je comprenne enfin mon propre désir pour son sperme frais. J'ai fait tournoyer ma langue à l'intérieur d'elle pendant qu'elle me baisait vigoureusement. J'avalais son jus pendant qu'elle aspirait le mien " cummmmmmmmmmmmm pour mmmmmmmmmy mmmmmmmouth....yummmmmmmmmmy cummmmmmmmmm s'il vous plaît " J'ai gémi en elle alors que j'ai moi-même éclaté en éjaculant sur son visage c'est fini avec ça. elle l'a bu et je lui ai baisé la chatte plus fort avec le doigt et la langue et elle est venue comme un ange tombant dans ma bouche. Je me suis léché le visage et la main et j'ai ri d'elle. "mmmmmm. tu avais tellement bon goût" tout à coup, la chaudière s'est éteinte et l'air devint glacial. "Oh merde ! le cours est déjà fini ! dépêche-toi de t'habiller." J'avais déjà commencé à mettre mes vêtements "tu sais où est l'art.. quelqu'un peut te demander de déjeuner à partir de là.. J'ai une salle de sport en ce moment. Je dois y aller. à bientôt" Je suis sorti en courant et me suis dirigé vers la salle de sport, la laissant brusquement. nu, hébété, froid et confus


. (fin de cette partie. La deuxième partie sortira bientôt. ALERTE SPOILER : scène dans les bois.)

Articles similaires

Décadent

Droit d'auteur 2003 Publications FK « Mmmmm..., oui, Lisa... oui... continue comme ça... oui..., lèche..., lèche-moi ! » Slurp! Slurp! Slurp! Ses cheveux courts et noirs, Lisa lécha la chatte de son amie blonde, deux filles de vingt et un ans toutes nues et seules dans la chambre du motel, s'amusant, se caressant l'une l'autre. Oh Lisa..., oh, oh, ouiiii!, s'écria Sue aux cheveux longs et aux yeux bleus alors que la langue de Lisa s'enfonçait profondément dans la chatte de la blonde, sans arrêt pendant les trois minutes suivantes ! Finalement, Sue a explosé, Ouisss..., oui... je vais jouir... je vais jouir ! Cinq...

759 Des vues

Likes 0

Monter dans le Cumpany

Une sorte de première chose, j'ai décidé d'essayer l'écriture. C'est probablement horriblement et certainement une combustion lente, donc désolé d'avance si vous choisissez de continuer à lire. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------- MONTER DANS LA CAMPAGNE Entre deux emplois, John acceptait tout travail disponible. Étant un jeune de 18 ans calme, il savait qu'il ne s'intégrerait jamais vraiment dans un centre d'appels, mais il a quand même accepté le poste en sachant qu'il devait gagner de l'argent pour continuer à payer les factures. Des factures comme les voyages qu'il a dû faire pour que sa relation à distance fonctionne réellement. C'était dur, mais le week-end...

824 Des vues

Likes 0

Sœur amusante (Pt1)_(0)

Sortir en boîte en ville n'est pas si mal, vous dites à vos amis quand ils ne cessent de vous demander pourquoi vous le faites : Pourquoi je le fais ?, vous vous demandez pour la dixième fois alors que vous et votre sœur vous tenez sur la plate-forme bondée en attendant le tube à la maison. Toutes les deux vêtues de jupes presque trop courtes pour la décence et de hauts moulants, votre sœur s'est toujours plainte que vous ne portiez jamais de soutien-gorge, vos seins fermes et tombant presque de la ligne inférieure du cou. 23h et vous n'arrivez...

1.6K Des vues

Likes 0

BRISER L'HABITUDE

Si ce n'était pas pour la taupe sur la bite d'Aaron Denton, je serais beaucoup plus heureux, je vous garantir. Cette taupe me dérange depuis la troisième année, quand je l'ai vu pisser dans les bois. Quoi? dit-il d'un air absent, regardant autour de nous nos regards horrifiés, pas réalisant qu'il faisait quelque chose de complètement anormal. Le reste d'entre nous ne faisait que traîner, pissant régulièrement dans notre les fermetures éclair aiment les gens sensés, mais pas Aaron. Merde. Sans même donner Après réflexion, Aaron a dézippé son jean, baissé son pantalon, jusqu'aux genoux - (aaack !) - et a commencé...

1.3K Des vues

Likes 0

Le prendre

Ken n'aurait jamais pensé que cela lui arriverait. C'était un petit homme timide et encore très vierge. Il savait qu'il était gay depuis le début mais ne savait tout simplement pas comment s'exprimer. Et puis le nouveau club a ouvert juste en bas de la rue de chez lui. La première fois a été très dure. Il a quitté sa maison 4 fois pour revenir peu de temps après son départ, indécis. C'était tout ce qui se passait si ça l'avait fait entrer. Et si personne ne l'aimait ? Et si personne ne lui parlait ? Et s'ils riaient ? On...

723 Des vues

Likes 0

Défendez-vous

Il était trois heures du matin quand le téléphone se mit à sonner. Bonjour? dit John à moitié endormi. John? C'est moi Marie ! Mary était la petite amie de John à l'époque. Quoi de neuf? Savez-vous quelle heure il est? La voix de Mary commença à trembler un peu. C'est Alex. Quelque chose est arrivé. Bien sûr, quand il s'agit d'Alex la reine du drame, il se passe toujours quelque chose. Alex, soit dit en passant, est l'ami proche de Mary, un ami transsexuel. Mary a toujours fréquenté des personnes étranges, mais si vous vivez en Californie, tout le monde...

1.4K Des vues

Likes 0

Une histoire d'amour au lycée pt 3

C'était lundi, mais heureusement, les vacances de printemps battaient leur plein. Je me suis réveillé après un autre rêve, cette fois sur Hailey et Abbey en même temps. Abbey chevauchait ma bite tout en s'embrassant avec Hailey. Je n'ai pas éjaculé dans mon pantalon cette fois, mais je me suis quand même réveillé en plantant une grande tente. La première chose que j'ai faite a été de vérifier mon téléphone quand je suis revenu à moi. Anna-beth m'a envoyé un texto me demandant si je voulais venir chez elle. J'ai accepté mais je n'ai pas pu venir avant midi. J'ai quitté...

1.2K Des vues

Likes 0

La nièce, la femme et leurs besoins Pt3

PARTIE 3 C'est jeudi et Ed et Sheila n'ont toujours pas appelé alors je vais sur le site échangiste et leur envoie un message quand je vois qu'ils sont en ligne. Je demande s'ils ont décidé de ne pas nous rencontrer car ils n'ont pas appelé. Elle ne répond pas pendant environ cinq minutes et mon cœur se serre. Juste à ce moment-là, ma ligne fixe sonne et, alors que je réponds, je vois Sheila Thompson s'afficher sur l'identification de l'appelant. J'aurais juré que je leur ai donné mon numéro de portable, je pense que je dis, bonjour. Salut Rick, c'est...

1.4K Des vues

Likes 0

Traiter avec un diable en chaleur - Une histoire d'Halloween

ATTENTION! Cet avertissement n'est peut-être pas nécessaire pour cette histoire particulière, mais je l'inclus car il est nécessaire pour la plupart de mes histoires. Si vous décidez de lire d'autres de mes histoires, assurez-vous de lire les révélations et les avertissements au début de chaque histoire. Tous mes écrits sont destinés UNIQUEMENT aux adultes de plus de 18 ans. Les histoires peuvent contenir un contenu sexuel fort ou même extrême. Toutes les personnes et tous les événements représentés sont fictifs et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées est purement fortuite. Les actions, les situations et les réponses sont UNIQUEMENT...

1.2K Des vues

Likes 0

Ancien Entrepôt Abandonné

J'ai appelé Marci en lui donnant l'adresse d'un vieil entrepôt abandonné que je possédais dans le Queens New York, je lui ai demandé de me rencontrer là-bas. Le claquement de ses talons de bottes résonnant sur les murs de béton est le seul son alors qu'elle entre dans l'entrepôt et parcourt le long bâtiment à ma recherche. Elle s'est arrêté. Les lumières fluorescentes vert jaunâtre dérangent ses yeux. Le sol est humide - mouillé par endroits avec des flaques d'eau noire - et les murs de béton qui s'écaillent s'effondrent par endroits. Cet entrepôt est un dépotoir, décrépit et déprimant et...

1.3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.