Monter dans le Cumpany

564Report
Monter dans le Cumpany

Une sorte de première chose, j'ai décidé d'essayer l'écriture.
C'est probablement horriblement et certainement une combustion lente, donc désolé d'avance si vous choisissez de continuer à lire.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
MONTER DANS LA CAMPAGNE

Entre deux emplois, John acceptait tout travail disponible. Étant un jeune de 18 ans calme, il savait qu'il ne s'intégrerait jamais vraiment dans un centre d'appels, mais il a quand même accepté le poste en sachant qu'il devait gagner de l'argent pour continuer à payer les factures. Des factures comme les voyages qu'il a dû faire pour que sa relation à distance fonctionne réellement. C'était dur, mais le week-end, il voyageait beaucoup pour aller voir sa petite amie. Ils se sont rencontrés au lycée et étaient assez attachés bien qu'assez souvent il semblait plus comme si la relation était forcée et l'idée de rompre semblait moins favorable parce qu'elle était tout ce qu'il avait connu et qu'il ne voulait pas être seul.

Le premier jour, John est entré et a été accueilli par une gentille fille à la réception. Il essaya de rassembler ses mots, « Je… euh je viens juste d'être embauché et… » Elle le coupa, « Oh oui par ici. dit-elle avec un grand sourire. Elle accompagna John dans une grande pièce qui avait une énorme table au milieu entourée de bureaux faisant face aux murs avec des ordinateurs dessus.
"Votre entraîneur sera bientôt là, mais pour l'instant vous pouvez attendre ici avec les autres stagiaires. Bonne chance Josh."
"Je euhh nommé... euh merci." Était tout ce qu'il pouvait sortir.

Elle se tourna pour retourner à son bureau et se retourna à moitié pour le regarder à nouveau, avec une petite mèche de ses cheveux blonds pendant devant son visage- elle fit un clin d'œil, et il aperçut son badge qui disait juste "Crystal". Ça et ça son chemisier s'était ouvert brièvement et il avait réussi à voir ses seins, qui étaient assez gros pour être enroulés autour de sa queue jusqu'à ce qu'ils disparaissent.

Essayant de ne pas y penser, John pouvait dire qu'il devenait rouge. Heureusement, aucun des autres stagiaires ne prêtait beaucoup d'attention à quoi que ce soit et sa timidité n'était pas détectée.

John était assis là à jouer au solitaire sur son téléphone et à envoyer un texto à sa petite amie qui lui demandait comment ça se passait. Il s'est assuré de laisser de côté son petit incident avec Crystal. Sachant que quelqu'un lui avait fait un clin d'œil, elle l'aurait forcé à trouver un nouveau travail – et il avait besoin d'argent !

Au fur et à mesure que les stagiaires arrivaient, John remarqua que cette profession devait attirer plus de femmes que d'hommes. Il y avait des personnes âgées, des adolescents comme lui, quelques filles qui parlaient joyeusement des joies d'élever des enfants, et quelques filles qui rappelaient à John Crystal à la réception. Encore une fois, essayant de ne pas y penser, il continua d'essayer d'apprendre.

Les jours passaient, John ne disait pas un mot. Il se rendit à son travail, pressé par Crystal essayant d'établir un contact visuel et plongea dans l'apprentissage des tenants et aboutissants de la télévente.

Un matin, John n'avait pas pu bien dormir et il avait dû boire au moins une tasse de café parce qu'au moment où il arrivait au travail, c'était l'heure de la pisse et il avait un dilemme sur les bras.

Il pouvait se précipiter dans les escaliers, dans le couloir, à travers la salle d'entraînement et dans la salle de bain là-bas, ou demander à Crystal s'il y avait une salle de bain plus proche. Le temps qu'il pousse les portes, la décision était claire.

"Hey Crystal... euh, est-ce que tu... y a-t-il une salle de bain ici ?"
Elle gloussa et lui fit signe derrière le bureau de l'espace bureau « Viens avec moi ma chérie. Dit-elle avec un sourire si large qu'il montrait à quel point ses lèvres seraient parfaites... mais John essaya bien sûr de ne pas y penser non plus. Cela fit à nouveau rougir John et il était certain qu'elle l'avait remarqué cette fois.

Elle l'a amené à une porte entre deux bureaux vides, "les managers ne doivent pas avoir à se lever aussi tôt que nous." pensa Jean en lui-même. Elle a frappé à la porte avec cette manière guillerette qui était la sienne et une autre voix féminine a répondu à l'intérieur "Une seconde s'il vous plaît" Crystal a soupiré et a roulé des yeux et a appelé "Allez Trish, combien de temps faut-il pour s'habiller !?"
John rougit à nouveau quand Trish ouvrit la porte à moitié vêtue d'un soutien-gorge en dentelle bleu ciel couvrant ses gros seins bronzés et bien qu'il se sente comme un pervers, elle et Crystal se mirent à rire si fort que Trish put à peine mettre sa chemise de travail avant de sortir de la salle de bain.

Dans la salle de bain, John a ouvert son pantalon et l'a sorti. Le jet de pipi a essentiellement commencé avant même qu'il ne soit visé et la majeure partie a attrapé le siège qu'il allait nettoyer, mais le pire était à quel point il était droit et à quel point il serait visible qu'il choisissait de le porter ce jour-là. John réussit à se calmer un peu. Nettoyer le pipi n'est pas très sexy, même si c'est le vôtre. S'éclaboussant un peu d'eau sur le visage, il attrapa une serviette en papier et se sécha.

Se sentant soulagé, il a saisi la poignée de la porte et l'a tournée et elle s'est tournée vers une position sur la porte où elle était à l'envers mais toujours verrouillée. « Fan-fucking-tastic » pensa-t-il. Qu'allait-il faire maintenant ? Il a secoué un peu le bouton et toujours rien. Il savait ce qu'il fallait faire. Au moins, il était encore en avance pour le travail, mais l'anxiété de ce qui devait être fait le saisit si fort qu'il faillit tomber par terre et se recroquevilla en position fœtale.

Frappant à la porte, il a crié "Crystal !??!" En réponse, il entendit ses hauts talons rouges claquer sur le sol, dans la foulée vers la salle de bain maudite. Il n'y avait vraiment rien en elle qu'il ne trouvait pas attirant. Bien qu'essayant de ne pas y penser, il a décidé que sa petite amie recevrait une paire de talons hauts après son prochain chèque de paie. Ceux qui s'asseyaient fermement derrière ses cuisses nues pendant qu'il rentrait et sortait sa bite d'elle, et ils devaient être rouges.

"Qu'est-ce qu'il y a Josh ?" Crystal a parlé dans la porte. Fixant le sol en criant à son érection, lui disant d'aller se faire foutre et de s'en aller, John dit docilement "La poignée de la porte, je pense qu'elle est cassée. Elle est complètement retournée."

"Attendez, laissez-moi essayer" dit la voix étouffée de Crystal à travers la porte. Elle a commencé à tourner la poignée, martelant la porte et à chaque poussée elle laissait échapper un petit "ummph" cela n'aidait pas du tout la situation du pantalon de John.

Finalement, elle franchit la porte et vit John se tenant maladroitement dans la pièce.
« Êtes-vous claustrophobe ? » Elle a demandé.
"Non, juste pas amoureux de l'idée d'être enfermé dans une salle de bain toute la journée" laissa échapper John, se surprenant lui-même. Elle gloussa et il rit un peu aussi. Elle a alors saisi le côté cassé de la poignée de la porte et l'a refermée.

« C'est tellement bizarre, ça a marché pour Trish, ça a marché pour moi ce matin. Pourquoi a-t-il décidé de te lâcher ? Elle s'interroge curieusement.
"Ummn je ne suis pas sûr.. haha.. probablement juste ma chance stupide je suppose" John se mit à rire.
"Je suppose..." dit Crystal en tournant le bouton pour partir. À ce stade, ils ont tous deux été frappés par la même prise de conscience froide que Crystal venait de s'enfermer efficacement et involontairement avec "Josh" dans la salle de bain ensemble. Elle se retourna pour le regarder "Je suis tellement désolée" dit-elle d'un ton triste.
"Avez-vous un téléphone portable? Personne n'est là aujourd'hui, ils sont tous en réunion." demanda Crystal.
"uhh..ouais..et" John regarda son téléphone, "il est mort... ou ne fonctionne pas ou quelque chose comme ça, putain de technologie"
Comme si c'était prévu, ils regardèrent tous les deux la porte et soupirèrent en disant "Merde" à l'unisson.

Pendant dix minutes, ils ont essayé différentes méthodes pour ouvrir la porte, et pendant dix minutes, John a écouté les petits bruits sexy de Crystal en essayant d'ouvrir la porte. À une occasion, ils poussaient tous les deux sur la porte et il était presque si près d'elle qu'elle aurait senti son érection effleurer sa fesse, mais il s'écarta comme un ninja.

Finalement, ils ont été vaincus. Crystal se tenait devant la porte, transpirant et affichant un visage de frustration. John se tenait le dos contre le mur en face de la porte. Ils savaient qu'ils étaient foutus et à quoi cela ressemblerait si un manager devait les attraper. Cela ne semblait pas être un problème qui tourmentait l'esprit de Crystal.

Respirant fortement, le buste courbé des cristaux s'est soulevé de haut en bas. John la fixait, elle ne l'avait pas remarqué... ou s'en soucier, supposa-t-il.

"Eh bien, nous sommes coincés." Elle a noté avec frustration.
"Ouais..." John ne put que répondre.

Quelques minutes passèrent et ils parvinrent tous les deux à se calmer un peu. Tout à coup, Crystal a levé les yeux vers John et a dit: "Tu sais, tout n'est pas si mal." Debout devant la porte, ses cheveux blonds sales attachés en queue de cheval, son chemisier à volants, les manches retroussées, les jambes larges, dans une jupe noire et des talons hauts rouges, elle a atteint le bouton du haut.

Elle a fait sauter le bouton du haut et le devant de son chemisier s'est ouvert, révélant son buste extra-large dans un soutien-gorge push-up rose. C'était comme si même si elle n'avait pas ouvert sa chemise, à tout moment de la journée, ses vêtements auraient pu se déchirer et ces armes de destruction de la volonté rebondiraient et John aurait un vrai problème entre ses mains s'il était là pour ça.

"Je peux le voir Josh," taquina-t-elle "Je l'ai senti quand nous avons fait levier sur la porte."
"Je umnn, ugh .." John pouvait seulement dire.
"Shhhhhhhh" gémit Crystal avec un doigt placé devant ces délicieuses lèvres rouges, "Allez, laisse-le sortir Joshy. Je peux dire qu'il veut jouer."

John avait tort, maintenant il avait un vrai problème sur les bras. Mais sans aucun contrôle sur ses propres fonctions motrices, comme si son pénis avait complètement pris le contrôle de son corps, il attrapa sa fermeture éclair. Et c'est là que Trish a ouvert la porte en lui donnant une fessée dans le cul de Crystal et en lui faisant peur.

"Oooooo merci Trish," cria-t-elle puis chuchota, "je suppose que nous devrons attendre jusqu'à la prochaine fois, hein Josh?"
"uhhh" est tout ce que John a pu sortir.

Sortir de la salle de bain, enfin. John courut jusqu'à sa salle d'entraînement et entra au milieu de sa classe.
"Je ughhh suis resté coincé dans la salle de bain" bégaya John.
Toute la classe éclata de rire, il s'assit sur son siège, le visage rouge, espérant que personne ne remarquât son entrejambe encore pointu.

La jolie fille assise à côté de John s'est penchée et a dit "Hey John, sens ma chemise!" C'était une demande étrange mais il savait qu'il devait le faire sinon elle l'embêterait à ce sujet pour le reste de la matinée.

Se penchant, il vit directement sa chemise. Elle portait un haut qui montrait une immense quantité de décolleté et considérant qu'elle était déjà incroyablement massive dans le département des seins, il a eu tout le spectacle en prenant une longue bouffée de sa chemise.

John s'est penché en arrière et ils l'ont dit tous les deux ensemble, "pancakes!" Ils ont tous les deux souri. Il savait qu'elle était un peu fumeur mais elle était assez drôle pour ce que ça valait, et bien qu'elle soit probablement défoncée en ce moment - d'où l'excitation de l'odeur de sa chemise, John se laissa exciter avec elle.

"J'en ai fait ce matin, des pépites de chocolat, du sirop d'érable... bla bla bla..."
John était parti dans son propre monde. Il a imaginé ce stoner… Brittany, versant du sirop d'érable sur ses seins et lui demandant de le lécher. Compte tenu de leur taille et de la quantité de sirop que cela prendrait, il serait probablement diabétique à la fin. Alors il décida que la meilleure idée serait alors de plonger sa baguette entre eux, de la laisser les écraser ensemble, de lui donner une belle baise sur les seins et de lui permettre ensuite de sucer tout le sirop d'érable. Ensuite, il lui ferait des pancakes et éjaculerait dessus parce qu'il n'y aurait plus de sirop. C'était un enfant bizarre.

Retour à la réalité.
C'était l'heure du déjeuner et John devait encore faire pipi. Se précipitant vers la salle de bain pour constater que cette salle de bain était en panne, il décida qu'il devait à nouveau utiliser la salle de bain du destin. Inconsciemment, il avait espéré que Crystal le remarquerait et le suivrait. Au diable sa relation. C'était trop pour un homme à supporter et il allait soit se frayer un chemin à travers ça, soit quitter son travail tout de suite.

Descendant les escaliers, il jeta un coup d'œil au bureau de Crystal. L'ancienne secrétaire Janice était à la barre, Crystal devait être en train de déjeuner. Probablement sudducing un drive through attendant. John a demandé à Janice s'il pouvait utiliser la salle de bain dans la zone du personnel en déclarant qu'il avait essayé à l'étage et qu'elle était en panne. Janice le laissa bien sûr partir et il erra dans le couloir.

Parce qu'il était un gars intelligent, John a décidé de faire quelque chose d'intelligent ici et de sortir de sa poche une carte de visite qu'il avait obtenue à l'entraînement et de l'utiliser pour garder le verrou de la porte ouvert pendant qu'il faisait pipi. Par conséquent, ruiner les portes prévoit de le faire enfermer à nouveau.

John entra dans la salle de bain, installa la porte et se retourna pour trouver Brittany assise dans un coin, fumant un joint.

"Oh merde" dit-elle, révélant son accent britannique.
"Oh Britt, je suis désolé, je vais-" John fut interrompu.
« Non, reste. Tu veux une bouffée ? » demanda Brit.
"Oh non, je ne suis pas vraiment un-"
Et le joint fut placé entre ses lèvres. Haussant les épaules, John prit une petite bouffée et expira profondément.

"Ya... bonne merde non?" demanda Britt.
« Oh, euh… ouais ! » Jean devina.

"Je veux te montrer quelque chose de k? Ferme les yeux Johnny."
"Umn bien les crêpes"
"Est-ce que tu viens de m'appeler pancakes"
"Je peux sentir les crêpes"
"John tu es déjà défoncé !" Britt a ri, "ok ouvre-les"

Brittany se tenait maintenant un peu en face de John, complètement torse nu. Ses seins étaient guillerets. Ils étaient grands. Il devrait utiliser une bouteille entière de sirop. Ses mamelons roses sortaient en gros pics et ils étaient percés de petits clous argentés.

Elle ne dit pas un mot mais se mit directement au travail, jetant le joint dans les toilettes, elle défit la ceinture de John, fit glisser son pantalon et leva les yeux vers lui.

"Je vais te sucer la bite John." elle lui a dit. C'était une fille bizarre.

Elle a placé le bout de la bite de John sur sa langue, révélant qu'il était également percé. Avec une torsion d'un bouton au bas du goujon, son piercing a commencé à faire un bruit "zzzzz". Elle a ensuite englouti toute sa pointe et les vibrations ont pulsé à travers son arbre. John gémit et posa sa main sur sa tête, ce qui devait l'exciter car elle commença à bouger la tête de plus en plus vite.

Lui faisant signe de s'allonger sur le sol, John s'exécuta et elle retira son pantalon pour le reste du chemin. Brittany est ensuite retournée travailler sur sa bite. Ses grandes beautés britanniques pendaient, les mamelons cloutés caressant les couilles de John. Il était aux anges, son téléphone s'est soudainement éteint et n'ayant pas réalisé qu'il était dans sa main (ou même fonctionnel) Brittany leva les yeux et sourit.

Avec une bouche pleine de bite, elle gémit "As-tu une petite amie?"
"Euhhh..." répondit John.
"Je suppose que je suis une sale fille alors" étouffa Brittany avant de revenir dessus.
« Tu veux prendre une vidéo pour pouvoir y rejouer plus tard ? » demanda Bretagne.

À ce stade, John s'est littéralement giflé juste pour voir s'il rêvait. Il ne l'était pas, alors il a allumé la caméra de son téléphone portable et a commencé à tourner son film qu'il a décidé d'intituler "Pancakes me suce".

Encore et encore, de haut en bas, elle le polissait en gémissant et en souriant et en le fixant lui et sa caméra. À un moment donné, elle a commencé à utiliser ses seins à la place et à un moment donné, elle a utilisé à la fois sa bouche et ses seins. John avait des picotements et des jingles alors il l'a tapotée et elle a souri intensément, tirant sa bite de sa bouche, elle a dit "Allez John, donne-moi une grosse bouchée, je suis ta sale fille" John est presque venu juste de ça, mais ensuite la porte s'est ouverte.


Crystal entra et claqua la porte.


Valser vers John Crystal avait l'air sidéré.
"Qu'est-ce que vous faites tous les deux ?" a demandé Crystal.
"Je pense que c'est assez clair, nous faisons un porno. Je suis en train de sucer John et il va jouir dans ma bouche" répondit Brittany.

Passant sur les quelques fois où John a jeté un "umm" ou un "uhhh", avec la bite de John toujours fermement dans la poigne de Brittany, elle a convaincu Crystal de profiter du spectacle.

Crystal s'assit sur le couvercle des toilettes, écarta les jambes et commença à se frotter intensément la chatte. Brittany a recommencé à sucer, à lécher et à baiser toute la merde de la bite de John et la salle de bain est devenue un gâchis chaud et gémissant.

John a décidé qu'il ferait quelque chose à propos de Crystal.
« Viens ici Crystal » John lui fit signe de venir vers lui.
Elle s'est conformée.
"Mettez votre chatte dans mon visage, je veux le goûter. Je peux le voir d'ici"
Crystal s'agenouilla et s'assit sur le visage de John. Brittany gémit plus fort, John pouvait sentir la chaleur se dégager de sa chatte sur sa jambe. Il a commencé à manger des friandises savoureuses de Crystals tout en tenant son cul. Crystal gémit et soupira bruyamment, mais personne n'avait peur d'être pris, après tout les patrons étaient tous en réunion.

Soudain, Brittany arrêta ce qu'elle faisait et John la sentit bouger, il vit son pantalon remonter près de son visage et tout d'un coup, elle avait complètement étouffé sa bite dans sa petite boîte serrée. Il était tellement enroulé autour de lui que John ne put s'empêcher de gémir bruyamment. Il pensait en quelque sorte qu'il avait commencé à lui baiser le cul, mais en l'apercevant brièvement, il pouvait dire qu'il avait tort.

Alors qu'ils continuaient à se faire plaisir, John pouvait entendre Brittany et Crystal s'embrasser, ils se tenaient l'un l'autre. Crystal se pencha et prit le téléphone de John (toujours en train d'enregistrer) de sa main et le plaça sur le comptoir où il pourrait capter toute l'action.

Avec la langue de John léchant le clitoris de Crystal comme un fou, et sa bite complètement plongée dans la petite boîte serrée de Brittany, les deux filles ont commencé à gémir fort. John savait qu'ils allaient jouir ici et il essayait de retenir l'excitation. Lorsque Crystal a bougé pour s'ajuster à nouveau, John a pu voir que Crystal était également en train de doigter la chatte de Brittany. C'était humide là-bas, elle devait avoir léché ses doigts, bien que la chatte de Brittany ait dégoutté partout pour commencer. Alors qu'ils atteignaient tous les deux leurs points culminants, John glissa ses pouces dans le cul de Crystal et elle gémit bruyamment et cria "N'arrête pas Joshy!" "Oh mon dieu, putain oui !"

Dans une floraison de seins rebondissants et de gémissements étouffés, les deux filles étaient complètement satisfaites. Britt se leva de John's Cock, Crystal se pencha en avant. Là, le travail n'a apparemment pas été fait.

Ils prirent tous les deux un côté du sexe de John et firent glisser leurs lèvres de haut en bas, l'embrassant, le léchant, à tour de rôle. Crystal a rendu la pareille et a poussé un doigt dans le trou du cul de John tandis que Brittany avait toute la bite de John dans sa bouche. Soudain, John sut qu'il était sur le point de jouir, Brittany tendit la main et tendit son téléphone à John.

Les deux commencèrent à chuchoter à l'oreille de l'autre. S'il s'agissait d'un sport, ils pourraient gagner une médaille uniquement en fonction de leur capacité à intégrer directement une nouvelle équipe et à travailler ensemble en tant que tels.

Crystal a commencé "John, nous voulons que vous nous filmiez."
"Suce ta grosse bite grasse" répondit Brittany.
"Jusqu'à ce que tu jouisses, partout" taquina à nouveau Crystal.
"nos visages" Finit Brittany.

Sur ce, ils ont tous deux continué leur jeu ludique de haut en bas sur les côtés, Crystal a commencé à plonger son doigt de plus en plus profondément, puis deux doigts, puis plus vite, dans le cul de John, puis quand ils ont su qu'il était sur le point de jouir, Crystal a attrapé la bite de John.

"Laisse-moi te le dire d'abord Britt, c'est comme ça qu'une femme d'affaires branle une bite" dit Crystal avec un sourire.

Crystal a branlé la bite de John et John a commencé à jouir, la plupart du temps émaillant les lèvres de Brittany, puis, Brittany a pris le relais et Crystal a eu un avant-goût, puis ils ont tous les deux mis leurs lèvres sur le dessus et le reste est sorti et a craché partout sur eux et dans leur bouche, les doigts de Crystal entrant et sortant toujours rapidement du trou du cul de John. Ils ont commencé à s'embrasser et à lécher le sperme sur les côtés de la bite de John jusqu'à ce qu'il en sorte encore plus et que John soit étourdi.

Articles similaires

Sale petite belle-fille (partie 2)

Tout en préparant du café pour moi et ma femme, je sens des bras glisser autour de moi par derrière. Julie s'était glissée derrière moi et voulait un câlin; Je regarde les bras et reconnais qu'ils sont les siens. Elle n'avait pas de manches sur la robe de nuit violette à manches longues avec le logo Bratz dessus. Une sensation de nervosité m'envahit ! Julie, va dans ta chambre et mets des putains de vêtements, a crié Brenda ! J'ai gelé en remuant dans ma tasse de café. « Fais ce que ta mère t'a dit, petite fille, et ne refais plus ça »...

1.3K Des vues

Likes 0

Une histoire d'amour au lycée pt 3

C'était lundi, mais heureusement, les vacances de printemps battaient leur plein. Je me suis réveillé après un autre rêve, cette fois sur Hailey et Abbey en même temps. Abbey chevauchait ma bite tout en s'embrassant avec Hailey. Je n'ai pas éjaculé dans mon pantalon cette fois, mais je me suis quand même réveillé en plantant une grande tente. La première chose que j'ai faite a été de vérifier mon téléphone quand je suis revenu à moi. Anna-beth m'a envoyé un texto me demandant si je voulais venir chez elle. J'ai accepté mais je n'ai pas pu venir avant midi. J'ai quitté...

965 Des vues

Likes 0

Eloise se fait passer pour une putain de gloryhole

Eloïse était assise là, les hanches repliées, les genoux à côté de ses joues, les pieds pendants devant elle, et écoutait la conversation qui se déroulait de l'autre côté de son lieu impromptu pour un « soulagement du stress » qui impliquait de plonger un silicone de 8 pouces. bite dans son arraché dégoulinant. Il y a quelques instants, elle ajustait son mamelon d'une main et frottait furieusement son clitoris sensible avec une paire de doigts de l'autre. Des gémissements coulaient de sa bouche dans une cascade sans fin de lubricité obscène. Elle avait les yeux fermés, et elle faisait de...

864 Des vues

Likes 0

Séance photo lesbienne

Je suis arrivé à l'hôtel avec mes amis. Nous étions tous en voyage de classe à Washington D.C. pendant trois jours. Notre école le fait tous les deux ans avec les élèves de septième et de huitième année. Chaque année, tout le collège va camper ensemble, donc je sais déjà ce que c'est que de passer quelques jours avec ces filles. Je devrais probablement vous donner quelques informations. Nous étions quatre dans cette pièce. Il y avait moi, Sayre, Mylène, Alana. Nous allons tous Alana dans la même école privée. Sayre est le plus loin de la puberté de nous tous...

877 Des vues

Likes 0

La libération d'un enseignant

** Ceci est une œuvre de pure fiction et une nouvelle histoire pour moi. Ne fait partie d'aucune autre série. J'espère que tu aimes. Désolé d'avoir été absent pendant quelques mois et merci à tous ceux qui m'ont envoyé des MP me demandant de recommencer à écrire. Je vous assure qu'il y aura plus de All for Mr. Redman and Yukio's Adventures. Remerciements particuliers à (Pas dans un ordre particulier): Spread1, Shotgun82, Clitpleaser12, rdwyier, Feazko, kakatz, JetiJah, travailleur, stillagood1, guilz87, tête épaisse, TT, Ghostrider939, BadInAGoodWay, Ed W et doug1953, penseur créatif, charlie33851, Matillie97, EL TORO, Shadowreaper267, Bldg436, deeppenetrator, perverted1, Dr Goodsex...

2.4K Des vues

Likes 0

Les garçons riches aiment 24

Quand je suis entré dans la maison de havreys, nous nous sommes assis et avons marché sur des choses que harvey faisait croire que nous n'allions pas durer beaucoup plus longtemps, puis il m'a demandé combien de temps pensez-vous que nous allons durer j'étais tellement choqué et bouleversé par la question qu'il vient de me demander, je suis sorti de chez lui et je suis rentré chez moi. sur le chemin du retour, harvey a dû appeler mon portable au moins 5 fois, mais j'ai gardé les yeux sur la route et j'ai laissé mon téléphone aller sur la messagerie vocale...

1.5K Des vues

Likes 0

Le week-end (partie 2)

Deuxième partie de ma première histoire. C'est mon premier essai, alors pardonnez toute erreur ou mésaventure. Ce chapitre, les choses deviennent intéressantes ! Si l'inceste n'est pas votre truc, ne lisez pas la suite. Chapitre 2 : Mauvaise conduite. Je montai à l'étage, mes parents venant de partir. Eh bien, si je suis coincé ici, je vais juste devoir me défoncer. pensai-je en souriant alors que je faisais deux pas à la fois. Alors que j'arrivais en haut des escaliers, Danielle sortait de sa chambre. Elle était habillée pour sortir. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser Merde. Elle portait une...

1.6K Des vues

Likes 0

Tendre amour II

Introduction : Pour bien comprendre et apprécier cette histoire, veuillez lire la partie I de Tender Love. Désolé, il a fallu si longtemps pour la partie 2, mon père est décédé et j'ai été distrait. La jeune femme latino était allongée sur ma forme nue avec ma bite dure comme du roc toujours coincée entre les lèvres de sa chatte, comme si j'étais un gode humain pour son plaisir. Je pouvais sentir son jus d'amour chaud commencer à refroidir alors qu'il coulait des côtés de mes cuisses. Elle s'est reposée du puissant orgasme qu'elle venait de vivre en frottant son clitoris...

1.6K Des vues

Likes 0

Sœur amusante (Pt1)_(0)

Sortir en boîte en ville n'est pas si mal, vous dites à vos amis quand ils ne cessent de vous demander pourquoi vous le faites : Pourquoi je le fais ?, vous vous demandez pour la dixième fois alors que vous et votre sœur vous tenez sur la plate-forme bondée en attendant le tube à la maison. Toutes les deux vêtues de jupes presque trop courtes pour la décence et de hauts moulants, votre sœur s'est toujours plainte que vous ne portiez jamais de soutien-gorge, vos seins fermes et tombant presque de la ligne inférieure du cou. 23h et vous n'arrivez...

1.3K Des vues

Likes 0

Défendez-vous

Il était trois heures du matin quand le téléphone se mit à sonner. Bonjour? dit John à moitié endormi. John? C'est moi Marie ! Mary était la petite amie de John à l'époque. Quoi de neuf? Savez-vous quelle heure il est? La voix de Mary commença à trembler un peu. C'est Alex. Quelque chose est arrivé. Bien sûr, quand il s'agit d'Alex la reine du drame, il se passe toujours quelque chose. Alex, soit dit en passant, est l'ami proche de Mary, un ami transsexuel. Mary a toujours fréquenté des personnes étranges, mais si vous vivez en Californie, tout le monde...

1.1K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.