Harry Potter et le livre de sorts des désirs - Chapitre 40 - La troisième tâche

100Report
Harry Potter et le livre de sorts des désirs - Chapitre 40 - La troisième tâche

Harry Potter et le livre de sorts des désirs
Chapitre quarante – La troisième tâche

Avertissement : Cette histoire ne reflète pas les attitudes ou les personnages de la série Harry Potter, et n'a aucune affiliation avec son auteur.

Codes d'histoire : mmf, mmmf, Mf, mg, anal, tarte à la crème, hp, tâtonner, magie, mc, fessée, uniforme, voy

Le Tournoi des Trois Sorciers touchait enfin à sa fin ; Harry et les autres Champions avaient fait face à de nombreux défis tout au long du tournoi et chacun d'eux était arrivé à la finale relativement indemne. Le manque de connaissances et d'expérience magiques d'Harry ne l'avait pas gêné jusqu'à présent dans le tournoi, mais après avoir découvert ce que la tâche finale engloberait, il avait utilisé Hermione et Ginny comme ses propres esclaves sexuelles pour éliminer toutes les compétences et sorts spéciaux des autres champions. avait prévu cette troisième tâche. Ron et Hermione avaient passé la semaine dernière à aider Harry autant que possible à se préparer à cette tâche, mais des choses plus importantes n'avaient cessé de surgir, comme le sexe. Harry avait baisé Ginny tous les soirs du mois dernier, la laissant généralement dormir dans son lit par la suite, et Hermione et Ron avaient également mené une vie loin d'être exemplaire pendant cette période. Ron avait baisé régulièrement toutes les filles qu'il pouvait, y compris Hermione et sa propre sœur. Hermione avait été tout aussi salope, baisant Ron, Victor, Harry et même l'un des jumeaux Weasley. Harry était devenu tellement accro à baiser son petit lapin sexuel roux ; il a même décidé de la baiser la veille du grand soir. Ginny était son porte-bonheur et Harry sentait que même si la séance de baise le fatiguerait probablement quelque peu, cela en valait la peine si cette putain de Ginny lui portait chance la nuit précédant la tâche finale. Comme presque toutes les autres nuits auparavant, Harry a baisé Ginny pendant plus d'une heure avant de la remplir de son sperme chaud et collant devant ses quatre autres colocataires. C'était un spectacle si courant que seul Neville restait éveillé pour regarder le spectacle. Peu de temps après, Ginny s'endormit sur Harry, avec sa queue toujours enfouie dans sa chatte serrée.

C'était dans cette position qu'Hermione Granger retrouvait ses amis lorsqu'elle se levait tôt le lendemain matin ; avec Harry autrement occupé avec une Ginny endormie sur sa queue, Hermione avait prévu de se faufiler dans la pièce et de voler le livre de sorts des désirs dont elle était presque certaine qu'il se trouvait soit dans le coffre d'Harry, soit dans celui de Ron. À son grand étonnement, le livre était posé juste au-dessus de la poitrine lentement haletante de Ron, probablement là où il se trouvait depuis qu'il s'était endormi en le lisant.

« Cela pourrait bien être plus facile que je ne le pensais » murmura Hermione avant de se traîner lentement et tranquillement vers le lit de Ron ; en s'assurant de ne pas le réveiller, ni Harry, ni les trois autres garçons endormis. Hermione pouvait voir la bite d'Harry toujours enfouie dans la chatte de Ginny alors qu'elle tendait la main par-dessus le lit de Ron pour ramasser le précieux livre.

« Putain ! » murmura doucement Hermione alors que les yeux de Ron s'ouvrirent et qu'il tendit la main pour attraper sa main tendue.

« Cela ne vous dérange pas si nous le faisons ! » murmura Ron sans la moindre fatigue dans la voix. Il était éveillé depuis qu'Hermione avait ouvert la porte, et attendait juste sa meilleure opportunité de la rattraper avant de pouvoir prendre ce qu'elle recherchait manifestement.

« Ron… Pas maintenant… J'ai besoin de ce livre ; c'est maléfique ! » murmura Hermione en retour avant d'être tirée par la taille de Ron. Elle essaya de lutter contre la prise qu'il avait maintenant sur ses deux poignets, mais en vain ; il était beaucoup plus fort qu’elle et si elle faisait trop de bruit, elle ne s’en sortirait jamais avec le livre.

"Ce livre est la plus grande chose de tous les temps... Il en faudrait énormément pour le séparer de moi... Harry me tuerait", répondit Ron avec un sourire narquois sur le visage.

« Très bien Ron… Mais ça doit être calme et rapide… Je veux sortir d'ici avant que quelqu'un d'autre ne se réveille » répondit Hermione, sachant très bien ce que Ron faisait et ce qu'elle devrait faire pour obtenir le Livre de Sorts des Désirs. Avant même qu'elle ait pu finir sa phrase, Ron avait baissé son pyjama, arraché la jupe et la culotte d'Hermione et avait guidé sa tige dure dans sa chatte chaude.

"Putain… C'est toujours serré… Unghhh…" gémit Ron à l'oreille d'Hermione alors qu'elle le prenait comme un champion et laissait Ron bouger lentement sa bite dans et hors de sa chatte humide. Elle n'était pas vraiment d'humeur à se faire baiser la chatte ce matin-là, mais si cela signifiait lui obtenir ce précieux livre, elle était plus que disposée. Hermione regarda Harry pour s'assurer qu'il dormait toujours et bien sûr, Ginny était toujours inconsciente sur lui et ils dormaient tous les deux paisiblement.

«Allez Ron… Baise-moi plus vite… Finissons-en…» gémit Hermione, alors que la grosse bite de Ron la pénétrait profondément.

"Eh bien, lance-toi dans cette putain… et n'agis pas comme si c'était de la charité", gémit-il à son oreille, alors qu'il commençait à s'enfoncer encore plus fort en elle.

"Bien… Mais tais-toi… Mmmmmm… Baise-moi Ronny…" gémit-elle, essayant de jouer le jeu et de rester aussi silencieuse que possible en même temps. Elle regarda Harry une fois de plus pour s'assurer qu'il dormait toujours et à son grand étonnement, tout ce qu'elle vit était une Ginny endormie, toute seule étalée sur le lit d'Harry. «C'est quoi ce bordel…» commença-t-elle, mais fut bientôt interrompue lorsque le matelas s'enfonça plus bas et que quelque chose de dur et de chaud poussa contre son entrée arrière.

« Bonjour Hermione ! » dit Harry avec une pointe de jovialité dans la voix alors qu'il giflait et serrait le cul serré d'Hermione et déplaçait sa queue de haut en bas contre son trou du cul serré.

"Tu n'oserais pas Harry... Personne ne touche mes fesses... Putain..." Hermione commença à protester mais fut interrompue lorsque Ron lui frappa de tout son long, attrapa ses fesses et les écarta grand ouvert et la maintint pour Harry. pour aligner sa bite jusqu'à son trou.

'UNGHHHHH…. UNGHHHHH…. UNGHHHHH…' Hermione et Harry grognèrent de douleur tandis que lentement, pouce par pouce, Harry pénétrait dans son trou serré et donnait à Hermione son premier avant-goût d'avoir à la fois la bite d'Harry et de Ron en elle en même temps.

'Oh mon Dieu! Oh mon DIEU !' Les cris étouffés d'Hermione résonnèrent dans la poitrine de Ron alors qu'Harry et Ron commençaient à bouger en synchronisation et à vraiment lui donner. Toutes les pensées concernant le vol du livre de Ron et Harry furent oubliées car Hermione faisait tout ce qu'elle pouvait pour rester consciente. La douleur était telle que les cris dans la poitrine de Ron ne parvenaient pas à engourdir la douleur qui irradiait maintenant de ses deux trous. Tout ce qu'elle pouvait espérer, c'était que l'un des deux atteigne bientôt son apogée et lui apporte un certain soulagement. Pour sa chance, l'endurance de Ron diminua rapidement et ses gémissements de libération allaient bientôt suivre.

« Je n'en peux plus, Hermione ! UNGHHHH OUAIS !' a-t-il crié, réveillant les trois autres garçons dans la pièce ainsi que Ginny, qui était choquée de voir son frère et Harry enfoncer leurs bites dans son amie. Elle regarda le visage de Ron passer de stressé à détendu alors qu'il déposait une charge de sperme chaud et collant de taille saine dans le ventre non protégé d'Hermione. Ron soupira une dernière fois avant de se retirer d'Hermione, de se glisser sous elle et de s'asseoir sur le lit d'Harry pour regarder les fesses d'Hermione se faire tabasser. Pendant qu'il attendait et regardait, Ginny prit l'initiative de nettoyer la bite couverte de sperme de son frère.

« Allez les garçons… Tout le monde peut faire un tour aujourd'hui ! » Ginny appela Dean, Seamus et Neville alors qu'ils se frottaient les yeux endormis. Ils coururent presque vers la petite rousse excitée et s'alignèrent derrière Ron, maintenant presque satisfait.

« Mon Dieu Ginny… est-ce que tu… Unghhh… tu en as jamais marre d'être… Ughhh… une pute ! » gémit Harry, alors que sa queue s'enfonçait profondément dans le cul d'Hermione hurlant. Même si la douleur de se faire pilonner le cul sans relâche était presque écrasante, Hermione ne pouvait s'empêcher d'apprécier la sensation qui parcourait maintenant son corps.

Avant que Ginny ne puisse répondre à Harry avec une réplique pleine d'esprit, Hermione cria d'extase alors qu'un orgasme la traversait et que son corps tremblait de plaisir. Harry ne voulait pas perdre cette opportunité et alors que le corps d'Hermione se convulsait de plaisir, Harry sortit sa bite de son cul et répandit une charge chaude de sperme sur ses douces joues d'adolescente. Épuisée par l'épreuve, Hermione roula hors du lit et tomba presque dans l'inconscience. Cependant, avant qu'elle n'en ait eu l'occasion, les yeux d'Hermione tombèrent sur le légendaire Livre de Sorts des Désirs caché sous sa jupe et sa culotte. Harry, trop distrait par ce que Ginny faisait maintenant avec Ron, Seamus, Dean et Neville, ne prêta aucune attention à Hermione alors qu'elle enfilait sa jupe, quittait son string déchiré et se glissait hors de la pièce avec le livre de sorts des désirs serré sous son bras. .

Alors que Ginny formait une triple équipe sur le lit d'Harry, Hermione se dirigea vers le bureau du professeur Maugrey pour trouver de l'aide pour résoudre les pouvoirs derrière le livre et ce qu'il faisait à toute l'école. En arrivant dans la salle de classe de Défense contre les Forces du Mal, Hermione fut surprise de voir une note épinglée sur la porte.

Étudiants,
Je serai absent de la classe jusqu'à cet après-midi en raison d'obligations envers le Tournoi des Trois Sorciers.

« PUTAIN ! » dit Hermione avec colère, tapant du pied sur le sol avant de s'asseoir juste devant la porte pour attendre le retour du professeur Maugrey. Elle devra peut-être attendre quelques heures le professeur fou de DADA, mais Hermione savait par expérience que si elle partait à sa recherche, soit elle perdrait le livre, soit elle serait prise dans une embuscade et se ferait baiser la chatte pendant des heures. par un étranger. Alors qu'elle était assise sur le sol froid, elle sentit la charge chaude de sperme que Ron avait déposée en elle s'écouler et s'accumuler sur le sol sous elle. Elle savait qu'elle devrait bientôt prendre une potion de grossesse, mais il lui faudrait attendre qu'elle en parle au professeur.

Pendant qu'Hermione attendait que le professeur Maugrey retourne dans sa classe, Harry était déjà en route vers la Grande Salle pour le petit-déjeuner et apparemment pour rencontrer sa famille. Le reste des Champions des Trois Sorciers rencontraient également leurs familles, mais comme Harry était certain que les Dursley ne viendraient jamais à Poudlard pour lui, il n'avait aucune idée de la raison pour laquelle il était censé y assister. Cependant, à son grand étonnement, Mme Weasley et Bill Weasley l'attendaient à l'une des tables. Après un repas et une conversation très agréables, ils allèrent tous les trois se promener autour de l'école et du terrain pendant la majeure partie de la matinée jusqu'à leur retour dans la Grande Salle. Harry avait remarqué que Fleur Delacour avait fait les yeux doux à Bill, très cool, pendant tout le repas du matin et quand ils revinrent pour le repas de midi, Harry ne fut pas surpris de la voir le regarder à nouveau. Bill remarqua également son intérêt pour lui et avant la fin du déjeuner, il s'était dirigé vers la salle de bain sans que personne ne le remarque à l'exception d'Harry. Fleur le suivit quelques minutes plus tard et après que Ron et Ginny les rejoignirent ainsi que Mme Weasley à table, Harry se dirigea vers la salle de bain pour voir ce que Fleur et Bill avaient fait.

« Baise-moi, grand garçon… OUI ! » cria Fleur juste au moment où Harry ouvrait la porte. Effectivement, Fleur sautillait de haut en bas sur le manche de huit pouces de Bill avec un air de pure joie affiché sur tout son visage. Harry pensa à gâcher la fête et éventuellement à se joindre à la fête, mais avant de pouvoir ouvrir davantage la porte, il sentit une traction sur son pantalon par derrière. S'attendant à voir Ginny, toujours excitée, Harry fut étonné de voir une silhouette encore plus petite à genoux travailler ses doigts sur son renflement grandissant.

Gabrielle Delacour s'était faufilée loin de son père et de sa mère dans la Grande Salle pour remercier Harry de l'avoir sauvée lors de la deuxième tâche du tournoi.

'Uhhhhh…' commença Harry, mais Gabrielle l'interrompit assez rapidement lorsque ses petites lèvres se resserrèrent autour de la tête de sa queue gonflée. « Très bien… je suppose que tu me dois en quelque sorte… Mais fais-le… Ughhh… vite… n'importe qui pourrait passer par là… » continua Harry alors que Gabrielle ne disait pas un mot et bougeait simplement sa tête d'avant en arrière sur sa queue. Harry n'a jamais demandé quel âge avait la petite française ; elle était probablement plus jeune que Ginny, mais Harry s'en fichait à ce moment-là, la sensation de sa petite bouche chaude sur son sexe était tout simplement paradisiaque.

Gabrielle ne parlait pas très bien l'anglais et même si elle voulait dire à Harry que sa sœur l'avait poussée à le faire, pour aider à fatiguer le champion de Poudlard avant la troisième tâche, elle savait qu'elle ne pouvait pas. Gabrielle avait quand même voulu remercier tout particulièrement Harry pour l'avoir sauvé pendant la Deuxième Tâche, donc la faveur que sa sœur lui avait demandée n'était pas si déplacée.

"Mon Dieu, je vais déjà jouir" gémit un Harry épuisé, qui avait quelque peu honte de son endurance. Gabrielle ne lui suçait la bite que depuis cinq minutes, mais comme elle avait une si petite bouche et qu'ils le faisaient dans une salle d'école, Harry était prêt à exploser sa charge en quelques minutes. « Prépare-toi, chérie… je suis sur le point de jouir sur ton visage ! » Harry gémit, juste au moment où il entendait Fleur et Bill gémir et gémir dans le même épuisement et exaltation. 'Putain... Prends-le, salope française !' grogna Harry, sortant sa queue de sa bouche serrée, la frottant plusieurs fois et crachant quelques jets chauds de sa semence collante sur le joli visage et les cheveux blonds argentés de Gabrielle. Gabrielle ferma les yeux et prit le sperme comme une vraie professionnelle, sans même essayer d'esquiver la graine chaude qui éclaboussait maintenant son visage. Harry remonta son pantalon avant que Gabrielle puisse dire un mot ou s'essuyer le visage et fut de retour dans la Grande Salle avant que Fleur et Bill ne sortent de la salle de bain, l'air à la fois heureux et satisfaits.

"On dirait que tu t'es bien amusé aussi, Gabrielle" dit Fleur à sa sœur dans un anglais très accentué en repérant Gabrielle debout au milieu de la salle couverte de sperme.

Tandis qu'Harry et la famille Weasley profitaient du reste de l'après-midi dans et autour de l'enceinte de Poudlard, Hermione attendait toujours devant la porte fermée du professeur Maugrey. Elle lisait le Grimoire des Désirs depuis plus de trois heures lorsqu'elle entendit un petit grondement dans la salle de classe verrouillée. Hermione se leva et frappa à la porte, se sentant un peu stupide de ne pas avoir frappé à la porte plus tôt, mais la note disait que Maugrey ne serait pas là avant l'après-midi et comme Hermione était assise et attendait à la seule entrée de Dans la pièce, elle a simplement supposé que Maugrey devrait passer à côté d'elle pour entrer dans la pièce. Dès qu’elle frappa, le grondement à l’intérieur de la pièce cessa brusquement. Inquiète que quelqu'un soit entré par effraction dans la salle de classe, ou pire, que quelqu'un soit blessé à l'intérieur, Hermione sortit sa baguette.

« Alohomora ! » dit Hermione, pointant sa baguette vers la poignée verrouillée de la porte. Avec un clic, la porte s'ouvrit et juste au moment où Hermione commençait à entrer, elle entendit quelqu'un marmonner quelque chose et avant qu'elle puisse réagir, elle fut frappée par une lumière rouge.

Quelques heures plus tard, quelques minutes seulement avant le début de la tâche finale du Tournoi des Trois Sorciers, Hermione se réveilla avec un mal de tête et fut surprise de se retrouver dans une pièce sombre, crasseuse et exiguë qui sentait tout simplement horrible. Elle chercha sa baguette et fut choquée de découvrir qu'elle était complètement nue, sans baguette ni lumière. Alors que ses yeux s'habituaient à l'obscurité, elle entendit quelque chose bouger à proximité.

« Arghhh… Qui est-ce ? » fit une voix fatiguée mais étrangement familière à moins d'un mètre de distance. Lorsque ses yeux s'habituèrent enfin à l'obscurité, la mâchoire d'Hermione tomba presque au sol lorsqu'elle vit un professeur Maugrey émacié, sale et échevelé.

« Mais… Que fais-tu ici… Avez-vous été attaqué ? » Hermione interrogea Maugrey, presque dans le coma.

« Il ne va pas te répondre, chérie… Il peut à peine respirer » cria une voix venant de loin juste après qu'une lueur de lumière ait été entendue de la tête d'Hermione. Juste au-dessus d'Hermione se tenait un autre Mad-Eye Maugrey, la regardant avec un air de pure satisfaction. "Si quelqu'un devait comprendre ça, je savais que ce serait ton beau cul", continua-t-il, toujours satisfait de lui-même.

"Mais... Et puis... C'est toi depuis le début... Tu as pris l'identité du professeur Maugrey et utilisé cet horrible livre pour manipuler toute l'école" déduit Hermione après avoir réalisé que c'était l'imposteur Maugrey qui avait d'une manière ou d'une autre planté le livre et s'était assuré qu'il faisait comme autant de dégâts que possible à l'école et au Tournoi des Trois Sorciers. Mais dans quel but, pensa Hermione tandis que Maugrey commençait à fermer la porte de sa petite prison.

"J'adorerais rester et vous raconter mon plan directeur, mais la phase finale est sur le point de commencer, et je ne peux pas être en retard", réprimanda l'imposteur Maugrey avant de replonger Hermione dans l'obscurité et l'impuissance.

Tandis qu'Hermione était assise complètement nue dans sa petite prison avec le vrai Maugrey, Harry et trois autres champions des Trois Sorciers attendaient au cercle de départ pour la troisième et dernière tâche. Harry vit Maugrey courir vers Dumbledore avant de se frayer un chemin dans le labyrinthe pour aider à superviser la tâche finale. Maugrey donna à Harry une tape dans le dos avant de heurter accidentellement Fleur Delacour, légèrement vêtue, et de clopiner dans le labyrinthe envahi par la végétation.

La tâche finale commença avec Harry et Cédric courant en premier dans le labyrinthe, suivis par Krum et Fleur peu de temps après. Pour Harry, le labyrinthe était assez facile, et à part quelques tâches un peu difficiles, il n'avait pas de mal à s'y retrouver avec les sorts et astuces qu'il avait volés aux autres champions. Avant qu'il puisse trouver le centre du labyrinthe et la gloire ultime, il entendit Fleur crier. Toujours le héros, Harry, courait vers le bruit et tombait sur un spectacle très curieux. Fleur était prise en sandwich entre deux partenaires clairement ensorcelés. Victor était sur le dos, enfonçant sa bite dans sa chatte serrée d'adolescente. Cédric était sur le dos, enfonçant sa bite dans son cul encore plus serré, l'air tout aussi ensorcelé que Krum. Même si Harry savait qu'il devrait être excité par cette vue et probablement y participer, pour une raison étrange, il savait qu'il devrait simplement continuer et laisser les trois déviants sexuels s'amuser. Ce n'était pas le raisonnement d'Harry qui l'avait empêché de participer à la fête ; normalement, il aurait sauté sur l'occasion sans penser aux conséquences, mais l'imposteur Maugrey avait rendu Harry immunisé contre les pouvoirs sexuels du Vélane. Maugrey s'était assuré que la dépendance érotique habituelle de Fleur était amplifiée, après lui avoir lancé un simple sort du Livre de Sorts des Désirs lorsqu'il l'avait croisée afin de la rendre irrésistible aux yeux des deux autres Champions des Trois Sorciers. L'imposteur Maugrey avait une mission : assurez-vous qu'Harry Potter ait atteint la Coupe des Trois Sorciers en premier.

« Putain, je vais gagner ! » cria Harry, maintenant sûr que les trois autres concurrents n'avaient aucune chance de le rattraper.

"Unghhh… Pas si j'ai quelque chose à voir avec ça" gémit Cédric, jetant sa semence dans le cul serré de l'adolescente de Fleur et courant après Harry quelques instants plus tard. Harry et Cédric atteignirent la tasse en même temps, la touchant ensemble et presque sans s'en rendre compte ; ils ont été transportés dans un vieux cimetière sombre.

« Qu'est-ce que c'est que ça ? » demanda Cédric à Harry après avoir laissé tomber la Coupe des Trois Sorciers et regardé autour de lui.

« Avada Kedavra ! » cria une voix familière, frappant Cédric avec un éclat de lumière verte et le tuant sur le coup. Harry se retourna pour voir qui avait lancé le sort, mais avant de pouvoir lever sa baguette et maudire celui qui venait de tuer Cédric, il fut projeté en arrière contre une statue où sa baguette fut arrachée de sa main et ses bras et ses jambes furent liés.

Lord Voldemort était revenu et avait piégé Harry sans aucun moyen de s'échapper.

Harry fut choqué de découvrir que Queudver était revenu au secours de Voldemort et après avoir exécuté quelques sorts et rituels, Voldemort reprit forme humaine.

"Alors Harry, je vois que tu es tombé directement dans mon piège" dit Voldemort avec un sourire narquois sur le visage alors qu'il appuyait sur le tatouage sur le bras de Queudver et un groupe de Mangemorts apparut presque instantanément en cercle autour de lui.

« Piège ? » répondit Harry, essayant de le faire parler afin de gagner du temps.

"Oui… Mon piège… Celui que je t'ai tendu dès la Coupe du Monde de Quidditch", continua Voldemort, offrant un bon spectacle à ses Mangemorts. « Ce stupide vendeur coloré que vous avez rencontré ce jour-là à la Coupe du Monde de Quidditch n'était autre que mon fidèle serviteur Queudver, déguisé pour votre bénéfice. Ce livre qu'il vous a si gracieusement vendu ; celui que vous avez apporté à Poudlard et que vous avez utilisé à plusieurs reprises pour satisfaire votre propre désir sexuel était un livre très puissant créé par mon ancêtre. Un livre qui est imprégné d’une malédiction si puissante qu’il affecte tous ceux qui l’entourent avec un sort si puissant que la réalité elle-même est altérée.

Harry écouta attentivement Voldemort lui raconter son plan directeur avec une joie vicieuse dans les yeux.

« Ce livre » continua Voldemort en claquant des doigts ; transportant instantanément dans sa main le livre de sorts des désirs de la classe de défense contre les forces du mal de Poudlard. « … est uniquement lié à mon âme, me donnant un pouvoir spécial sur elle. Vous voyez… Contrairement à vous, je suis complètement immunisé contre ses effets psychologiques.

« Psychologique ? » répondit Harry, confus.

«Oui… Psychologique… Vous voyez… Toutes ces petites aventures sales que vous et vos amis avez vécues cette année… Toutes les grossesses, l'argent et les fantasmes sexuels débridés se réalisent… Tout cela n'était qu'un fantasme… une illusion si vous voulez. Chaque personne vivant à Poudlard ou dans ses environs a vécu une illusion différente, adaptée à ses désirs les plus sombres et les plus profonds. Vous voyez Harry, une fois que j'aurai annulé le pouvoir de ce livre, tous ceux qui ont vécu l'une de ces illusions oublieront que cela s'est produit, récita Voldemort, se promenant dans son cercle de Mangemorts pour un effet grandiose.

« Mais… Mais… Qu'est-ce que tu dis… que rien de ce qui s'est passé cette année n'était réel… ? Quel était l’intérêt de planter ce livre alors ? » répondit Harry, l’air encore plus confus.

« Oh… Quand le pouvoir du livre sur Poudlard prendra fin, ce qui s'est réellement passé cette année sera tout ce que vous et le reste d'entre vous, imbéciles et faibles d'esprit, saurez être vrai. Le Livre de Sorts des Désirs n'a jamais été destiné à causer de réels dégâts, il était uniquement destiné à semer la confusion et à détourner l'attention de tout le monde, juste assez longtemps pour nous permettre, à moi et à mon espion à Poudlard, de terminer mon plan directeur et de renaître une fois de plus sous la forme de Lord Voldemort ! ' s'exclama-t-il en levant sa baguette vers Harry pour le laisser libre et le forcer à se battre en duel.

Après une bataille animée et assez incroyable, Harry s'est échappé du cimetière avec la Coupe des Trois Sorciers et le corps de Cedric Diggory. Voldemort, furieux de ne pas pouvoir tuer Harry une fois de plus, utilisa un sort spécial pour annuler le Grimoire des Désirs et s'assurer que personne ne connaîtrait jamais son existence et les ravages qu'il avait causés à Poudlard et au reste du monde magique.

Harry revint à l'école, ensanglanté et presque inconscient, souffrant à la fois physiquement et émotionnellement. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il devait parler à Dumbledore du pouvoir du Livre de Sorts des Désirs et de la manière dont Voldemort l'avait utilisé pour l'aider à retrouver son plein pouvoir. Alors que Dumbledore et une douzaine d'autres adultes couraient à son secours, le monde sembla s'assombrir pendant quelques instants et tous ses souvenirs de toute l'année passée à baiser et à dormir se dissipèrent sans que Harry ne s'en rende compte. Le pouvoir du livre a été annulé en quelques secondes pour chaque personne à Poudlard, ce qui donne comme si rien d'anormal ne s'était jamais produit, comme si Harry avait passé toute l'année sans aucune connaissance du Livre de Sorts des Désirs ou des événements. cela s'était produit depuis son achat.

Après qu'Harry ait essayé d'expliquer la situation à Dumbledore, l'imposteur Maugrey l'a emmené dans sa classe où il avait de nombreuses questions à lui poser. Contrairement au reste de l'école, l'imposteur Maugrey prenait une potion spéciale avec sa dose quotidienne de potion Polynectar ; une potion qui avait été créée par son maître pour aider à contrecarrer les effets du Livre de Sorts des Désirs avait eu sur le reste de l'école. Maintenant que le Grimoire des Désirs était entre les mains compétentes de son maître, Maugrey n’avait plus à s’inquiéter de ses effets. Il interrogea Harry sur le retour de Voldemort et juste au moment où Harry réalisait que Maugrey avait toujours aidé le Seigneur des Ténèbres, Dumbledore et Snape firent irruption dans la pièce et maîtrisèrent l'imposteur. Après avoir reçu une dose assez importante de Verasaterum de Snape et être revenu à sa forme originale, Bartemus Croupton Jr., les professeurs ont trouvé une Hermione entièrement habillée et le vrai Maugrey a été retrouvé enfermé dans le propre coffre de Maugrey. Hermione était allée voir Maugrey cet après-midi pour lui poser des questions sur les choses étranges qui s'étaient produites cette année-là après que Maugrey ait conclu qu'elle en avait trop appris. Il l'avait piégée dans la même prison dans laquelle il avait détenu le vrai Maugrey toute l'année. Dumbledore et Rogue l'interrogeèrent plus en détail, découvrant que Voldemort avait implanté un livre spécial appelé le Livre de Sorts des Désirs à Poudlard et l'avait utilisé pour l'aider dans son plan visant à kidnapper Harry Potter et à retrouver son véritable pouvoir.

« Le livre de sorts des désirs… ? » répondit Harry aux réponses étranges de Croupton. 'Qu'est ce que c'est?'

"Nous le saurons bien assez tôt, Harry, mais vous devez d'abord descendre voir Madame Pomfresh" répondit Dumbledore, guidant Harry vers le couloir et jusqu'à l'infirmerie. Cependant, avant que l'on puisse en apprendre davantage sur le Livre de Sorts des Désirs, le Ministre de la Magie entra dans la pièce avec deux Détraqueurs derrière lui, qui exécutèrent immédiatement le Baiser du Détraqueur sur Bartemus Accroupi, aspirant son âme et lui donnant toute chance d'en apprendre davantage sur le Livre de Sorts des Désirs. Livre de sorts des désirs.



De retour dans le cimetière abandonné, Voldemort exposa ses plans pour sa glorieuse ascension au pouvoir. Ses fidèles Mangemorts écoutaient chacune de ses paroles et se préparaient à exécuter chacun de ses ordres, chaque commandement, même si cela conduisait à leur mort.

« Le plan a fonctionné, maître ! » Queudver félicita son Voldemort en s'inclinant à ses pieds. 'Tu es revenu!'

« Ce n'était que la première phase, Queudver… Mon véritable plan ne fait que commencer ! »

Articles similaires

Sale petite belle-fille (partie 2)

Tout en préparant du café pour moi et ma femme, je sens des bras glisser autour de moi par derrière. Julie s'était glissée derrière moi et voulait un câlin; Je regarde les bras et reconnais qu'ils sont les siens. Elle n'avait pas de manches sur la robe de nuit violette à manches longues avec le logo Bratz dessus. Une sensation de nervosité m'envahit ! Julie, va dans ta chambre et mets des putains de vêtements, a crié Brenda ! J'ai gelé en remuant dans ma tasse de café. « Fais ce que ta mère t'a dit, petite fille, et ne refais plus ça »...

1.3K Des vues

Likes 0

Une histoire d'amour au lycée pt 3

C'était lundi, mais heureusement, les vacances de printemps battaient leur plein. Je me suis réveillé après un autre rêve, cette fois sur Hailey et Abbey en même temps. Abbey chevauchait ma bite tout en s'embrassant avec Hailey. Je n'ai pas éjaculé dans mon pantalon cette fois, mais je me suis quand même réveillé en plantant une grande tente. La première chose que j'ai faite a été de vérifier mon téléphone quand je suis revenu à moi. Anna-beth m'a envoyé un texto me demandant si je voulais venir chez elle. J'ai accepté mais je n'ai pas pu venir avant midi. J'ai quitté...

965 Des vues

Likes 0

Eloise se fait passer pour une putain de gloryhole

Eloïse était assise là, les hanches repliées, les genoux à côté de ses joues, les pieds pendants devant elle, et écoutait la conversation qui se déroulait de l'autre côté de son lieu impromptu pour un « soulagement du stress » qui impliquait de plonger un silicone de 8 pouces. bite dans son arraché dégoulinant. Il y a quelques instants, elle ajustait son mamelon d'une main et frottait furieusement son clitoris sensible avec une paire de doigts de l'autre. Des gémissements coulaient de sa bouche dans une cascade sans fin de lubricité obscène. Elle avait les yeux fermés, et elle faisait de...

864 Des vues

Likes 0

Séance photo lesbienne

Je suis arrivé à l'hôtel avec mes amis. Nous étions tous en voyage de classe à Washington D.C. pendant trois jours. Notre école le fait tous les deux ans avec les élèves de septième et de huitième année. Chaque année, tout le collège va camper ensemble, donc je sais déjà ce que c'est que de passer quelques jours avec ces filles. Je devrais probablement vous donner quelques informations. Nous étions quatre dans cette pièce. Il y avait moi, Sayre, Mylène, Alana. Nous allons tous Alana dans la même école privée. Sayre est le plus loin de la puberté de nous tous...

877 Des vues

Likes 0

Mon frère Turner et moi

J'étais assis à la table du petit déjeuner essayant de décider quoi faire. Ce soir, c'était le réveillon du Nouvel An et mon frère m'avait demandé d'aller à une fête du Nouvel An avec lui. Je venais d'avoir 44 ans en novembre. Mon mari est décédé il y a trois ans et je vivais seule. Le nom de mon frère est Turner et il a quinze ans de moins que moi. Ma mère m'a eu quand elle n'avait que 16 ans et ils n'ont pas eu d'autre enfant avant qu'elle n'ait 31 ans. Depuis la mort de mon mari, Turner a...

2.6K Des vues

Likes 0

La libération d'un enseignant

** Ceci est une œuvre de pure fiction et une nouvelle histoire pour moi. Ne fait partie d'aucune autre série. J'espère que tu aimes. Désolé d'avoir été absent pendant quelques mois et merci à tous ceux qui m'ont envoyé des MP me demandant de recommencer à écrire. Je vous assure qu'il y aura plus de All for Mr. Redman and Yukio's Adventures. Remerciements particuliers à (Pas dans un ordre particulier): Spread1, Shotgun82, Clitpleaser12, rdwyier, Feazko, kakatz, JetiJah, travailleur, stillagood1, guilz87, tête épaisse, TT, Ghostrider939, BadInAGoodWay, Ed W et doug1953, penseur créatif, charlie33851, Matillie97, EL TORO, Shadowreaper267, Bldg436, deeppenetrator, perverted1, Dr Goodsex...

2.4K Des vues

Likes 0

Quel magnétoscope ?_(1)

J'ai un œil sur Eric depuis qu'il a commencé à s'occuper du bar du restaurant où je travaillais. Nous avions eu quelques conversations informelles, mais rien qui semblait mener nulle part. C'était frustrant comme l'enfer. Je le voulais vraiment, et j'étais déterminé à l'avoir. Jeudi était une nuit tôt pour nous deux. J'ai travaillé l'équipe du déjeuner pour que je sorte de là vers 6 heures et Eric est descendu à 10 heures. Je lui ai demandé s'il savait quelque chose sur les magnétoscopes car j'avais tellement de mal à faire fonctionner le mien correctement. Je lui ai dit que la...

1.7K Des vues

Likes 0

Les garçons riches aiment 24

Quand je suis entré dans la maison de havreys, nous nous sommes assis et avons marché sur des choses que harvey faisait croire que nous n'allions pas durer beaucoup plus longtemps, puis il m'a demandé combien de temps pensez-vous que nous allons durer j'étais tellement choqué et bouleversé par la question qu'il vient de me demander, je suis sorti de chez lui et je suis rentré chez moi. sur le chemin du retour, harvey a dû appeler mon portable au moins 5 fois, mais j'ai gardé les yeux sur la route et j'ai laissé mon téléphone aller sur la messagerie vocale...

1.5K Des vues

Likes 0

Le week-end (partie 2)

Deuxième partie de ma première histoire. C'est mon premier essai, alors pardonnez toute erreur ou mésaventure. Ce chapitre, les choses deviennent intéressantes ! Si l'inceste n'est pas votre truc, ne lisez pas la suite. Chapitre 2 : Mauvaise conduite. Je montai à l'étage, mes parents venant de partir. Eh bien, si je suis coincé ici, je vais juste devoir me défoncer. pensai-je en souriant alors que je faisais deux pas à la fois. Alors que j'arrivais en haut des escaliers, Danielle sortait de sa chambre. Elle était habillée pour sortir. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser Merde. Elle portait une...

1.6K Des vues

Likes 0

Tendre amour II

Introduction : Pour bien comprendre et apprécier cette histoire, veuillez lire la partie I de Tender Love. Désolé, il a fallu si longtemps pour la partie 2, mon père est décédé et j'ai été distrait. La jeune femme latino était allongée sur ma forme nue avec ma bite dure comme du roc toujours coincée entre les lèvres de sa chatte, comme si j'étais un gode humain pour son plaisir. Je pouvais sentir son jus d'amour chaud commencer à refroidir alors qu'il coulait des côtés de mes cuisses. Elle s'est reposée du puissant orgasme qu'elle venait de vivre en frottant son clitoris...

1.6K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.