Cumming à la maison tard

979Report
Cumming à la maison tard

Nouvelle histoire (: je me suis mouillé en l'écrivant donc j'espère que tout le monde se mouillera en le lisant (; Amusez-vous !

--------------------

"Léa, je suis à la maison."

Isabelle hurle dans tout l'appartement. Leah sourit et serre le peignoir plus fort autour de son corps alors qu'elle s'assoit sur le canapé en train de "regarder" l'une des émissions préférées d'Isabelle.

"Je suis dans le salon ! Viens ici et assieds-toi avec moi, Izzy !"

Leah appelle, ajoutant le surnom de sa petite amie à la fin.

"Une seconde."

Isabelle rappelle. Elle va dans leur chambre et attrape leur gode-ceinture préféré dans le tiroir. Heureusement que les bretelles sont séparées pour qu'elle n'ait pas à enlever son pantalon pour le mettre. Elle pousse son jean et son boxer sur ses genoux et attache la sangle avant de remonter son boxer et de positionner le gode confortablement. Lorsqu'elle est satisfaite de son apparence, elle retourne dans le couloir. Isabelle soupire et entre dans le salon en frottant les nœuds de son cou.

« Tu es sûr que tu veux que je m'assoie avec toi ? Je suis dégoûté du travail.

Isabelle taquine en souriant à sa petite amie et lui donne un rapide baiser. Leah sourit en retour alors qu'Isabelle s'assoit sur le canapé, sa tête reposant sur le bras du canapé et ses pieds encore chaussés de bottes appuyés sur les coussins du canapé.

"Je suis positive."

Leah sourit et Isabelle regarde la télé avant de sourire brillamment.

« Hé ! Tu regardes Shades of Blue.

Isabelle se concentre sur la télé et se détend dans le canapé. Léa roule des yeux affectueusement et enlève les bottes de travail d'Isabelle. Isabelle ne bouge pas jusqu'à ce que Leah commence à lui masser les pieds. Isabelle regarde Léa et sourit.

« Un massage des pieds ?

Leah sourit de manière séduisante et appuie plus fort sur le pied d'Isabelle, faisant gémir doucement sa petite amie.

"Tout pour ma petite amie qui travaille dur."

Leah se mord la lèvre mais Isabelle sourit et regarde la télé. Léa roule à nouveau des yeux mais cette fois, elle était agacée. Parfois, sa petite amie pouvait être si aveugle. Léa déplace son massage sur le mollet d'Isabelle.

"Et je voulais t'aider à te détendre après ton retour à la maison."

Leah dit de manière séduisante. Isabelle hoche la tête tout en regardant la télé. Leah fronce les sourcils et bouge ses mains juste derrière les genoux d'Isabelle.

« Est-ce que tu sais comment je veux faire ça ?

Elle demande d'une voix rauque. Isabelle secoue la tête et rit à quelque chose à la télé. Leah gémit et recourt à la manière la moins séduisante qu'elle avait prévue ce soir. Elle enlève son peignoir et le jette au visage d'Isabelle. Isabelle sursaute et regarde Leah.

"Qu'est-ce que-"

Isabelle s'arrête net alors que sa mâchoire tombe à ce que sa petite amie porte. Un string étriqué rouge avec un soutien-gorge push-up assorti, affichant ses magnifiques seins. Léa sourit fièrement et passe ses mains des cuisses d'Isabelle à ses hanches, se penchant légèrement pour donner à sa copine une meilleure vue de son décolleté. Isabelle déglutit et fixe sans vergogne le buste de sa copine.

"Je suis excitée."

Leah déclare sans ambages. Elle saisit les hanches vêtues de jean d'Isabelle et la tire vers son corps. Isabelle sourit et met ses mains derrière sa tête, un pied maintenant sur le sol et l'autre sur l'accoudoir de Leah. Leah plisse les yeux vers sa petite amie.

« Oh, tu joues à ce jeu ?

Isabelle sourit simplement en réponse. Ils avaient un «jeu» de temps en temps. Où Isabelle agirait comme une chienne arrogante et Leah agirait comme une énorme allumeuse de chatte. C'était presque de la torture pour la plupart mais à la fin, ils ont tous les deux eu des orgasmes incroyables. Leah sourit avec un plan diabolique qui se forme dans son esprit. Elle se penche en gardant les yeux fixés sur ceux d'Isabelle et dépose un baiser sur la cuisse de sa copine. Les yeux d'Isabelle s'assombrissent davantage et elle se lèche les lèvres. Leah sourit intérieurement et presse un autre baiser sur la cuisse opposée d'Isabelle. Isabelle pouvait sentir sa respiration devenir plus lourde. Leah déplace une main vers le t-shirt fin d'Isabelle et le soulève légèrement pour exposer une partie du ventre tonique de sa petite amie. Gardant toujours le contact visuel, elle dépose un doux baiser sur la peau douce d'Isabelle. Isabelle se mord la lèvre en regardant chaque mouvement de Leah. Leah ne peut pas cacher le sourire narquois qui orne ses lèvres à la vue de l'état lubrique de sa petite amie. Le sommet de ses cuisses commençait également à avoir une chaleur croissante. Leah embrasse la chemise d'Isabelle juste au-dessus de son nombril. Isabelle perd son sang-froid et atteint le visage de Leah. Avant qu'elle ne puisse la toucher, Leah attrape ses poignets et les épingle aux côtés d'Isabelle. Isabelle gémit de désir et d'agacement. Léa sourit et dépose un baiser sur le haut de la poitrine d'Isabelle avant de l'embrasser légèrement dans le cou car elle sait à quel point sa copine est sensible sur le côté de son cou. Isabelle tourne immédiatement la tête pour offrir à Leah plus d'accès à son point faible, celui qu'elle sait la fera s'effondrer sous le toucher de Leah. Bien que Leah n'embrasse pas encore son cou. Elle chuchote à l'oreille d'Isabelle.

« Es-tu aussi excitée que moi ? Hm ? Assez pour te faire bouger les mains et travailler sur ta copine comme si tu travaillais sur des machines ?

Leah chuchote et poursuit en suçant le lobe de l'oreille d'Isabelle dans sa bouche chaude, sachant à quel point cela rend sa petite amie folle. Isabelle serre les dents pour étouffer un gémissement et essaie de frotter contre l'estomac de Leah qui s'était reposé juste au-dessus de son centre alors qu'elle murmurait des mots sales à sa petite amie. Leah sourit alors qu'elle libère le lobe de l'oreille d'Isabelle et presse ses lèvres juste devant l'oreille d'Isabelle, faisant frissonner la femme devant elle.

"Je n'ai pas entendu de réponse."

Elle chuchote doucement et Isabelle gémit alors que le souffle chaud de sa petite amie passe sur sa joue. Elle savait qu'elle devrait exprimer ce que Leah voulait entendre pour que sa petite amie la touche réellement et arrête de la taquiner. Isabelle mouille ses lèvres pendant que Leah dépose de légers baisers sur sa mâchoire.

"Je-je suis tellement excité f-pour toi."

Isabelle trébuche, distraite par les baisers de Leah. Leah sourit de victoire et incorpore sa langue dans les baisers, effleurant la peau d'Isabelle à chaque baiser.

"C'est ma fille."

Isabelle gémit et essaie de bouger ses mains mais Leah garde une emprise étonnamment forte sur elles.

"Ah ah ah. Tu ne peux pas encore bouger tes mains. Je veux que tu me dises comment tu vas me baiser. Parce que je le veux profondément et fort et je sais que toi seul peux me le donner juste le comme je l'aime."

Leah chuchote contre les lèvres d'Isabelle. Isabelle grogne alors qu'elle réalise ce que Leah veut, désire même... son gode-ceinture. Isabelle se précipite soudainement, prenant Leah au dépourvu, ses mains glissent de la prise de Leah et caressent ses copines en retour alors qu'elle allonge Leah sur les coussins du canapé. Leah plisse les yeux vers Isabelle qui en retour lui fait un sourire narquois. Isabelle attrape les mains de Leah et les déplace au-dessus de sa tête, les épinglant avec succès sur le canapé. Isabelle approche ses lèvres de celles de Leah.

« Tu veux savoir comment je vais te baiser ?

Isabelle chuchote d'une voix rauque contre les lèvres de Leah. Leah se mord la lèvre et hoche doucement la tête. Isabelle sourit et passe légèrement sa langue sur la lèvre inférieure de Leah. La propre langue de Leah sort pour jouer mais Isabelle se retire à ce moment précis.

"D'abord, je vais te sucer. Je vais sucer ton beau clitoris pendant que je me lève et joue avec tes mamelons."

Isabelle décrit alors qu'elle passe ses lèvres sur le cou de Leah. Leah gémit et redresse ses hanches. Son centre se connecte à celui d'Isabelle et elle gémit à nouveau. Isabelle déplace sa main libre vers les hanches de Leah et la maintient sur le canapé avec une main forte.

"Alors, je vais te doigter. Vite et fort."

Leah gémit et se cambre alors qu'Isabelle baisse son soutien-gorge avec ses dents et mordille un mamelon raide. Leah essaie de secouer ses mains libres mais Isabelle resserre juste sa prise. Leah gémit et commence à respirer lourdement, non pas qu'elle ne le faisait pas déjà. Isabelle sourit contre la peau de Leah et se déplace vers son autre sein, reproduisant les mêmes morsures. Léa pousse sa poitrine plus loin dans la bouche d'Isabelle, cette dernière prend avidement le sein offert entre ses lèvres et le suce légèrement avant de le relâcher avec un pop. Léa grogne plus fort.

"Après ça, je vais chercher ton gode-ceinture préféré et te baiser jusqu'à dimanche."

Isabelle se frotte contre les lèvres de Leah et Leah finit par se briser et gémir bruyamment.

"Mon Dieu, Izzy, baise-moi. S'il te plaît, mon Dieu, putain. S'il te plaît."

Isabelle sourit et mordille la lèvre inférieure boudeuse de Leah, faisant gémir Leah d'agacement.

"Si c'est ce que tu veux."

Isabelle taquine et fait enfin le geste d'écraser leurs lèvres l'une contre l'autre. Leah gémit profondément dans sa bouche et approfondit rapidement le baiser. Isabelle libère les poignets de Léa et dégrafe habilement le soutien-gorge de sa copine d'une main. Elle le déchire de ses bras et rompt le baiser. Leah gémit alors qu'Isabelle vénère ses mamelons et ses seins. Isabelle descend ensuite le ventre de Leah, plantant des baisers sur tout son ventre, taquinant le haut de sa culotte. Leah lève les hanches et Isabelle sourit à quel point sa petite amie pourrait être dans le besoin. Mais aucune des deux femmes n'était d'humeur à se taquiner davantage alors Isabelle tire la culotte de Leah vers le bas et la jette sur le côté. Isabelle gémit à la vue de la chatte humide de sa copine. Isabelle se place entre les jambes de Leah et utilise un doigt pour monter et descendre sa fente. Leah, laisse échapper un gémissement essoufflé et grince sur le doigt d'Isabelle. Isabelle embrasse doucement sa cuisse.

"Tu es tellement mouillée Leah."

Isabelle chuchote doucement. Leah gémit un "mhm" et hoche la tête. Isabelle se penche enfin en avant et prend la chatte de Leah dans sa bouche, sa langue caressant la fente de Leah. Leah enfonce sa tête dans le canapé alors qu'un gémissement s'échappe de sa gorge.

« Oui ! Oh, oui !

Leah grince contre la langue d'Isabelle, ayant désespérément besoin d'être libérée des taquineries. Isabelle gémit et lèche le clitoris de sa petite amie à plusieurs reprises, appréciant la façon dont Leah se tortille. Leah halète fort et déplace une main vers la tête d'Isabelle et la presse plus fort dans sa chatte. Isabelle gémit profondément et taquine sa langue contre l'entrée de Leah. Leah grogne et ses ongles griffent légèrement l'arrière de la tête d'Isabelle.

"Bébé, tu vas me faire jouir si vite."

Léa expire. Isabelle gémit contre les lèvres de sa chatte. Elle voulait faire jouir sa copine fort et vite. Elle n'aurait pas de pause ce soir. Isabelle Quickly suce le clitoris de Leah dans sa bouche. Leah halète et arque le dos, les ongles s'enfonçant dans le cuir chevelu d'Isabelle.

« Oh putain ! Oui ! Izzy- juste là- juste là !

Léa crie fort. Il faut tout ce qu'Isabelle a pour ne pas sourire dans la moiteur de Leah. Elle adorait quand sa petite amie était bruyante et animée. Il faisait si incroyablement chaud et l'excitait plus que tout. Isabelle suce durement le clitoris de Leah, bien décidée à la faire éjaculer dans sa bouche. Les hanches de Leah rebondissent avidement contre la bouche de sa copine et sa main libre se tend derrière elle pour saisir fermement l'accoudoir. Leah miaule bruyamment de plaisir.

"Izz-Izzy... Mon Dieu ! Izzy !"

Leah hurle alors qu'Isabelle appuie fermement sa langue contre son clitoris. Leah crie alors que son orgasme la submerge. Isabelle ne lâche rien et le plaisir intense fait se tortiller Léa. Leah gémit et tord ses hanches et tourne sa tête dans son bras. Elle mord l'intérieur de son bras et gémit. Quand Isabelle reconnaît que le plaisir de sa petite amie va se transformer en douleur, elle libère son clitoris et se contente de lécher les délicieuses lèvres humides de sa chatte. Leah libère sa chair contusionnée et son pantalon dur alors qu'elle repose sa tête contre les coussins du canapé. Isabelle remonte le corps de Leah et embrasse le haut de sa poitrine avant de déposer un léger baiser sur ses lèvres. Léa sourit doucement.

"Je n'en ai pas fini avec toi, ma chérie."

Isabelle chuchote et enfonce deux doigts dans la chatte de Leah. Leah sursaute et écarquille les yeux. Isabelle sourit diaboliquement et plante sa main libre à côté de la tête de Leah et baisse ses lèvres vers le cou de Leah. Leah gémit bruyamment et ses mains se déplacent vers le dos d'Isabelle.

"Merde."

Leah siffle à côté de l'oreille d'Isabelle. Isabelle pompe de plus en plus vite. Ce soir allait être rempli d'orgasmes brutaux, rapides et durs. Leah halète fort à côté de son oreille et ses ongles griffent le dos d'Isabelle, bien que sa chemise limite la majeure partie de la douleur, cela fait gémir sa petite amie contre son cou.

"Est-ce que tu aimes ça?"

demande Isabelle à bout de souffle. Sa partie préférée sur leurs préférences pendant les rapports sexuels ? Ils aimaient tous les deux les sales mots. Que l'un écoutait et que l'autre parlait ou visait un verset. Ils seraient allumés en un clin d'œil. Leah gémit et se mord la lèvre, fredonnant et hochant la tête en signe de confirmation positive. Isabelle bouge ses lèvres contre l'oreille de Leah.

"Mes doigts au fond de toi ?"

dit Isabelle séductrice. Leah était maintenant un gâchis gémissant entre les paroles sales et chaudes de sa petite amie et ses doigts la poussant de plus en plus près de son orgasme imminent. Isabelle n'a pas démissionné.

« Te baiser si profondément ? Hein ?

Isabelle réfléchit. Leah rejette sa tête dans les coussins, certainement pas pour la dernière fois.

« Oui ! Oh, putain oui !

Leah crie, sa respiration est laborieuse et dure. Isabelle sourit pour elle-même et mord doucement le lobe de l'oreille de Leah. Leah gémit et ses jambes commencent à trembler sous l'orgasme qui arrive rapidement.

"Pas aussi profondément que ma bite peut te baiser, cependant. Je sais à quel point tu aimes ma bite bébé - à quel point elle peut te faire sentir étirée et remplie."

Leah grogne fort et très fort. Son orgasme était si proche. Encore quelques coups...

« Jouis pour moi bébé.

Isabelle se précipite dans l'oreille de Leah et c'est la poussée dont elle a besoin pour tomber par-dessus bord. Leah serre les dents, attrape le cul de sa copine et lève ses hanches pour rencontrer la dernière poussée dure d'Isabelle, gémissant bruyamment alors que son orgasme s'abat sur elle. Isabelle embrasse le cou de Leah et fait un mouvement de « viens ici » avec ses doigts pour trouver cet endroit idéal à l'intérieur de sa petite amie. Leah grince et sursaute alors qu'Isabelle trouve son point G, son visage s'enfouissant dans le creux de l'épaule et du cou d'Isabelle alors que son corps tremble presque violemment. Les ongles de Leah s'enfoncent dans le cul vêtu d'un jean d'Isabelle alors qu'elle gémit et se branle contre son corps. Isabelle cède avec ses doigts et finit par les retirer de la chatte trempée de Leah. Leah tombe lourdement contre le canapé et respire profondément.

"Connard."

Leah marmonne longuement. Isabelle rit et embrasse la joue de Leah. A présent, Leah était trempée de sperme et de sueur et sur le point d'être complètement épuisée. Isabelle tire Leah dans un baiser doux et tendre, donnant à la fille sous elle le temps de récupérer. Quand Isabelle a fait gémir Leah à nouveau, elle s'est retirée avec une lueur diabolique dans les yeux.

"J'ai une surprise pour toi."

Isabelle informe Léa. Léa embrasse le cou d'Isabelle, la faisant gémir.

« Ouais ? Qu'y a-t-il ?

Leah demande doucement. Isabelle attrape la main de Leah et la descend jusqu'à son entrejambe. Leah laisse échapper un halètement alors que sa main effleure le renflement du jean de travail baggy de sa copine. Comment n'avait-elle pas remarqué ? Isabelle sourit et frotte la main de Leah de haut en bas sur le renflement.

« Veux-tu voir ta surprise ?

Isabelle chuchote à l'oreille de Leah. Leah gémit doucement et hoche la tête. Isabelle se penche en arrière sur ses talons et regarde sa petite amie alors qu'elle enlève sa ceinture. Leah se mord la lèvre en attendant qu'Isabelle sorte son gode-ceinture préféré mais elle allait tellement lentement. Isabelle abaisse enfin son boxer et son pantalon de travail pour révéler la chair de 7 1/2 pouces comme une bite d'environ un pouce de largeur. Leah gémit et roule ses hanches contre le canapé. Isabelle sourit et attrape la base de sa queue.

"Tu aimes ce que tu vois, Leah ?"

Leah sourit et se redresse suffisamment pour saisir les hanches d'Isabelle et la tirer vers elle. Isabelle rit légèrement et pose ses mains sur l'accoudoir au-dessus de la tête de Leah. Isabelle baisse les yeux et voit déjà la main de Leah la caresser.

"Je veux te voir baiser ma bite, Leah."

Isabelle lui hurle. Léa la regarde dans les yeux et sourit.

"Asseyez-vous."

Leah dit et Isabelle s'exécute. Bientôt Isabelle est assise sur le canapé avec Leah à califourchon sur ses hanches. Isabelle attrape le bout de sa bite et la conduit à l'entrée de Leah. Elle gémit à quel point la chatte de sa copine est mouillée. Leah se penche et tire sur la chemise d'Isabelle jusqu'à ce qu'elle repose sur ses seins. Elle dézippe le devant du soutien-gorge de sport de sa copine pour libérer ses seins. Leah gémit doucement et les prend doucement. Isabelle regarde Léa.

"Descendre."

Leah se pousse sur la bite et gémit profondément.

"Merde."

Leah expire quand sa chatte a pris tous les 7 1/2 pouces. Isabelle lui donne le temps de s'habituer à la bite à l'intérieur d'elle avant de saisir les deux hanches et de tirer légèrement Leah vers le haut avant de la laisser redescendre jusqu'à la garde. Leah gémit mais attrape les mains d'Isabelle.

"Attendez. Enlevez votre chemise. Vous savez à quel point j'aime jouer avec vos mamelons pendant que je chevauche votre grosse bite."

Leah sourit au faible grognement d'Isabelle et à la petite secousse dans ses hanches à cause de son langage cochon. Isabelle se redresse davantage et retire sa chemise et son soutien-gorge de son corps. Les seuls vêtements qui lui restent sont ses chaussettes, son jean et son boxer qui étaient tous enroulés autour de ses chevilles. Quand Isabelle se réinstalle contre le canapé, Léa fait immédiatement rebondir son cul sur la bite enfouie en elle, les faisant gémir toutes les deux. Isabelle attrape le cul de sa copine et serre fort. Leah gémit et commence un rythme régulier.

"Baise ma bite bébé. Baise-la si bien."

dit Isabelle alors que ses mains parcourent les côtés de Leah. Leah gémit et prend les seins d'Isabelle en coupe, ses pouces caressant rudement ses mamelons. Isabelle gémit et ne peut s'empêcher de bouger ses hanches. Leah gémit et se déplace plus fort contre le coq. Leah capture les lèvres d'Isabelle dans un baiser chaud et profond qui les fait gémir toutes les deux. Isabelle se joint à la poussée, poussant la bite plus profondément dans Leah. Leah gémit et s'assied aussi loin qu'elle le peut sur la bite puis se frotte dessus, sachant à quel point sa petite amie est folle. Isabelle gémit à la façon dont le harnais frotte contre son clitoris et attrape fermement les hanches de Leah.

"Putain, Leah. Tu es si sexy- Tu es si sexy."

Isabelle marmonne contre ses lèvres. Leah gémit et pince les mamelons d'Isabelle, appréciant le gémissement qui vient d'elle.

"Est-ce que tu aimes quand je grince sur ta bite Izzy?"

raille Leah d'une voix haletante. Isabelle se mord la lèvre et hoche la tête. Léa arrête ses hanches et s'écarte d'Isabelle qui arbore un regard confus. Leah attrape les mains d'Isabelle et les épingle au canapé derrière sa tête. Même si Isabelle était plus forte qu'elle, Leah parvient parfois à tenir au moins ses mains vers le bas. Isabelle gémit de frustration de ne pouvoir la toucher. Leah déplace ses lèvres juste à côté de l'oreille d'Isabelle.

"Préparez-vous pour une balade difficile bébé."

Leah chuchote puis se claque sur la bite. Ils gémissent ensemble et elle recommence. Après quelques coups de plus, elle a retrouvé sa voix.

"Est-ce que ça te rend folle, bébé ?"

Elle chuchote doucement. Isabelle gémit une réponse affirmative et Leah rit de manière taquine, chevauchant toujours la merveilleuse bite de sa petite amie.

« Ne pas pouvoir me toucher ? Pour me saisir le cul et me claquer ta grosse bite ? »

Isabelle haletait fort maintenant et ses hanches se soulevaient pour donner plus de sa bite à Leah. Mais c'étaient de petites poussées parce qu'elle ne pouvait pas avoir assez de force avec ses mains derrière la tête.

"Oh mon dieu, je me rapproche tellement."

Leah chuchote avec un gémissement à la fin parce que ce n'était pas un mensonge. Les propos cochons et la conduite difficile l'amenaient rapidement au bord du gouffre. Isabelle grogne et fait sa première tentative pour libérer ses mains. Leah les plaque contre le canapé aussi vite qu'ils s'en éloignent.

"Oh non. Tu ne peux pas encore me toucher. Je veux que tu me regardes jouir tout seul sur ta grosse bite."

Isabelle gémit et regarde entre eux. La vue la rend étourdie d'excitation. Rien n'avait l'air plus chaud que sa sangle enfonçant à l'intérieur de sa petite amie. Leah gémit bruyamment et rejeta la tête en arrière, ses rebonds devenant de plus en plus rapides.

« Ah ! Izzy ! Je vais- ah !

Elle ne criait pas parce qu'elle est venue. Non, Leah a crié parce qu'Isabelle avait réussi à libérer ses mains et à littéralement jeter Leah de son sexe et sur son dos à côté d'elle. Isabelle s'empresse d'enlever son pantalon et son boxer, ses chaussettes devant rester, et de se déplacer entre les jambes de Leah. Leah délire à ce stade. Sa chatte palpitait presque douloureusement pour être libérée. Isabelle chevauche la cuisse gauche de Leah et enroule l'autre autour de sa hanche droite. Isabelle positionne la bite à l'entrée de Leah et n'hésite pas à s'enfoncer fort dans la chatte dégoulinante de Leah. Leah hurle d'extase et jette sa tête en arrière contre les coussins. La position de ses cuisses si rapprochées décuple son plaisir. Isabelle gémit et pousse fort et brutalement, son souffle sortant de l'excursion. Leah se tord simplement d'excitation et de plaisir.

"S'il te plait, Izzy ! Isabelle ! Oui ! N'arrête pas de me baiser – putain, n'arrête pas !"

Léa crie. Isabelle grogne et serre fermement les hanches de sa petite amie, déplaçant le corps de Leah vers l'arrière pour rencontrer ses poussées sauvages et frénétiques. Leah tend la main derrière sa tête et s'empare de l'accoudoir. Isabelle, résolue à faire jouir Leah fort et vite, déplace une main de la hanche de Leah et passe la main autour d'elle pour frotter fort son clitoris avec son pouce. Leah se défait quelques secondes après la nouvelle stimulation et la forte poussée. Son dos se cambre et ses ongles s'enfoncent dans l'accoudoir. Isabelle gémit sur le site de sa petite amie qui se tord et gémit de façon incontrôlable.

"Tu es magnifique Leah."

Isabelle chuchote alors qu'elle ralentit ses poussées et retire son pouce du clitoris de Leah, la sueur coulant dans son dos. La prise de Leah sur l'accoudoir se relâche et elle prend de profondes inspirations. Isabelle arrête ses poussées et sort doucement de la chatte de Leah, faisant gémir sa petite amie à la perte. Isabelle enlève le gode-ceinture et s'allonge derrière Leah, la serrant contre son corps. Isabelle embrasse doucement le cou de Leah jusqu'à ce que Leah redevienne elle-même. Leah se retourne pour faire face à Isabelle et sourit doucement.

"Tu es incroyable Isabelle."

Leah chuchote et embrasse légèrement sa petite amie.

"Je crois que je te dois un orgasme."

Leah chuchote contre les lèvres d'Isabelle avec un sourire. Isabelle lui rend son sourire et Leah l'embrasse plus fort. Il ne faut pas longtemps à Leah pour rouler sur Isabelle puis commencer à l'embrasser dans le cou, rendant Isabelle complètement folle de désir.

"Leah, s'il te plaît ne me taquine pas, chérie."

Isabelle gémit. Leah gémit et bouge entre ses jambes. Les coups de langue de Leah sont doux au début mais deviennent vite insistants et rugueux. Isabelle gémit et passe ses mains dans les cheveux de Leah, tirant Leah plus profondément, la pressant de la faire jouir. Leah gémit et pénètre rapidement Isabelle avec deux doigts alors que sa langue tourne avidement sur son clitoris. Isabelle gémit bruyamment et ses doigts pressent le cuir chevelu de Leah.

"Baise-moi plus fort bébé... j'y suis presque."

Isabelle expire. Leah gémit profondément en réponse et suce le clitoris de sa petite amie dans sa bouche et ajoute un autre doigt dans sa poussée. Isabelle crie et gémit de plaisir à quel point elle était étirée et remplie.

"Oui ! Leah ! Je suis si proche- si proche bébé !"

Isabelle crie. Leah redouble d'efforts pour faire jouir sa copine et ça marche à merveille. Isabelle convulse dans l'orgasme, ses jambes tremblent et ses yeux se révulsent. Leah ne lâche rien et force un autre orgasme à Isabelle, la faisant crier et gémir d'extase. Isabelle doit finalement repousser Leah pour qu'elle puisse reprendre son souffle. Léa sort ses doigts et embrasse légèrement sa cuisse avant de remonter pour embrasser Isabelle. Isabelle gémit doucement et passe ses doigts dans les cheveux doux de Leah. Isabelle regarde dans les yeux de Leah et sourit doucement.

"Je t'aime, Léa."

Leah lui rend son sourire et l'embrasse si tendrement mais si intimement.

"Je t'aime aussi Izzy."

Leah chuchote en retour. Isabelle l'embrasse à nouveau et passe ses bras autour du cou de Leah. Leah s'installe contre le corps d'Isabelle et elles s'allongent dans un fouillis de jambes enchevêtrées et de poils sexuels fous.

--------------------

J'espère que tout le monde a apprécié ma nouvelle histoire. J'ai de grands espoirs pour de bonnes critiques (:

Articles similaires

Décadent

Droit d'auteur 2003 Publications FK « Mmmmm..., oui, Lisa... oui... continue comme ça... oui..., lèche..., lèche-moi ! » Slurp! Slurp! Slurp! Ses cheveux courts et noirs, Lisa lécha la chatte de son amie blonde, deux filles de vingt et un ans toutes nues et seules dans la chambre du motel, s'amusant, se caressant l'une l'autre. Oh Lisa..., oh, oh, ouiiii!, s'écria Sue aux cheveux longs et aux yeux bleus alors que la langue de Lisa s'enfonçait profondément dans la chatte de la blonde, sans arrêt pendant les trois minutes suivantes ! Finalement, Sue a explosé, Ouisss..., oui... je vais jouir... je vais jouir ! Cinq...

759 Des vues

Likes 0

Monter dans le Cumpany

Une sorte de première chose, j'ai décidé d'essayer l'écriture. C'est probablement horriblement et certainement une combustion lente, donc désolé d'avance si vous choisissez de continuer à lire. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------- MONTER DANS LA CAMPAGNE Entre deux emplois, John acceptait tout travail disponible. Étant un jeune de 18 ans calme, il savait qu'il ne s'intégrerait jamais vraiment dans un centre d'appels, mais il a quand même accepté le poste en sachant qu'il devait gagner de l'argent pour continuer à payer les factures. Des factures comme les voyages qu'il a dû faire pour que sa relation à distance fonctionne réellement. C'était dur, mais le week-end...

824 Des vues

Likes 0

Sœur amusante (Pt1)_(0)

Sortir en boîte en ville n'est pas si mal, vous dites à vos amis quand ils ne cessent de vous demander pourquoi vous le faites : Pourquoi je le fais ?, vous vous demandez pour la dixième fois alors que vous et votre sœur vous tenez sur la plate-forme bondée en attendant le tube à la maison. Toutes les deux vêtues de jupes presque trop courtes pour la décence et de hauts moulants, votre sœur s'est toujours plainte que vous ne portiez jamais de soutien-gorge, vos seins fermes et tombant presque de la ligne inférieure du cou. 23h et vous n'arrivez...

1.6K Des vues

Likes 0

BRISER L'HABITUDE

Si ce n'était pas pour la taupe sur la bite d'Aaron Denton, je serais beaucoup plus heureux, je vous garantir. Cette taupe me dérange depuis la troisième année, quand je l'ai vu pisser dans les bois. Quoi? dit-il d'un air absent, regardant autour de nous nos regards horrifiés, pas réalisant qu'il faisait quelque chose de complètement anormal. Le reste d'entre nous ne faisait que traîner, pissant régulièrement dans notre les fermetures éclair aiment les gens sensés, mais pas Aaron. Merde. Sans même donner Après réflexion, Aaron a dézippé son jean, baissé son pantalon, jusqu'aux genoux - (aaack !) - et a commencé...

1.3K Des vues

Likes 0

Le prendre

Ken n'aurait jamais pensé que cela lui arriverait. C'était un petit homme timide et encore très vierge. Il savait qu'il était gay depuis le début mais ne savait tout simplement pas comment s'exprimer. Et puis le nouveau club a ouvert juste en bas de la rue de chez lui. La première fois a été très dure. Il a quitté sa maison 4 fois pour revenir peu de temps après son départ, indécis. C'était tout ce qui se passait si ça l'avait fait entrer. Et si personne ne l'aimait ? Et si personne ne lui parlait ? Et s'ils riaient ? On...

723 Des vues

Likes 0

Une histoire d'amour au lycée pt 3

C'était lundi, mais heureusement, les vacances de printemps battaient leur plein. Je me suis réveillé après un autre rêve, cette fois sur Hailey et Abbey en même temps. Abbey chevauchait ma bite tout en s'embrassant avec Hailey. Je n'ai pas éjaculé dans mon pantalon cette fois, mais je me suis quand même réveillé en plantant une grande tente. La première chose que j'ai faite a été de vérifier mon téléphone quand je suis revenu à moi. Anna-beth m'a envoyé un texto me demandant si je voulais venir chez elle. J'ai accepté mais je n'ai pas pu venir avant midi. J'ai quitté...

1.2K Des vues

Likes 0

La nièce, la femme et leurs besoins Pt3

PARTIE 3 C'est jeudi et Ed et Sheila n'ont toujours pas appelé alors je vais sur le site échangiste et leur envoie un message quand je vois qu'ils sont en ligne. Je demande s'ils ont décidé de ne pas nous rencontrer car ils n'ont pas appelé. Elle ne répond pas pendant environ cinq minutes et mon cœur se serre. Juste à ce moment-là, ma ligne fixe sonne et, alors que je réponds, je vois Sheila Thompson s'afficher sur l'identification de l'appelant. J'aurais juré que je leur ai donné mon numéro de portable, je pense que je dis, bonjour. Salut Rick, c'est...

1.4K Des vues

Likes 0

Traiter avec un diable en chaleur - Une histoire d'Halloween

ATTENTION! Cet avertissement n'est peut-être pas nécessaire pour cette histoire particulière, mais je l'inclus car il est nécessaire pour la plupart de mes histoires. Si vous décidez de lire d'autres de mes histoires, assurez-vous de lire les révélations et les avertissements au début de chaque histoire. Tous mes écrits sont destinés UNIQUEMENT aux adultes de plus de 18 ans. Les histoires peuvent contenir un contenu sexuel fort ou même extrême. Toutes les personnes et tous les événements représentés sont fictifs et toute ressemblance avec des personnes vivantes ou décédées est purement fortuite. Les actions, les situations et les réponses sont UNIQUEMENT...

1.2K Des vues

Likes 0

Ancien Entrepôt Abandonné

J'ai appelé Marci en lui donnant l'adresse d'un vieil entrepôt abandonné que je possédais dans le Queens New York, je lui ai demandé de me rencontrer là-bas. Le claquement de ses talons de bottes résonnant sur les murs de béton est le seul son alors qu'elle entre dans l'entrepôt et parcourt le long bâtiment à ma recherche. Elle s'est arrêté. Les lumières fluorescentes vert jaunâtre dérangent ses yeux. Le sol est humide - mouillé par endroits avec des flaques d'eau noire - et les murs de béton qui s'écaillent s'effondrent par endroits. Cet entrepôt est un dépotoir, décrépit et déprimant et...

1.3K Des vues

Likes 0

Milk-shake

Milk-shake Jenna était une petite fille de probablement 18 ans dans un camp d'été (heureux xnxx ??). Elle aimait les activités telles que la natation, le tir à l'arc, les minibikes et l'équitation. Tout allait bien, sauf qu'elle avait toujours faim tard le soir. Le dîner était à 6 heures, mais elle avait du mal à dormir, et à minuit, elle cherchait désespérément une collation. À environ 18 ans, ses hormones s'activaient et s'intéressaient à tout ce qui était sexuel. Jenna : Si seulement il y avait une grosse charge de sperme, je pourrais avaler, ça ferait mouche… (pensa Jenna) Elle...

875 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.