Acte de foi

1.2KReport
Acte de foi

En passant vos années de formation à San Francisco, vous vous développez différemment, surtout en ce qui concerne le sexe. Je n'ai jamais eu de copines à proprement parler, et je n'ai même pas porté de short de jockey, mais je me suis masturbé assez fréquemment. C'est-à-dire que j'avais d'autres intérêts.

Alors, quand j'avais quinze ans, je me suis demandé dans le quartier de Castro, même si je ne pouvais pas boire, j'ai pensé que j'irais faire un tour.

Les gens étaient vraiment sympathiques... Un joli garçon adolescent curieux... heh... allez comprendre. Il y avait un bar particulier, avec un café sur le trottoir où on m'a demandé de rejoindre des gars vraiment mignons et ils m'apporteraient des boissons. J'ai sauté sur l'occasion de boire et d'agir comme un adulte.

Ils étaient très gentils et n'arrêtaient pas de me dire à quel point mes yeux verts étaient beaux. Je suis resté un peu réservé..... Après tout, j'étais juste curieux et j'hésitais à faire mon premier pas. Les boissons ont commencé à couler et la conversation est devenue un peu plus osée.

Lorsque le couple assis à la table voisine a commencé à s'embrasser, Barry, l'un de mes hôtes, m'a demandé si cela me dérangeait. Quand je lui ai dit "Non". Il m'a demandé si j'aimais ça... J'ai hésité. Il sourit et dit. "C'est bon... il a aimé ça aussi."

Il commençait à faire noir et nous devenions tous assez ivres, Chad, Tim et Barry m'ont invité chez eux. Ce qui était bien car je n'osais pas rentrer chez moi dans mon état.

Pendant que nous marchions, Chad et Tim étaient devant et Barry et moi avons parlé. Je portais des Dockers et ils étreignaient assez bien mon corps, et Barry n'arrêtait pas de regarder mes fesses se tortiller pendant que je marchais. « Quelqu'un t'a-t-il déjà dit à quel point tu as un beau corps ? Il gloussa à haute voix. « Non… mais on m'a dit que j'avais un mouvement de marche… Est-ce la même chose ? » ai-je rétorqué.

Au moment où nous sommes arrivés chez eux, Barry avait son bras autour de ma taille et j'étais assez coquette. Tim et Chad s'embrassaient et Barry a commencé à faire des boissons.

Je me suis assis sur l'un des canapés et j'ai regardé mon hôte dans son 501 et son débardeur. Il était musclé et je devenais plus que curieuse. Barry termina les verres et les distribua, gardant le mien pour la fin, marmonnant quelque chose à propos du fait que c'était spécial.

Nous nous sommes assis là à boire et moi, essayant de me montrer, j'ai bu le mien rapidement. « Woa…. ralentis ma chérie. Barry m'a mis en garde.

Je pense qu'inconsciemment, je voulais être séduit ivre et être ainsi forcé de faire ce premier pas.

Barry savait que j'étais ivre et que je voulais baiser et a commencé à m'embrasser. J'aimais ça et j'ai mis ma main sur sa cuisse et j'ai tâtonné son renflement. Barry a déboutonné ma chemise et ouvert mon pantalon, puis il a glissé sa main dedans, caressant mon petit pénis.

Étant quelque peu gêné par mon minuscule weiner, j'ai demandé, très poliment. « S'il vous plaît... laissez-moi toucher votre pénis... s'il vous plaît ? »

"Si tu veux le toucher, tu dois ouvrir mon pantalon."

J'ai commencé à déboutonner avec hésitation et je pouvais sentir mon cœur battre la chamade. OMG... il portait un slip de bikini imprimé léopard, j'ai eu le souffle coupé. "Oh..... Tu aimes ça... n'est-ce pas ?" J'ai hoché la tête avec enthousiasme. "Ce n'est pas un pénis... C'est une bite... compris ?" Puis il a attrapé mes cheveux avec agressivité. "Dis COCK ..... Dis que j'aime la bite." J'ai tourné la tête et j'ai dit. "C'est ta bite ..... J'aime ta bite."

Sur ce, il m'a embrassé et a guidé mon visage vers sa bite vêtue de sous-vêtements. J'ai embrassé, caressé et frotté mon nez avant de lécher juste la tête, sortant de son délicieux sous-vêtement. J'ai regardé assez longtemps pour voir Chad, nous regardant et Tim suçant vraiment sa bite. « Oh… tu veux sucer une bite… Vas-y, suce ma bite. » Barry m'a ordonné en me tenant la tête baissée.

Sortant son membre juteux et le mettant dans ma bouche, j'ai essayé de répéter la même chose que Tim faisait. J'ai aimé le goût et la sensation dans ma bouche, mais j'avais besoin de plus de pratique, a déclaré Barry. Barry s'est levé, tout comme Chad et Tim et ils sont venus et se sont tenus devant moi.

Tim a ouvert son pantalon, mais Chad et mon Barry avaient déjà enlevé le leur et se tenaient en sous-vêtements devant moi. Tirant sur leurs boners, qui "se tenaient" devant moi, j'étais ravi, je pensais... tant de pénis... si peu de temps. Tim portait des collants blancs, Barry avait un imprimé léopard et Chad portait un jock strap. J'ai commencé à caresser chaque bite dans la ligne, frottant mon visage contre leurs renflements. "Tu vas sucer toutes nos bites, alors ouvre ta bouche." Barry gloussa.

Tim était le premier, il avait une belle bite et m'a montré comment ne pas utiliser mes dents. Ensuite, Barry a attrapé mes cheveux et a poussé sa grosse bite dans ma gorge, m'étouffant presque. Après avoir baisé ma bouche pendant un moment. C'était au tour de Chad. Sa bite était un peu plus grosse et avait un goût différent. Il aimait me gifler avec sa queue et dominer.

Je devais admettre que toute cette soumission, l'alcool et tout ce qu'ils m'avaient glissé avaient pris le dessus sur ma libido, et maintenant c'était sous contrôle.

J'ai continué à sucer chacun d'eux jusqu'à ce que Tim gémisse qu'il venait et éjacule sur mon visage. J'ai crié comme une petite fille, d'excitation. Chad était le suivant, c'était comme si un gallon de sperme avait été injecté partout. Il était sûr de secouer sa bite en me giflant une fois de plus. Je pouvais sentir le sperme couler de mon visage à ma poitrine, alors que je terminais mon adorable Barry.

En caressant et en suçant, j'ai finalement fait exploser Barry, et je l'ai regardé dans les yeux avec envie alors que j'avalais jusqu'à la dernière goutte.

Je me suis assis, perché sur le canapé, chemise ouverte, pantalon ouvert et mon visage et ma poitrine trempés de sperme. Toujours en état d'ivresse, de drogue et de sexe, je me suis levé et j'ai marché jusqu'à la salle de bain, tenant pitoyablement mon pantalon d'une main et ma chemise fermée de l'autre.

Alors sans aucun doute, j'ai sauté dans la douche et j'ai lavé le sperme et ma culpabilité. Alors que je me tenais là sous la douche, hébété et confus, j'avais l'impression qu'un "moment de chemin à parcourir" venait de se produire. C'était quelque chose d'un film porno, et je le vivais. Puis j'ai entendu une voix dire. "Puisque tu passes la nuit, je t'ai trouvé quelque chose à te mettre." Être si peu sûr de mon petit pénis. J'ai rapidement répondu. "Oh merci."

Quand je suis sorti de la douche, j'ai vu que mes vêtements avaient disparu et ce qu'il m'a laissé consistait en une paire de culottes en satin taille haute et un t-shirt... très petit. Il a dû voir mes sous-vêtements... c'étaient plus des culottes que des slips.

Je les ai juste mis... j'étais peut-être drogué mais je n'y ai rien vu de mal. De plus, les plaisirs que j'avais ressentis avaient pris racine dans mon subconscient et j'étais devenu accro.

Je suis sorti de la salle de bain pour découvrir que les gars étaient partis et que Barry et moi étions seuls et d'humeur amoureuse. Les lumières étaient faibles et Barry était allongé sur le canapé dans son slip de bikini, l'air trop sexy. "Salut." dis-je en redressant ma culotte, fière de la façon dont elle s'adapte à mes fesses. Je dois admettre que je me suis promené pour modeler ma culotte, sans honte ni gêne. Barry me fit signe de m'asseoir à côté de lui, je marchai lentement vers lui, bougeant mes hanches et mes fesses aussi sexy que possible.

« Appréciez-vous le nouveau monde de sensations que je vous ai présenté ? dit Barry pour m'instruire. "Tu dois me remercier et me féliciter." Encore une fois, j'ai souri et j'ai commencé à me demander pourquoi je ne pouvais pas dire non. « Oh… Merci Barry… je t'aime toi et ta bite… s'il te plait, fais de moi la tienne.

Je ne savais pas d'où ça venait, c'était comme si quelqu'un d'autre l'avait dit. J'ai continué à regarder le renflement de son sous-vêtement et je n'ai pas pu m'en empêcher, j'ai commencé à caresser son pénis à moitié dressé. Je me suis également penché en arrière et j'ai écarté mes jambes pour offrir mes friandises. Il a commencé à frotter mon entrejambe et à taquiner mon anus. « Alors… tu ne l'as jamais pris dans le cul… n'est-ce pas ? » J'ai lentement hoché la tête et dit. "Oh..... je me suis doigté une fois ou deux." Essayer d'être aussi audacieux dans ma réponse.

J'ai glissé ma main dans son sous-vêtement et j'ai doucement commencé à jouer avec sa bite et ses couilles. Barry a attrapé un tube de lubrifiant à côté de lui et en a giclé sur ses doigts et, écartant ma culotte, a commencé à glisser un doigt dedans, tout en me regardant dans les yeux. C'était comme s'il ressentait cette sensation étrange aussi..

Toutes ces expériences ont été pour le moins écrasantes. J'ai dû lutter pour ne pas avoir d'orgasme et avoir l'air d'un enfant stupide, étant dans un état plutôt ivre, j'avais très peu ou pas d'inhibitions. Nous nous sommes juste regardés dans les yeux et avons manipulé nos organes génitaux. Je n'avais jamais connu un tel hédonisme.

Ses baisers étaient doux et passionnés, doux et affectueux. Puis j'ai réalisé qu'il chuchotait. "Tu aimes ça... n'est-ce pas ? Oh... C'est si bon... Tu ne peux pas t'en empêcher."

Il avait raison, je tombais, et je me demandais la prochaine sensation, rien d'autre

Il n'arrêtait pas de chuchoter. "Oh... C'est bien bébé... lâche-toi... soumets-toi bébé... laisse-toi aller au plaisir......."

Il me baisait plutôt bien avec les doigts à ce moment-là, dedans et dehors... dedans et dehors. J'avais les jambes écartées aussi largement que possible et je gémissais comme une banshee. Ensuite, Barry a glissé son deuxième doigt et a commencé à les tordre et à les remuer.

Je ne le caressais même plus, mais j'étais sur le point d'avoir un orgasme sans toucher mon pénis et je ne savais pas comment m'arrêter.

Surtout... je ne voulais pas m'arrêter. Je voulais suivre cela jusqu'à la fin et Barry était mon professeur. Je rassemblai mon contrôle intérieur et retirai ses doigts. Je me suis levé et j'ai mis de la musique, je devais faire quelque chose pour m'empêcher de crémer ma culotte.

J'ai d'abord balancé mes hanches au rythme et j'ai déplacé mes mains sur mes fesses et ma poitrine. Je n'avais aucune idée que je pouvais bouger si sexy et efféminé. J'ai tendu la main et j'ai attrapé mon reste de boisson et je l'ai claqué. Barry était assis avec un sourire et une poignée de bite, m'encourageant pendant que je me tortillais et secouais mon joli petit cul.

Barry a atteint sous un coussin et a sorti une petite surprise, me montrant un petit gode, il l'a allumé. Son buzz était plutôt fort en fait, mais il m'a fait un petit sourire coquin, tout de même.

Je me suis lentement avancé et j'ai monté sur le canapé, cambrant le dos pour offrir mes fesses sexy et culottes. J'ai pris une profonde inspiration alors qu'il baissait ma culotte et a allumé le vibromasseur. Le déplacer encore et encore Il a glissé facilement dans mon trou déjà huilé, et j'ai gémi pendant qu'il me baisait. Barry a lentement déplacé le gode vers l'intérieur et l'extérieur et autour et autour, à la recherche de cet endroit idéal. J'étais allé dans un lieu de plaisir sexuel intense, presque une transe. Quand il l'a finalement retiré de mes fesses, juste avant que je jouisse... j'ai presque pleuré. Quand je me suis retourné pour voir Barry derrière moi avec une érection, je l'ai supplié de me baiser le cul.

C'était le plan depuis le début, non seulement pour me rendre accro à la bite, mais j'étais accro à la bite de Barry et à sa domination.

J'ai regardé intensément par-dessus mon épaule alors qu'il poussait sa bite profondément en moi. Après quelques instants, j'ai commencé à bouger. Maintenant, j'étais en train de baiser alors que Barry tenait juste sa bite dans mes fesses. J'avais trouvé ce sweet spot, là où sa bite touchait ma prostate. Ma respiration devenait plus lourde et je gémissais plus fort.

Barry était également prêt à jouir. "Je vais te remplir de mon jus sucré bébé ..... Tu aimes ça?" Murmura-t-il alors que son aine frappait contre mes fesses. "Oh...OUi... N'arrête pas...kkkeep...gggoing." Je l'ai supplié. "Cccum... dans mon... bbbutt... s'il te plait."

J'avais lu, il n'y avait pas d'expérience comme ça. J'étais totalement sous le charme de Barry maintenant, et quand il a giclé sa charge en moi,. J'ai explosé et trempé ma culotte. Alors que nous ralentissions notre bosse, Barry a rétracté sa bite et je me suis effondré sur le canapé.

Je me suis profondément endormi et Barry... eh bien, je ne sais pas exactement ce que faisait Barry, je me suis évanoui. Quand je me suis réveillé, j'avais l'impression d'avoir une pierre dans les fesses, alors il m'a mis sous la douche et m'a appris à me laver les fesses et à me rafraîchir. C'est alors que j'ai réalisé que je devais rentrer chez moi, après avoir remis mes vêtements, j'ai demandé si je pouvais le voir le week-end prochain. Il m'a dit "NON".

Je l'ai supplié.... "S'il vous plaît.... Je ferai tout ce que vous voulez.". "N'importe quoi?" Il a répondu. "Ok, ça marche."

"Attendez une minute..." Puis il est revenu et m'a dit de baisser mon pantalon. Quand je l'ai fait, il m'a tamponné la joue et m'a fait une piqûre. "Aïe... Qu'est-ce que c'était?" J'ai crié. « Juste une dose de vitamines. Je te verrai la semaine prochaine.

Sur ce, il m'a donné un gros bisou humide et je suis parti, en prévision de la semaine prochaine.

Articles similaires

Tendre amour II

Introduction : Pour bien comprendre et apprécier cette histoire, veuillez lire la partie I de Tender Love. Désolé, il a fallu si longtemps pour la partie 2, mon père est décédé et j'ai été distrait. La jeune femme latino était allongée sur ma forme nue avec ma bite dure comme du roc toujours coincée entre les lèvres de sa chatte, comme si j'étais un gode humain pour son plaisir. Je pouvais sentir son jus d'amour chaud commencer à refroidir alors qu'il coulait des côtés de mes cuisses. Elle s'est reposée du puissant orgasme qu'elle venait de vivre en frottant son clitoris...

1.8K Des vues

Likes 0

Danny devient une poule mouillée partie 1

À quoi penses-tu? demanda le Dr Brooks. Daniel s'est rendu compte qu'il s'était à nouveau espacé. Eh bien, pas vraiment d'espacement - regarder le joli visage du Dr Brooks. Daniel n'avait jamais vu un médecin aussi beau que le Dr Brooks. Elle était jeune, peut-être trente ans, mais elle paraissait plus jeune. Elle était pâle et grande, aussi grande que Dan et encore plus grande en talons. Elle avait des joues hautes et rondes, des yeux d'émeraude et les cheveux les plus raides et les plus noirs que vous puissiez imaginer, une frange plate coupée sur son front et le reste...

1.4K Des vues

Likes 0

Vagues, deuxième partie

Revenant aussi une fois de plus, cette fois, j'étais dans l'hôpital même où j'étais hier matin lorsque cette enquête a commencé. La différence maintenant qu'une infirmière dans un uniforme qui était définitivement trop serré sur elle tenait mon poignet gauche, vérifiant mon pouls. Remarquant que je suis réveillé Eh bien détective Gorwin, nous nous demandions quand vous reviendrez! laissant tomber mon poignet et enregistrant mon pouls sur le graphique qu'elle a pris. Le docteur Cole sera bientôt là pour vous vérifier elle-même! Génial, j'ai pensé qu'un médecin de poussin c'est tout ce dont j'ai besoin en ce moment, étant donné que...

1.1K Des vues

Likes 0

Le Petit Chaperon Rouge : Sorti du Bois ?

Qu'est-ce que c'est ? ! Um salut. « Qu'est-ce que… QU'EST-CE QUE TU FAIS ? Peter est en colère, plus qu'énervé, mais c'est un humain. Il a une bite, et cette bite est plus préoccupée par le fait que ma langue est à quelques millimètres de la chatte dégoulinante de la fille chaude. Le loup se penche sur moi et attrape le cul de Molly. Sa voix est basse, comme un grognement, Tu devrais venir chercher la chatte dont tu rêves. La bouche de Peter semble s'être asséchée, ou peut-être qu'il ne peut plus parler à cause du sang qui disparaît de son cerveau vers...

1.1K Des vues

Likes 0

Conte de l'autre monde Acte V

Loin dans un lointain pays sombre. Dans un château haut perché sur une colline. Là se tenait cet homme. Et là se tenait la sœur. Et sous ses pieds se tenait une armée de soldats de la légion et de mutations créées par la science. Nous plierons cette terre à genoux et nous tuerons ceux qui nous opposent. Nous jetons ce monde dans les ténèbres. Nous amènerons l'autre monde à nous et le ferons nôtre ! Monsieur, et s'il part- Ce n'est pas un problème. Il ne peut pas devenir plus fort que moi. Mais monsieur. « Assez mon enfant. Il...

1.2K Des vues

Likes 0

Le prêtre et moi

[b]J'avais 17 ans à l'époque (cela n'est arrivé qu'il y a environ un an) et je venais de commencer une nouvelle école. Je mesure 5'5 avec des seins de 32b qui ont une bonne forme, de longs cheveux blonds et une silhouette moyenne parce que je suis danseur. Quoi qu'il en soit, j'étais passé d'une école publique à une école catholique parce que c'était ce que mes parents voulaient, et pendant les premiers mois, j'ai eu pas mal de choses à voir avec le prêtre de notre école... je vais l'appeler mike (ce qui n'est pas son nom mais je veux garder...

875 Des vues

Likes 1

Les Aventures de Sarah - Chapitre 2

Tyshawn a réussi à franchir la porte et a marché dans la rue. Il a entendu la chienne lui crier dessus depuis la porte. Il l'ignora et tenta de calmer sa colère. Il vit Jesse et Frank l'attendre au coin de la rue. Ils se dirigèrent vers leur ancienne école où ils allaient prendre la navette jusqu'au point de débarquement pour prendre le bus pour Claremont. Qu'est-ce qui se passe Ty ? Tu as l'air énervé. dit Jessé. La chienne était dans une forme rare ce matin. dit Tyshawn. Ouais, elle est toute une pêche. dit Jessé. Hé mec, regarde ce que...

681 Des vues

Likes 0

Drunk Mom and Me - 2 mis à jour

Maman ivre et moi - 2 Ce fut une longue journée pour moi. A peine prêté attention au travail scolaire. En pensant à ce que j'avais fait la nuit précédente. Le long trajet vers la maison sur le siège arrière de la voiture avec ma propre mère ivre sur mes genoux. Devenir si plein de désir que j'ai baisé ma propre mère sans même qu'elle le sache. Je suis allé plusieurs fois aux toilettes et je me suis à moitié étourdi, mais je me suis arrêté en prévision de ce soir-là. J'ai aidé maman à préparer le dîner et je me...

999 Des vues

Likes 0

Cadeau d'anniversaire_(4)

C'était mon 18e anniversaire. C'était jeudi, et ma grande fête n'a pas eu lieu avant samedi. Mes parents rendaient visite à ma tante dans l'Utah, alors cette nuit-là, il n'y avait que moi et quelques friandises masturbatoires que je me suis achetées. Mis à part les bases de Love Lube et de certains magazines pornographiques, mon traitement spécial était un vibromasseur mince de 8 pouces pour le jeu anal. Dans le passé, j'ai utilisé des choses comme les carottes et le genre. Je me préparais pour une nuit d'amour-propre : Playgirl ouverte aux histoires érotiques, du lubrifiant sur la table de nuit...

785 Des vues

Likes 0

Je l'aime

Je l'aime Un jeune couple, tard dans la nuit, sur un canapé, découvre l'amour et le sexe Vos doigts sont si délicats sur la nuque qu'ils me font frissonner le long de la colonne vertébrale. Étroitement enlacé dans un baiser qui a duré plusieurs minutes bizarres, j'ai du mal à respirer. Le morceau de chair étendu dans mon pantalon est tordu, coincé dans l’élastique serré de mon sous-vêtement, provoquant un léger inconfort, mais cela vaut bien la douleur sachant très bien que vous en êtes la cause. Une nouvelle variation de ton baiser a lieu alors que ta langue tente de...

518 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.