Je m'appelle Colton

177Report
Je m'appelle Colton

Je m'appelle Coton. C'est une histoire que je ne suis pas sûr de devoir raconter à qui que ce soit. C'est en partie parce que je sais que ce qui s'est passé est mal et c'est en partie parce que je n'ai rien fait à ce sujet.

Cela a commencé un jour d'école ordinaire. Mon ami Steve parlait d'un jeu vidéo qu'il avait acheté pour son ordinateur. J'étais un peu le pauvre enfant à l'école donc je n'avais pas d'ordinateur ni de jeux. Il a proposé de me montrer alors je suis rentré chez lui avec lui.

Quand nous sommes arrivés chez lui, il m'a fait savoir que ses parents ne seraient pas à la maison pendant quelques heures, donc ce serait juste nous et sa sœur cadette, Sarah. Je connaissais sa sœur depuis l'école. Elle était quelque peu populaire pour être jolie et un peu maigre. Elle avait des cheveux clairs presque blonds qui lui collaient toujours au visage par endroits. Ses yeux étaient bleu vif et ils jetaient un coup d'œil à travers sa frange comme un animal sauvage. Je détestais l'admettre mais tous les amis de Steve avaient un léger béguin pour elle, même moi.

Elle était dans la cuisine quand nous sommes entrés dans la maison, debout au-dessus de la cuisinière en train de cuisiner quelque chose. "Ce sera bientôt fait", cria-t-elle en entendant son frère entrer dans la maison. Elle entra dans le salon un instant plus tard tenant une louche et portant un tablier. Elle a sursauté en me voyant. "Salut," répondit-elle rapidement.

"Voici Colton, il veut vérifier ce jeu que papa m'a acheté," l'informa Steve.

"Salut Sarah." Je lui fis signe timidement.

"J'aurais aimé le savoir plus tôt. J'aurais fait plus de nourriture." Elle se précipita dans la cuisine. J'ai alors remarqué qu'elle ne portait plus son jean de l'école. Elle a dû les enlever en rentrant chez elle. C'était compréhensible. C'était sa maison et les jeans sont toujours inconfortables s'ils sont portés trop longtemps, mais je regardais toujours son cul en culotte depuis trop longtemps.

"Aimez ce que vous voyez?" Steve a demandé d'un air suffisant.

"Euh, désolé," essayai-je de m'excuser.

"Même moi, je sais qu'elle est un petit cul serré," il n'a pas été offensé. "Je me demande si elle va mettre quelque chose maintenant qu'elle sait que tu es là."

Plutôt que d'attendre de le savoir, nous sommes montés dans sa chambre. Il s'assit sur une chaise de bureau pivotante dans le coin devant un bureau sur lequel était installé un ordinateur. C'était un bel ordinateur, certainement mieux que ce que la plupart de nos amis pouvaient se permettre, surtout moi. Je m'assis sur le lit et attendis qu'il démarre le nouveau jeu.

Juste au moment où il arrivait à l'écran de chargement, la porte de sa chambre s'ouvrit. Sarah tenait un plateau de nourriture. Il y en avait certainement assez pour deux. « Oh, donnez-vous votre part à Colton ? a demandé Steve. Elle hocha simplement la tête.

"Non, tu n'étais pas obligé de faire ça," ai-je soutenu.

"C'est bon. Nous savons que tu n'as rien à manger à la maison," Steve m'a fait me sentir extrêmement coupable.

"A quoi tu joues?" Sarah regarda l'écran de l'ordinateur avec intérêt.

"Viens et vois." Steve tapota ses genoux. J'ai été surpris quand elle a trotté et s'est assise. Elle ne portait plus le tablier et ne portait plus qu'une chemise et une culotte. J'ai placé mes mains sur mes genoux pour cacher une érection grandissante.

Sarah couina lorsqu'elle s'assit. J'ai vite réalisé que c'était parce que Steve avait aussi une érection qui s'enfonçait maintenant dans l'entrejambe de la culotte de sa sœur. Elle rougit fiévreusement en essayant de regarder l'écran. Elle fermait les yeux et essayait de ne pas gémir alors que Steve la berçait intentionnellement sur ses genoux. Cela m'a pris un moment mais j'ai vite réalisé que tout cela était intentionnel. Ces deux frères et sœurs étaient incestueux et ils descendaient vers moi en les regardant.

"Enlève-les," murmura Steve à l'oreille de Sarah. Elle secoua la tête en signe de protestation mais il glissa sa main sous sa chemise et commença à caresser l'un de ses seins. À contrecœur, elle accrocha ses pouces dans l'ourlet de sa culotte blanche et la fit glisser jusqu'au sol. Elle les a lancés dans ma direction. Ils ont atterri en groupe à mes pieds. Je n'étais pas sûr de ce que j'étais censé faire avec eux.

Sarah haleta en sentant le renflement de son frère frotter contre sa chatte maintenant nue et exposée. Les cheveux entre ses jambes étaient également de couleur blonde et étaient assez courts. Elle n'a dû atteindre la puberté que récemment. Je me suis retrouvé à souhaiter pouvoir la toucher mais seulement capable de regarder Steve faire exactement cela.

Il a utilisé ses genoux pour écarter ses jambes, m'exposant sa chatte luisante. Il a ensuite passé une main sur son ventre et sur les poils de son entrejambe avant de toucher les lèvres de sa chatte et de courber ses doigts vers elle. Elle m'a regardé avec l'expression la plus innocemment embarrassée que j'aie jamais vue. Ses joues étaient rouges et ses yeux scintillaient comme si elle était sur le point de pleurer. Une légère bave coulait de ses lèvres roses scintillantes alors qu'elle les ouvrait pour gémir.

Alors que les doigts de Steve disparaissaient en elle à plusieurs reprises, elle se balançait d'avant en arrière sur ses genoux avec plaisir. "Je vais jouir," murmura-t-elle presque inaudible. Steve pressa ses lèvres contre les siennes et étouffa le son de ses cris alors qu'un liquide clair sortait de sa chatte autour de ses doigts.

Après de multiples convulsions, elle rompit le baiser et se tourna pour que nos regards se croisent. "Ne me regarde pas," supplia-t-elle en s'effondrant contre son frère. C'était pourtant une demande inutile. La dernière chose que j'allais faire était d'arrêter.

Lorsque Steve a retiré ses doigts de sa chatte dégoulinante, celle-ci est restée légèrement ouverte. Elle haleta de soulagement alors qu'il travaillait à défaire sa propre fermeture éclair. Elle haleta de surprise lorsque la bite de Steve sortit de son pantalon et frappa contre sa chatte trempée. Il l'a guidé avec sa main et a poussé ses hanches vers le haut, remplissant sa chatte humide de lui-même.

Des larmes coulèrent de ses yeux alors qu'elle secouait la tête vers moi, me suppliant de ne pas regarder sa honte. Chaque poussée la faisait gémir davantage. Steve lui enleva sa chemise par-dessus la tête, la laissant complètement nue sur ses genoux. J'ai réalisé à ce moment qu'elle n'avait pas enlevé son jean pour une autre raison que la préparation de cela. Malgré sa timidité et sa réticence, elle s'attendait à se faire baiser par son frère et a probablement été déçue lorsqu'elle m'a vu entrer dans la maison avec lui. Cela n'a cependant pas empêché les frères et sœurs exubérants.

Finalement, Sarah a commencé à pousser sur les accoudoirs de la chaise, gagnant plus de hauteur, puis se laissant tomber sur la bite de son frère avec plus de force. Elle s'amusait à s'empaler. Il avait l'air moins à l'aise cependant. Chaque fois qu'elle tombait, elle criait, l'agaçant légèrement. "Hé, Colton, viens faire taire cette salope." Il enfonça ses index dans sa bouche et l'ouvrit de côté.

J'ai été choqué par la façon dont il a fait référence à sa propre sœur et encore plus par l'invitation. Elle essayait de secouer la tête mais il la garda immobile, la forçant à me regarder droit dans les yeux. "Allez, arrête de le cacher et sors-le !" Steve m'a commandé.

Sarah a tremblé quand elle a vu ma bite jaillir de mon pantalon. Je jure que c'était plus gros que la normale juste parce que j'ai regardé pendant si longtemps. Elle me regarda avec défi alors que je m'approchais d'elle mais Steve garda la bouche ouverte. Le bout de ma bite touchait à peine ses lèvres ou les parois de sa bouche mais je sentais son souffle chaud alors que je le poussais à fond. Finalement, Steve lâcha prise. Elle recula immédiatement mais il posa une main sur l'arrière de sa tête et la poussa de nouveau en avant.

Cette fois, la sensation visqueuse de sa bouche m'enveloppa alors qu'elle la fermait de surprise. Ses cris étaient étouffés. Chaque fois que Steve desserrait sa prise sur sa tête, elle essayait de s'éloigner. Finalement, je me suis légèrement énervé et j'ai simplement attrapé les côtés de sa tête et ses cheveux et je l'ai poussée tout le long de mon arbre. Sa gorge s'est ouverte pour moi avec un bruit de squelching poignardant et elle a rapidement vomi partout sur ma bite.

Quand je suis sorti, elle sanglotait. « Putain, pourquoi as-tu fait ça ? Je n'ai jamais sucé. Steve n'utilise que ma chatte ! gémit-elle.

"Tu vas bien," Steve écarta ses inquiétudes tout en s'avançant vers elle. Ses yeux se croisèrent alors qu'elle se levait de ses genoux. Elle avait l'air d'être sur le point de vomir à nouveau d'avoir l'estomac retourné de l'intérieur. Plus qu'énervée maintenant, elle avait l'air confuse. Sa langue pendait et de la bave en glissait de manière invitante.

J'ai attrapé sa tête à nouveau et ai glissé ma bite dans sa bouche, jusqu'à sa gorge. Elle bâillonna mais ne vomit pas cette fois. "Ooh, elle s'est juste serrée contre moi," gémit Steve de joie alors qu'elle serrait ses jambes l'une contre l'autre.

Je reculai et la penchai vers le bas pour que chaque poussée de sa part la pousse plus profondément contre moi et vice versa. Pendant un moment, nous l'avons glissée entre nous comme un animal rôti à la broche. Elle gargouillait et criait tout le temps. Nous n'avons pas cédé jusqu'à ce que Steve sente un liquide chaud couler de son entrejambe et descendre le long de ses jambes. "Mec, elle ne peut pas respirer. Elle se fait chier."

Finalement, je me suis retiré, la laissant à bout de souffle. Lorsqu'elle reprit son souffle, elle reprit son air de défi. « Enfoiré ! » me cria-t-elle. Je souris à son visage en désordre. Du mucus coulait de son nez et le peu de maquillage qu'elle portait était strié de larmes. « Tu aurais pu… euh… me tuer. » Sa plainte fut interrompue par Steve qui s'enfonça à nouveau en elle.

J'ai atteint sa bouche avec mes doigts et j'ai pincé sa langue et je l'ai tiré aussi loin que possible, la forçant à garder la bouche ouverte. J'ai placé le bout de mon sexe sur sa langue et je l'ai fait glisser d'avant en arrière, menaçant de le pousser à nouveau dans sa bouche. « Tu ne m'arrêterais vraiment pas, n'est-ce pas ? J'ai demandé.

Elle ne répondit pas, se contentant de grogner à nouveau alors que Steve s'enfonçait une fois de plus en elle. Le simple fait de regarder le visage foiré de cette fille alors qu'elle essayait d'être provocante tout en se faisant baiser par son propre frère était suffisant pour déclencher mon orgasme. Le premier coup est allé dans sa bouche ouverte mais elle s'est refermée et a avalé juste après. Le reste éclaboussa son visage, la rendant encore plus usée.

Je la regardais haleter et hoqueter à chaque poussée alors que son frère atteignait lentement l'orgasme en elle. Il avait ses grandes mains autour de sa petite taille, la maintenant pour qu'aucune goutte ne s'échappe. Il remplit entièrement sa chatte de son sperme incestueux. Quand il eut fini, elle se pencha suffisamment en avant pour tomber de lui sur le sol. Elle resta là à haleter pendant plusieurs minutes, se convulsant de temps en temps.

Finalement, elle se redressa, la tête contre les genoux de son frère. « Ai-je bien fait ? demanda-t-elle presque désespérément.

"Allez vous nettoyer", a-t-il refusé de la féliciter. Docilement, elle se leva et quitta la pièce, marchant avec précaution sinon un peu les jambes arquées. Je n'arrivais pas à croire que la jolie fille sur laquelle tous nos amis fantasmaient était vraiment un putain de frère mais la preuve était juste devant moi. Pour être honnête, j'ai été un peu déçu par elle.

Il m'a fallu un certain temps pour faire l'effort de ne pas être gêné en m'adressant à Steve. Nous venions tous les deux de voir les bites de l'autre après tout. "Qu'est-ce que c'était que ça ?" demandai-je finalement.

"Elle est vraiment bonne, n'est-ce pas ?" il ricana.

"C'est ta sœur," dis-je.

"C'est en fait pourquoi", a-t-il admis. "Nous faisons cela depuis des années, bien avant que je sache ce que c'était exactement ou que c'était mal de le faire avec votre sœur", a-t-il expliqué.

"Comment cela a-t-il commencé", j'étais curieuse.

"J'ai accidentellement trouvé l'un des pornos de papa. C'était l'une des vidéos violentes où la fille se faisait gifler et fesser et tout. Je la regardais tous les jours quand j'étais plus jeune. Enfin, je devais juste essayer d'avoir du vrai sexe et bien sûr Sarah était la fille la plus proche. Je lui ai montré la vidéo et je l'ai convaincue que les filles ne peuvent pas dire non quand un garçon veut les baiser. À ce jour, elle ne le fait toujours que parce qu'elle pense que c'est la loi.

« Tu te moques de moi ? Que se passerait-il si un garçon de l'école lui demandait de baiser avec eux ?

"Je suppose qu'elle les laisserait probablement." Steve haussa les épaules. « Merde, elle te laisserait la baiser si tu étais assez énergique.

« As-tu laissé quelqu'un d'autre lui faire ça ? demandai-je tristement.

"Pas encore." Il secoua la tête. « Comme elle l'a dit, elle ne fait même pas de fellations. Tout ce que j'ai vraiment fait, c'est jouir en elle.

"Tu es un horrible frère," lui crachai-je.

"Qui est celui qui vient de baiser ma sœur?" il a répliqué.

« Pourquoi ? » J'ai demandé. "Est-ce que tu en as marre d'elle?"

"Non, c'est une vraie mignonne, donc je doute que je me lasserai d'elle, mais plus je fais ça, plus je risque de me faire prendre. Je pense avoir une vraie petite amie mais avant ça, je dois Passez-la à quelqu'un d'autre pour qu'elle ne devienne pas possessive ou pire qu'elle le dise à nos parents."

« Et cette personne, c'est moi ? demandai-je incrédule.

"Tu es un bon gars et je sais que tu l'aimes bien. Elle est sous la douche en ce moment. Si tu lui montres que tu es le patron, elle fera tout ce que tu diras. Va la faire tienne."

À ce moment-là, j'avais plusieurs options. J'aurais pu rentrer chez moi et tout oublier, laissant potentiellement Steve trouver un autre gars pour baiser sa sœur pour lui. J'aurais aussi pu le dire à ses parents ou à mes parents ou même aux professeurs de l'école. Je risquai alors d'admettre être complice du crime. A ce jour, je ne sais toujours pas si j'ai pris la bonne décision.

Je sortis de la chambre de Steve et me dirigeai directement vers la salle de bain à l'étage. La douche coulait déjà. Sarah a crié quand j'ai tiré le rideau mais je l'ai fait taire en l'embrassant. Finalement, elle a repoussé. "Arrête, qu'est-ce que tu fais ?" elle a plaidé.

"Tu sais que tu n'as pas ton mot à dire là-dedans", j'ai décidé de voir à quel point elle croyait vraiment au mensonge de Steve. À contrecœur, elle hocha la tête, laissant tomber ses bras sur ses côtés. Elle était complètement exposée, nue et mûre pour la prise. Toutes les traces de notre escapade précédente avaient été effacées. J'allais prendre beaucoup de plaisir à lui faire tout ce que je voulais avec l'entière permission de son frère.

La plupart des gars doivent travailler dur pour gagner une jolie petite amie. Le mien m'a été remis. Elle était un peu habituée mais un regard vers elle et je savais que cela n'avait pas d'importance. Elle allait faire tout ce que je demandais ; la parfaite salope obéissante.

Articles similaires

Apprendre le style de vie Pt 4 - Activations de tatouage

Ils ont changé la literie et Michael s'est douché puis s'est habillé. Ensuite, Michael fit tremper les draps sales dans la machine, puis ils se mirent en route. À ce moment-là, Silk mourait de faim. Michael a pris les clés et Silk l'a naturellement laissé conduire. Il l'a emmenée à son appartement pour obtenir une autre chemise à porter car il manquait quelques boutons à son autre. Elle a changé de tenue et l'a retrouvé à la voiture. Il les a emmenés dans un camion-restaurant et a regardé son visage. Il fut heureux de constater qu'elle semblait parfaitement à l'aise. Certaines...

680 Des vues

Likes 0

Délice de cisaillement

Frank essuya la sueur de son front avec le dos de son gant et continua à tailler les roses Seymour. Il était 12 h 45, et comme sur des roulettes, il entendit Dee et son amie Tanya déambuler dans le jardin à l'arrière. Il jeta un coup d'œil derrière les fleurs et les vit marcher pieds nus jusqu'au belvédère avec un pique-nique. Dee portait sa robe légère à fleurs habituelle. Son sourire éclatant et ses cheveux de soie de maïs dorés lui ont donné une déesse comme la beauté. Sa robe moulait ses hanches et mettait en valeur ses mésanges gaies...

604 Des vues

Likes 0

Quel magnétoscope ?_(1)

J'ai un œil sur Eric depuis qu'il a commencé à s'occuper du bar du restaurant où je travaillais. Nous avions eu quelques conversations informelles, mais rien qui semblait mener nulle part. C'était frustrant comme l'enfer. Je le voulais vraiment, et j'étais déterminé à l'avoir. Jeudi était une nuit tôt pour nous deux. J'ai travaillé l'équipe du déjeuner pour que je sorte de là vers 6 heures et Eric est descendu à 10 heures. Je lui ai demandé s'il savait quelque chose sur les magnétoscopes car j'avais tellement de mal à faire fonctionner le mien correctement. Je lui ai dit que la...

660 Des vues

Likes 0

Chroniques de Craigslist Ch. 03 : Mandrin

Chroniques de Craigslist : Chuck Cela fait quelques jours depuis ma dernière rencontre, comme vous pouvez probablement vous en rendre compte, j'ai été sacrément excitée. Alex est occupé toute la semaine mais sera libre la semaine prochaine pour quelques jours. (Ce sera mon week-end, donc je suis sacrément excité à ce sujet). Mais, revenons à l'ici et maintenant... Que puis-je dire, l'envie frappe fort aujourd'hui. Pendant mon heure de déjeuner, j'ai filtré les centaines d'annonces, à la recherche d'un autre mec cool avec qui sortir. J'ai envoyé quelques messages et j'ai attendu mes réponses. Rien, car mon quart de travail touchait à...

479 Des vues

Likes 0

Affaires collégiales

Affaires collégiales par Droid447 L'entraînement de cheerleading était terminé. Janet et Bianca ont attendu dans les vestiaires jusqu'à ce que tout le monde soit parti. Ils avaient flirté l'un avec l'autre au cours des dernières semaines, hésitant à faire le premier pas. Quand ils l'ont fait, rien ne les a arrêtés. Janet regarda par la porte, s'assurant qu'ils étaient seuls... Je pensais qu'ils ne partiraient jamais, a déclaré Janet. Bianca regarda son amie avec des yeux aimants, pensant, Elle est si jolie. Comme d'habitude, Janet était plus ouverte, marchant vers Bianca et l'embrassant. Bianca hésita une seconde, toujours pas habituée à...

94 Des vues

Likes 0

Un week-end pas si ennuyeux

Juste pour Holly ! :-p C'était comme tous les autres vendredis qui s'étaient écoulés cette année. L'école durait 48 heures et la répétition qui était devenue son week-end s'installait. La plupart des gens considéraient leur week-end comme un moment pour sortir et s'amuser, Naomi les considérait en revanche comme trop long et ennuyeux. Elle n'avait pas beaucoup d'amis dans cette nouvelle ville et ne conduisait pas, elle ne pouvait donc pas s'échapper à la plage. Les week-ends n'avaient rien en réserve pour elle. Naomi réfléchit à ce qu'elle pourrait faire pour se divertir ce week-end alors qu'elle déverrouillait sa porte et...

736 Des vues

Likes 0

La Vierge violée par Ward Fulton Chapitre 1

Pas le mien... Chapitre 1 Le centre commercial était bondé d'étudiants, tous désireux de profiter de la soleil et la douce brise printanière qui soufflait doucement de la rivière. Chaque banc était occupé, et même les larges bordures de béton qui bordés les parterres de fleurs étaient encombrés d'adolescents bavardant, leurs le moral remonté par le départ définitif de l'hiver et la vue de des milliers de jonquilles qui annonçaient la saison qui approchait. L'horloge de Old Main indiquait onze heures trente, et Suzanne leva les yeux impatiemment alors qu'elle se frayait un chemin à travers la foule. Yvonne avait dit...

715 Des vues

Likes 0

Professeur Gumbert

La salle de conférence était pleine d'étudiants oisifs gribouillant dans leurs cahiers pendant que le professeur Gumbert parlait des aspects techniques des bases psychologiques et de la façon dont les pères de la psychologie ont ouvert la voie à la meilleure communauté de cette génération. Gumbert portait des lunettes à monture épaisse qui semblaient s'attacher à son nez bulbeux, ses grandes mains jointes sous son derrière alors qu'il arpentait la pièce. Ses yeux gris tombèrent sur les étudiants avec un faible intérêt alors qu'il spéculait sur ceux qui abandonneraient d'ici la fin du prochain semestre. Beaucoup de filles avaient une quantité...

932 Des vues

Likes 0

La Réunion Anniversaire - CH 2

Je suis retourné dans le couloir et suis allé chercher une autre bière. Après ce que je venais de vivre, j'en avais besoin. Ma tête nageait de confusion. Je venais d'être victime de chantage pour baiser tante Edna. Et même si c'était certainement agréable, j'ai trouvé que tout était un peu bizarre et pervers. Puis ça m'a frappé... Et Heather ? Mon esprit s'est empressé de me demander si je devais lui dire ce qui venait de se passer. Que dirais-je quand elle irait chercher sa culotte ? Comment pourrais-je expliquer ce qui s'est passé ? que je m'étais fait prendre par...

625 Des vues

Likes 0

La suite 5

Jim faisait les cent pas depuis une heure maintenant, après avoir détruit leur flotte d'invasion, ils étaient partis après le seul navire restant de la flotte Krang. Mary et Amber l'avaient regardé presque tout le temps Jim si tu ne le fais pas assieds-toi, je vais te casser la gueule, je ne peux pas supporter beaucoup plus ton rythme », a presque grondé Mary. Jim s'est rapidement assis dans le fauteuil de commandement en essayant de ne pas regarder Mary, désolé Mary, je déteste cette attente, j'ai rien sur le robinet pour faire rien sur quoi travailler, vous savez que je...

496 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.