Affaires collégiales

97Report
Affaires collégiales

Affaires collégiales
par Droid447

L'entraînement de cheerleading était terminé. Janet et Bianca ont attendu dans les vestiaires jusqu'à ce que tout le monde soit parti. Ils avaient flirté l'un avec l'autre au cours des dernières semaines, hésitant à faire le premier pas. Quand ils l'ont fait, rien ne les a arrêtés. Janet regarda par la porte, s'assurant qu'ils étaient seuls...

"Je pensais qu'ils ne partiraient jamais", a déclaré Janet.

Bianca regarda son amie avec des yeux aimants, pensant, Elle est si jolie.

Comme d'habitude, Janet était plus ouverte, marchant vers Bianca et l'embrassant. Bianca hésita une seconde, toujours pas habituée à sortir avec une fille mais elle le voulait plus que tout. Elle a déplacé ses mains sur les seins de Janet et a chuchoté: "Ton contact me fait toujours trembler ..."

Ils se regardèrent dans les yeux avec une véritable passion ; désireux d'embrasser, désireux de sentir. Ils se sont penchés en avant en même temps. Leurs langues s'enlacèrent et dansèrent pendant quelques minutes ; lentement et séduisant d'abord, puis avec ferveur, s'abandonnant à leur impatience juvénile. Leurs seins se soulevaient et se frottaient l'un contre l'autre tandis que leur respiration s'intensifiait et s'accélérait.

Janet a détaché le haut de Bianca et a glissé avec enthousiasme pour lécher ses mamelons. Bianca gémit et frissonna, poussant sa poitrine vers l'avant pour rencontrer la langue implacable qui la faisait se sentir si bien.
Elle savait que Janet pouvait la faire jouir juste en jouant avec les seins, mais son corps en demandait plus, beaucoup plus…

Un instant plus tard, Bianca était appuyée contre les casiers tandis que Janet glissait sa tête sous la mini jupe de la pom-pom girl. Janet a fermement attaché sa bouche à la chatte de son amant, léchant et suçant avec une ardeur sans retenue. Sa langue tournoyait autour du clitoris de Bianca et partout sur les lèvres humides et sensibles.

Bianca n'avait aucune chance de supporter ce délicieux traitement plus de quelques minutes sans atteindre un puissant orgasme. Elle sentit ses jambes trembler rapidement et ses hanches avancer juste un instant avant que son monde ne se transforme en une lumière blanche aveuglante qui étincelait derrière ses yeux qui roulaient.

Alors que les spasmes orgasmiques se propageaient dans son corps, Bianca attrapa la tête de Janet du mieux qu'elle put et la poussa contre son entrejambe, exhortant son amie à continuer de lécher jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus rester debout. Janet s'exécuta avec plaisir, enfonçant sa langue profondément dans la chatte tremblante de Bianca, la faisant tournoyer, espérant prolonger l'expérience heureuse pour son amant.

L'adolescente ravie plia lentement ses jambes faibles, glissant sur le sol poli. Elle ne s'était jamais sentie aussi bien auparavant. Sortir avec Janet était la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée.

Lorsque Bianca est descendue du ciel, il était temps de lui rendre la pareille.

Janet s'allongea sur le petit banc en bois et profitant de sa souplesse exceptionnelle, souleva facilement ses cuisses près de sa poitrine, présentant sa chatte humide à son amant. Bianca profita de la vue pendant un moment avant de reposer également sa forme souple sur le banc. Puis elle baissa la tête et lécha délicatement les lèvres de la chatte en attente de son amie. Elle a si bon goût !

Ce contact doux fit frissonner Janet de bonheur. Elle leva la tête pour regarder son bel amant embrasser si délicieusement ses parties inférieures.

Et alors qu'elle se rapprochait de l'apogée, sa réaction était la même que celle de Bianca. Janet a enfoncé la tête de sa petite amie plus profondément entre ses jambes tout en gémissant bruyamment. Jusqu'ici, le couple s'était montré très discret, attentif à ne pas se faire prendre. Mais à ce moment, Janet se moquait bien de savoir si quelqu'un pouvait l'entendre de l'extérieur de la pièce. C'était incroyable !

Bianca s'inquiétait un peu que Janet fasse trop de bruit, mais elle a néanmoins gardé sa bouche attachée à la chatte de son amant. Elle le lui devait.

Tout le corps de Janet a résisté de manière incontrôlable lorsque son orgasme a explosé. Des vagues d'extase irradiaient de son entrejambe à son cerveau, transformant la pièce en un flou de couleurs tournoyantes. Chaque coup de langue de Bianca a déclenché un nouveau spasme de bonheur qui s'est répété plusieurs fois, jusqu'à ce que la femme accablée soit allongée épuisée et complètement satisfaite sur le banc.

Un instant plus tard, Bianca se leva, le visage maculé du jus de Janet, et commença à marcher vers les douches. Elle se retourna avec un sourire malicieux et songea à inviter Janet à la rejoindre mais son amant semblait si paisible allongé sur le banc avec une expression paradisiaque sur le visage qu'elle décida de ne pas la déranger.

"Je vais prendre une douche. Je reviens tout de suite. N'allez nulle part », a déclaré Bianca.

« … sois ici. Je t'aime… » fut la faible réponse de Janet.

***

Alors que Janet se réjouissait de la persistance de l'orgasme, une créature étrange et silencieuse marchait sous le banc où elle se reposait. Son corps était gris foncé de la taille d'une balle de tennis. Il était lisse et glabre, soutenu par trois pattes osseuses d'environ vingt centimètres de long. Sa tête n'était qu'une extension allongée du corps principal sans yeux, nez ou oreilles. Cela avait vraiment l'air bizarre et extraterrestre.

Le monstre avait été attiré par les émotions intenses qui émanaient des filles il y a un instant ; plus précisément, leur activité cérébrale pendant l'orgasme. Maintenant, il se rapprochait de la jambe de Janet.

Ignorant le danger, Janet rêvassait, Sortir avec Bianca est ma meilleure idée. Je pense que je l'aime vraiment.

La petite créature ne savait pas si son venin était suffisamment fort pour immobiliser cette grosse femelle le temps de trouver son centre de contrôle ; son cerveau. L'extraterrestre jouait avec sa vie. Mais c'était ainsi que cela avait été fait depuis toujours. Parfois ils ont réussi et parfois ils ont été écrasés à mort.

Il a sauté de quelques centimètres en avant et lui a poignardé la peau !

Janet a senti un pincement aigu sur sa jambe et elle a sursauté pendant une fraction de seconde, puis elle ne pouvait plus bouger du tout. C'était comme si tout son corps était soudainement devenu paralysé. Raide et faible à la fois.

"Aie!" Janet a pu japper brièvement avant que ses cordes vocales ne deviennent inutilisables.

"Êtes-vous ok?" demanda Bianca depuis les douches. Elle entendit le bêlement mais pensa que Janet s'était cogné les pieds nus dans quelque chose. Elle a juste souri.

Janet s'est rendu compte dans la panique que quelque chose rampait le long de sa jambe, mais elle ne pouvait rien y faire. Elle essaya en vain de crier. Seul un grognement doux et étouffé échappa à ses kips.

Qu'est-ce qui m'arrive ?! je ne peux pas bouger!!

La créature a suivi l'activité électrique à peine perceptible émanant du cerveau de Janet. Il était très proche maintenant, marchant sur sa poitrine. Il était également capable de détecter la peur chez la femelle. Cette peur allait la rendre très dangereuse une fois l'effet paralysant du venin lavé. Il devait agir rapidement.

Lorsque la créature a atteint le cou de Janet et a commencé à grimper sur son visage, la femme effrayée a pu le voir ! Oh mon Dieu! Quelle est cette chose? Ce n'est pas possible!

Janet a essayé de donner un sens à cette situation impossible. Peut-être qu'elle s'était endormie après un rapport sexuel et qu'elle faisait un cauchemar ; mais pourquoi ses yeux étaient-ils grands ouverts ? Pourquoi ne pouvait-elle pas se réveiller ? S'il vous plaît! Je dois me réveiller!

La créature marcha sur le visage de Janet et plaça sa tête cylindrique étrange sur le front de la femme. Étant si petite, la créature avait besoin de se rapprocher très près du sujet pour établir un lien mental réussi. A cette courte distance de son cerveau, la créature pouvait facilement sentir toute l'activité électrique qui se développait dans son crâne. Il s'est excité.

Janet a d'abord vu une brève étincelle et a entendu un bruit électrique crépitant. Sa vision devint floue. En un instant, il est devenu très difficile de formuler des pensées cohérentes car elles sont devenues lentes et discontinues.

C'était la capacité principale de la créature. Il a intercepté, interprété et réorganisé les connexions électriques entre les neurones de Janet en envoyant ses propres décharges électriques. Le petit monstre avait besoin de convaincre Janet qu'il était un ami. Elle ne devrait pas avoir peur. A partir de maintenant, ce serait à elle de s'occuper de lui.

La pure terreur que Janet ressentait il y a un instant a commencé à s'évanouir alors que de nouvelles pensées extraterrestres filtraient dans son esprit. Elle ne comprenait pas pourquoi mais le monstre ne semblait plus si menaçant. En fait, elle sentit une chaleur jurer à travers son corps alors qu'elle réalisait que cette créature n'était pas une étrangère. Mais comment est-ce possible si elle ne l'avait jamais vu auparavant ? Janet était si confuse.

Après quelques minutes, les propres pensées de Janet furent inexorablement repoussées au fond de son esprit tandis qu'une nouvelle idée importante s'installait dans son esprit. Cette créature était son amie. Elle a dû l'oublier momentanément. Elle devrait prendre soin de son amie comme elle l'a 'toujours' fait. Cette connaissance importante resterait gravée dans son cerveau pour qu'elle ne l'oublie plus.

Il n'a pas fallu longtemps avant que le processus de flexion de l'esprit ne soit terminé. Lorsque la créature est descendue du corps de Janet, elle n'a pas pu former une seule pensée. La femme stupéfaite s'assit, perplexe et désorientée, ses yeux grands ouverts regardant vers l'avant, ses bras pendant mollement à ses côtés. Un moment passa avant que son cerveau ne se mette à niveau et forme un contenu cognitif ; c'était simple...

Suivez... ami.

Janet se leva et commença à marcher, balançant ses hanches de manière sexy même si personne ne regardait. Juste devant elle, la créature ouvrait la voie.

Quelques mètres derrière eux, à l'intérieur des douches, Bianca coupa l'eau et attrapa une serviette. Elle fredonna une chanson joyeuse, imaginant le corps nu de Janet sur le banc, l'air sexy comme l'enfer.
Bianca est sortie et a trouvé une pièce vide. Janet était partie sans même dire au revoir.

L'adolescente confuse commença à se demander si elle avait fait quelque chose de mal, mettant Janet en colère. Pourquoi est-elle partie sans moi ?

***

L'entrée de la chaufferie n'était qu'à quelques mètres du vestiaire. C'était une pièce spacieuse et chaude ; parfait pour les besoins de la créature. Il l'avait choisi pour en faire une nouvelle demeure permanente.

Lorsque l'extraterrestre s'est arrêté, Janet l'a fait aussi. Puis elle ressentit le besoin de s'allonger, espérant qu'il l'aiderait à « se rappeler » comment prendre soin de lui. La femme abasourdie était allongée à plat sur le sol, les jambes serrées et les bras le long des côtés, les mains ouvertes, les paumes vers le bas. Cette position me semblait juste et devrait attendre aussi longtemps que nécessaire.

La créature s'est déplacée autour d'elle, examinant le corps de Janet. Il a touché sa jambe mais rien ne s'est passé. Puis il lui toucha le bras avec le même résultat. Maintenant que la femelle était calmée et tout à fait réceptive, ses ondes cérébrales étaient faibles, presque absentes. L'activité cérébrale était la nourriture du monstre ; il s'en est nourri. Il avait besoin de découvrir pourquoi cette femme envoyait des vibrations si fortes avant, quand elle et l'autre femme se touchaient.

La créature s'est positionnée à côté de sa tête et a commencé à envoyer des milliers de permutations électriques par seconde dans le cerveau de Janet jusqu'à ce qu'il trouve la bonne réponse. La femme gémit doucement et écarta les jambes sans savoir qu'elle le faisait. Au même moment, son cerveau s'enflamma d'un signal fort et succulent.

Le monstre a découvert que le stimulus sexuel était la clé pour obtenir des ondes cérébrales plus fortes et nourrissantes de la part de la femelle. Cela a nécessité une enquête plus approfondie. Il fit le tour du corps de Janet et se déplaça entre ses jambes.

Janet sentit un contact subtil le long de ses lèvres vaginales et cela la fit sursauter. Son cerveau explosa à nouveau en envoyant une autre vague. L'extraterrestre l'a senti. C'était le bon endroit. La femme captivée eut la sensation sourde que ce n'était pas bien ; personne ne devrait jouer avec sa chatte sauf Bianca. Mais elle a choisi de l'ignorer. Il était impératif de prendre soin de son nouvel ami.

Après avoir trouvé sa cavité vaginale, l'envahisseur a poussé sa tête conique à l'intérieur. Elle ne pénétrait que de quelques centimètres mais c'était suffisant pour comprendre le fonctionnement de son corps. C'était le centre de reproduction, d'où le plaisir qui se produisait dans l'esprit de la femelle lorsqu'elle était touchée.

Pendant ce temps, Janet a commencé à respirer plus vite. Son esprit stupéfait ne pouvait traiter que des besoins de base, dont le plaisir. Il n'y avait rien d'autre dans son cerveau qui pouvait interférer avec cette sensation joyeuse. Elle n'avait qu'à rester là, immobile, les jambes écartées. Ses yeux ont commencé à dériver vers le haut de temps en temps, alors que son excitation devenait plus forte, remplissant le vide dans son esprit reprogrammé.

Après quelques minutes, Janet soulevait ses hanches du sol et les balançait légèrement de haut en bas. La créature fut fascinée par cette étrange réaction et tenta d'enfoncer sa tête plus profondément, se demandant jusqu'où elle pouvait aller. Quand il l'a fait, Janet a gémi plus fort avec un ton de plus en plus aigu.

Mais alors, une violente secousse de la femme fit reculer la créature. Une série d'ondes cérébrales puissantes et agréables parcourut la courte distance entre la tête de Janet et celle de la créature. Il ne peut y avoir qu'une seule raison à cela. Elle atteignait le sommet de son excitation ! Elle atteignait son paroxysme !

Alors que la femme déconcertée tremblait et tremblait d'un orgasme qui refusait de s'estomper, la créature grimpa sur sa poitrine et dirigea sa tête vers son cerveau. Ces fortes vibrations orgasmiques étaient exactement ce dont il avait besoin pour se nourrir. Et il prévoyait d'en obtenir plus, beaucoup plus.

Quelques heures plus tard et après trois autres orgasmes, Janet était toujours au sol, maintenant raide sur le ventre. Elle tenait la tête haute, fixant les yeux écarquillés en rien qui ressemblait à un sphinx humain.
Le monstre se tenait sur le dos de la femme, pressant sa tête contre son crâne, envoyant une rivière sans fin de décharges électriques dans son cerveau.

Après avoir appris l'importance de la stimulation sexuelle, il a commencé à modifier son esprit pour faciliter cette fonction et, par conséquent, pour obtenir des ondes cérébrales orgasmiques meilleures et plus fortes. Pendant tout le processus, la chatte de Janet n'a jamais cessé de se contracter.

La créature a également compris que plus de femelles signifiaient plus de nourriture nourrissante. Il fallait faire quelque chose à ce sujet.

***

Janet s'est faufilée dans le vestiaire, s'est rapidement habillée et a commencé à chercher Bianca. Elle avait l'air et agissait normalement, mais maintenant Janet avait un but complètement différent dans la vie et elle ferait n'importe quoi pour l'accomplir, même trahir son amant. Elle trouva Bianca dans la salle de classe.

"Hé! Où étiez-vous?" Bianca a demandé bouleversée: "Tu m'as laissé dans les vestiaires sans dire un mot."

"Je cherchais quelque chose… et je l'ai trouvé", a déclaré Janet d'une voix sexy. "Viens avec moi. Laissez-moi vous montrer ce que c'est.

"Qu'est-ce que tu racontes? Qu'est-ce que c'est?" demanda Bianca avec curiosité.

Bianca suivit Janet dans la chaufferie en se demandant ce qui se passait. Elle n'avait jamais été dans cette pièce auparavant et remarqua immédiatement qu'elle était confortable et isolée. Elle sourit méchamment pendant que Janet parlait…

« Bienvenue dans la chaufferie ; notre nouveau nid d'amour », a déclaré Janet.

"Ouah! Je ne savais pas que cette pièce existait ! s'exclama Bianca, s'imaginant déjà nue dans les bras de Janet. "C'est tellement génial !"

« Personne ne vient ici. C'est tout pour nous », a ajouté Janet.

Bianca était soulagée que Janet ait une explication parfaite pour l'avoir quittée ce matin. Cet endroit était idéal pour leurs escapades sexuelles et ils n'ont pas perdu de temps. Janet a déshabillé Bianca en l'embrassant sur la bouche, puis a enlevé ses propres vêtements.

Avec son excitation en surmultiplication, Janet a tiré Bianca au sol et s'est déplacée à la hâte entre ses jambes. Un instant plus tard, sa langue fouettait le clitoris de Bianca sans pitié. Il lui a juste fallu quelques minutes pour que son amie tremble au milieu d'un joyeux point culminant.

Bianca arqua le dos tandis que ses gémissements résonnaient dans la grande pièce. Dans ses spasmes orgasmiques, elle pouvait sentir la bouche de Janet attachée à son entrejambe comme s'il n'y avait pas de lendemain. C'était très différent du traitement doux que son amant lui avait donné plus tôt dans la journée. Comme si c'était une femme totalement différente. Néanmoins, Bianca a énormément joui et son apogée a duré plus longtemps qu'avant.

Ensuite, Bianca s'allongea faiblement sur le sol, reconnaissante pour le joli cadeau. Elle regarda avec des yeux rêveurs Janet ramper sur elle et plaquer ses bras contre le sol. Elle trouva cela un peu étrange mais elle était convaincue que Janet avait quelque chose de pervers en tête.

"Dieu! Je suis venu si fort et si vite! Tu es tellement incroyable!" Bianca a chuchoté: "C'est à mon tour de te faire jouir."

Janet ne répondit pas. Elle a juste regardé Bianca avec un regard vide.

Bianca était sur le point de demander ce qui n'allait pas quand elle entendit un bruit près de sa tête, comme les pas d'un petit chien. Elle se tourna pour regarder et son visage affichait une véritable terreur. L'extraterrestre était à quelques centimètres de sa tête et elle pensait qu'il s'agissait d'une araignée géante. Bianca a crié !

« Ah ! Une araignée!! Janet, lâche mes bras ! Aidez moi!!"

Puis la chose la plus étrange s'est produite. Elle entendit un crépitement et toutes ses pensées devinrent floues. Rien n'avait de sens. Les cris cessèrent, remplacés par un grognement sourd. Puis, la panique a commencé à s'estomper. Une connaissance soudaine surgit dans son esprit. Cette « araignée » était spéciale ; c'était amical. Pendant ce temps, les courants électriques projetés de la tête de l'extraterrestre ont filtré dans son crâne.

Après quelques secondes, Bianca cessa de résister et resta immobile, les yeux flous et fixes, ses pensées étant pliées ou supprimées selon les besoins de la créature. Janet était ravie de voir son amie la regarder sans la regarder du tout. Désormais, Bianca serait également amie avec la créature et elles pourraient toutes être ensemble pour toujours.

La créature continua à réarranger l'esprit de Bianca de la même manière qu'elle l'avait fait avec Janet, mais il le faisait beaucoup plus rapidement ; en accordant une attention particulière aux parties qui contrôlaient la stimulation sexuelle.

Janet a libéré les bras de Bianca et s'est déplacée vers le site. Elle se frotta la chatte tout en regardant les mamelons de Bianca gonfler aussi gros que les siens. Les deux femmes gémissaient en synchronie et bientôt elles atteindraient toutes les deux l'orgasme en même temps.

Le lendemain, Janet et Bianca ont continué à assister aux cours juste pour garder les apparences, mais elles avaient toutes les deux l'air distraites, pensant tout le temps à leur nouvel ami. Janet a estimé qu'il était mal de laisser la créature sans surveillance dans la chaufferie et elle avait hâte d'y retourner. Son excitation était particulièrement évidente à son entrejambe, alors qu'une tache humide s'étendait sur son short en jean causé par le jus qui suintait de sa chatte.

Dès lors, Janet et Bianca passèrent chaque instant libre dans la chaufferie. Leur amour l'un pour l'autre n'était qu'une valeur ajoutée à une raison plus puissante ; ils devaient prendre soin de leur nouvel ami. C'était une obligation incontournable qui était profondément gravée dans leur esprit et ils suivaient cet ordre en recherchant constamment l'apogée la plus forte possible.

***

La créature a grandi rapidement, se nourrissant des orgasmes époustouflants des filles, multipliant sa taille en quelques jours seulement.

Les filles étaient toutes les deux nues. Janet était agenouillée sur le sol en ciment à cheval sur la tête de Bianca, qui avait sa langue aussi profondément qu'elle le pouvait dans la chatte de Janet, prolongeant son dernier point culminant. Bianca pouvait sentir les cuisses de Janet trembler autour de son visage et pouvait entendre les gémissements bruyants qui remplissaient la pièce isolée.

Janet appréciait le bonheur irrésistible, ignorant complètement que ses ondes cérébrales orgasmiques étaient absorbées avec une nécessité vorace par le monstre qui se tenait à côté d'elle.

Un instant plus tard, Bianca était agenouillée sur ses mains et ses genoux. Janet était derrière elle avec son visage enfoui entre ses fesses rondes. Bianca était déjà au bord de l'orgasme et son amie extraterrestre était près de sa tête prête à s'en nourrir.

Alors que Bianca atteignait son apogée, son torse commença à se cabrer violemment dans les vagues d'extase qui traversaient sa colonne vertébrale jusqu'à son cerveau et de son cerveau à la créature.

Chaque jour qui passait devenait un marathon de l'orgasme. L'esprit des filles avait été modifié de telle manière que chaque point culminant était facilement atteint et les deux amants sexy appréciaient énormément cette modification, sans même se rendre compte du tout du changement.

L'extraterrestre a apporté d'autres modifications à l'esprit des filles, plus subtiles mais tout aussi réelles et contrôlantes. Les filles ne le considéraient plus seulement comme un ami, c'était plus que ça. Il était leur raison de vivre. Il était leur propriétaire. Il était leur Maître.

***

La croissance rapide de la créature a exigé beaucoup plus de nourriture. Il était temps d'ajouter une autre femme au harem et Janet connaissait la candidate idéale. Savanna était une fille sauvage et sa renommée l'a précédée. Janet a inventé une histoire sur une rencontre sexy avec des joueurs de football dans la chaufferie et Savanna n'a pas hésité à se joindre à elle.

« Êtes-vous sûr que Mark vient ? Je pense qu'il est tellement sexy ! Savanna a demandé avec enthousiasme, vêtue d'une robe d'été sexy et courte.

"Oui. Il arrive. Ils seront là dans un instant. Janet a menti.

Alors qu'ils pénétraient dans la vaste pièce, Savanna fut un peu surprise de voir Bianca déjà nue les attendre.

"Oh mon! Vous ne voulez certainement pas perdre de temps ! Savanna a dit avec un sourire sur son visage: "Je n'ai jamais soupçonné que tu étais aussi audacieux."

"Tu ne la laisseras pas nous éclipser, n'est-ce pas ?" Janet a demandé audacieusement à Savanna.

"Certainement pas!" répondit Savanna, passant déjà sa robe par-dessus sa tête.

Ils se sont tous allongés sur le sol et ont attendu. Savanna n'avait jamais fait quelque chose d'aussi sauvage et elle était ravie.

« C'est tellement fou ! Avez-vous déjà fait cela? Comment avez-vous trouvé cet endroit ? » demanda Savanna, montrant une pointe de nervosité.

« Nous avons passé beaucoup de temps ici. Vous ne le regretterez pas », a répondu Janet sans expression.

La femme sans méfiance n'a pas vu le grand monstre caché derrière une grande structure, l'observant à chaque mouvement. La créature s'est approchée silencieusement par derrière et a envoyé un éclair d'électricité exactement aux bons endroits dans le cerveau de Savanna.

Savanna eut l'impression que quelqu'un l'avait frappée directement sur la tête, puis toutes ses pensées se figèrent.

Deux secondes plus tard, les yeux de Savanna étaient complètement révulsés et son corps tremblait à cause de la stimulation précise de son système nerveux. Ses jambes se raidirent vers l'extérieur, ses mamelons se gonflèrent incroyablement gros et sa chatte jaillit comme une fontaine. Elle avait son premier orgasme induit électriquement. Savanna resta dans la même position, frissonnant de manière incontrôlable pendant quelques minutes, incapable de penser à autre chose que de tout ressentir. Sa chatte a tremblé sans pause tout le temps. Elle était au paradis.

Le monstre avait beaucoup appris de Janet et Bianca et il a utilisé toutes ses connaissances pour maîtriser rapidement son nouvel esclave. Un instant plus tard, Savanna était complètement vidée de son énergie, passive et réceptive.

Janet a posé avec amour le corps mou de Savanna sur ses genoux pendant que son Maître reprogrammait la femme stupéfaite avec une nouvelle façon de penser, un nouveau but dans la vie. En lisant et en réarrangeant ses connexions neuronales, la créature a réalisé quelque chose de différent. Contrairement à Janet et Bianca, cette femme n'avait pas envie de la compagnie d'autres femmes; elle avait soif d'un mâle, plus précisément d'un phallus.

S'adaptant rapidement aux nouvelles informations, la créature a créé un "phallus" selon l'image dans le cerveau de Savanna, ajoutant quelques caractéristiques qui lui sont propres. Cet objet serait suffisant pour satisfaire son nouvel esclave et la faire jouir au besoin.

La créature se déplaçait au-dessus du corps inerte de Savanna tandis que l'étrange appendice nouvellement formé émergeait de la partie inférieure de sa masse principale. Janet et Bianca l'ont regardé en se demandant ce que c'était. Cela ressemblait à un gros gode tordu et vivant d'environ cinq centimètres d'épaisseur et très long. De petites protubérances bleutées le long de sa surface créaient des circuits électriques qui s'allumaient de l'un à l'autre et étaient parfaitement calibrés pour stimuler davantage le corps sensible de Savanna.

Le gode s'est approché de l'entrejambe de Savanna jusqu'à ce que la pointe pénètre dans sa chatte. La femme stupéfaite se contracta et gémit à haute voix, se réveillant de sa rêverie envoûtante. Le côté opposé de l'appendice s'est détaché du ventre de la créature et est tombé entre les cuisses de la femme.

Savanna sentit le gros appendice se glisser profondément dans sa cavité vaginale, l'étirant et la remplissant complètement. Ce sentiment était incroyable, mais ce qui l'a vraiment poussée à bout, ce sont les étincelles électriques qui ont fait trembler sa chatte et son cerveau simultanément, encore et encore. La femme a atteint un autre orgasme instantané et l'extraterrestre s'en est nourri.

Alors que Savanna culminait plus fort que la fois précédente, Janet regarda l'appendice disparaître à l'intérieur du corps de la fille, faisant gonfler son ventre. Janet imaginait ce long phallus s'enroulant et se tordant dans le ventre de Savanna, la stimulant au-delà de toute croyance. Elle devait essayer ça bientôt.

"Il a glissé complètement à l'intérieur d'elle!" s'exclama Bianca, pensant la même chose.

***

Savanna a rejoint Janet et Bianca dans leurs fréquentes visites à la chaufferie. À chaque récréation dans leurs cours réguliers et chaque jour après les cours, ils étaient tous là; jouant entre eux et avec les appendices du monstre.

Aujourd'hui, Janet faisait face à Bianca et se penchait en avant tandis que son amant avait tout son poing et une partie de son avant-bras pompant dans et hors de sa chatte. De cette façon, elle culminerait en un rien de temps. À côté d'eux, Savanna était accroupie avec l'appendice électrique et vivant suspendu à sa chatte. Elle ne bougeait pas et le ver non plus mais ils n'avaient pas à le faire. Elle était au bord de l'orgasme et une étincelle de plus l'enverrait au bord du gouffre.

Malgré le grand nombre d'énergie orgasmique, ce n'était pas suffisant. L'extraterrestre avait besoin de plus d'esclaves avant même d'envisager la prochaine étape de ses projets d'établissement d'un foyer permanent.

***

Karla portait sa tenue la plus sexy pour attirer l'attention de Mark et elle a réussi. Après le dernier cours de la journée, ils se sont déplacés vers le coin le plus éloigné de la salle de classe vide. Mark l'a immédiatement embrassée, pensant que le sexe était une affaire conclue. Karla a été surprise par cela. Elle voulait être avec lui mais pas comme ça ; pas à cet endroit. Quelqu'un pourrait entrer à tout moment. Mark a trouvé cela encore plus excitant.

"Allez. Tu sais que tu veux ça », a déclaré Mark avec sa voix de chambre.

« Oui mais… pas ici. Allons ailleurs, supplia Karla.

« Faisons-le ici. Qui se soucie si quelqu'un nous voit ? Marc a insisté.

"Mark… non," murmura Karla avec peu de conviction.

Mark a glissé sa main sous la jupe de Karla et a commencé à lui caresser la chatte. Elle gémit à haute voix puis le regretta, réalisant que quelqu'un pourrait l'entendre. Elle savait qu'elle devenait trop excitée pour s'arrêter. Elle ne pouvait pas avoir de relations sexuelles dans une salle de classe et risquer de se faire prendre. Elle devait s'arrêter !

« Arrête ça Marc. On ne peut pas faire ça ici !" Karla a dit fort, repoussant sa main.

Étant un crétin total, Mark s'est mis en colère contre l'hésitation de Karla et est sorti en trombe de la pièce. Il pensait qu'il était trop cool pour être rejeté par une femme. "Quoi?! Tu m'excites et puis tu me repousses ? Tu n'es qu'un taquin, salope !

"Non... je suis désolée... je..." dit Karla en pleurant presque alors que Mark sortait en trombe de la pièce.

Janet vérifiait le terrain de l'école pour s'assurer qu'il n'y avait personne avant de retourner à la chaufferie, quand elle entendit quelqu'un pleurer. Elle trouva Karla assise par terre, honteuse et confuse. Janet ne pouvait pas gâcher cette opportunité.

"Salut Karla, ça va ? Qu'est-il arrivé?" dit Janet avec une fausse inquiétude.

"J'ai tout gâché. Je suis un imbécile. Marc me déteste !

« Ne t'inquiète pas pour ça. Tout ira bien, dit Janet en caressant sa joue. Viens avec moi. Je sais quelque chose qui va vous faire vous sentir beaucoup mieux.

"Qu'est-ce que c'est?" demanda Karla, reconnaissante d'avoir une épaule sur laquelle pleurer.

Quelques instants plus tard, le corps de Karla se tendait sous les affres d'un point culminant soudain induit par des extraterrestres. Son esprit était complètement vide, permettant la seule présence d'un plaisir irrésistible. La femme était à genoux, penchée en avant, ses bras étant fermement aidés par Savanna et Janet. Ses hanches secouaient d'avant en arrière dans des spasmes courts et rapides tandis qu'elle grogna d'extase et qu'un bref jet de pipi jaillit des lèvres de sa chatte tremblante. Son esprit absorbait les signaux électriques qui réorganisaient inéluctablement son esprit tandis que la créature, qui mesurait maintenant plus d'un mètre de haut, avait la tête collée au front de la jeune femme.

Janet avait eu raison de faire en sorte que Karla se sente mieux. À ce moment, Karla ne se souvenait plus de Mark ni même de son propre nom. Elle était dans un bonheur absolu.

Après quelques minutes, Janet et Savanna savaient qu'elles pouvaient lâcher les bras de Karla. Janet recula et regarda le spectacle avec une excitation sans expression. Karla faisait désormais partie du harem et sa vie ne serait plus jamais la même.

Mon Maître est si puissant ! pensa Janet, sentant sa chatte s'humidifier à nouveau.

Savanna a également observé la scène pendant un moment, mais elle a ensuite été distraite par la sensation amoureuse de son ver glissant hors de sa chatte. Le ver remplissait bien son rôle, stimulant la femme excitée toute la journée et toute la nuit, la forçant à atteindre orgasme après orgasme.

Janet a vu le ver et s'est agenouillée aux pieds de Savanna, engloutissant le gros appendice entre ses lèvres. Elle adorait la façon dont ses décharges électriques chatouillaient son cerveau.

À proximité, Karla a également commencé à ressentir ces décharges excitantes pour la première fois. Le monstre a expulsé un autre appendice, identique à celui du corps de Savanna, et a pénétré la chatte de la fille. Le nouvel esclave a atteint un autre orgasme alors que l'appendice n'était qu'à mi-chemin. Ensuite, il a disparu.

L'expérience acquise par la créature étudiant les cerveaux de son nombre croissant d'esclaves avait porté ses fruits. L'esprit de Karla était maintenant extrêmement vulnérable à tout type de stimulation sexuelle, la conduisant facilement à l'orgasme et la transformation n'a pris que quelques minutes à la créature.

***

Les jours passèrent et plus de femmes furent ajoutées au harem du monstre. Il y avait au moins trois femmes autour de la créature à tout moment, atteignant des orgasmes continus et fournissant un approvisionnement sans fin en nourriture. La plupart du temps, il y en avait plus…

Les femmes partageaient des appendices électriques reliant une chatte à une autre, ou une chatte à un cul. Les langues et les poings ont envahi chaque trou. Les gémissements résonnaient dans les murs de la pièce mais ne s'éloignaient pas plus loin. La chaufferie s'était avérée à la fois confortable et sécurisée.

La créature a décidé qu'il était temps de passer à l'étape suivante. Utilisant le même trou dans son ventre pour expulser les godes vivants, l'extraterrestre expulsait maintenant une épaisse substance verdâtre qui formerait un nid. Il se préparait pour la procréation.

Tandis que la masse informe s'étendait sur le sol, Savanna et Cynthia, une nouvelle esclave, se partageaient un gode. Les deux femmes gémissaient en même temps, se reflétant l'une l'autre, suivant le rythme des décharges électriques qui émanaient de la trompe extraterrestre, pulsant au plus profond de leurs chattes.

À quelques pas de là, Bianca ne pouvait pas arrêter ses orgasmes continus alors que la langue de Janet tournoyait autour de son clitoris et de son cul. Ses jambes tremblaient rapidement dans les airs et se resserraient autour de la tête de Janet, la pressant de continuer à la lécher ; pour la faire jouir.

Et la même chose arrivait à Janet, qui avait un gode enfoncé dans son corps alors qu'il pendait de la chatte de Karla. Janet ne perdait plus conscience pendant l'apogée. Au lieu de cela, elle avait appris à le faire durer aussi longtemps que possible, fournissant plus de nourriture à son Maître. Elle sentit les légers chocs électriques dans son entrejambe s'intensifier tandis que ses hanches tremblaient d'avant en arrière, ce qui faisait que le gros ver lui pompait le cul avec zèle.

Karla avait hébergé l'appendice à l'intérieur de son corps pendant quelques jours seulement, mais maintenant elle avait l'impression qu'il faisait partie d'elle. Elle aimait sentir le picotement constant dans sa chatte partout et tout le temps. Dès qu'elle revint à la chaufferie, le ver glissa hors de son trou étroit, cherchant un partenaire à pénétrer ; et il y en avait toujours un disponible.

Karla found it difficult to remain in the same position as her orgasm exploded in her loins but it felt too good to let it end. She moaned and shuddered, keeping the dildo connected to Janet’s anus and completely unaware of the strange event ocurring right behind her. The greenish mass was growing larger.

The nest preparation was going to take several days but time was not an issue. Bit by bit, it grew and expanded up to three meters in diameter. The creature had already selected who was going to be the breeder of his first offspring. He chose Janet, the most docile and his favorite.

***

Janet didn’t know what was going to happen and didn’t care. She was instructed to lay still on the soft, mushy surface and she obeyed. The greenish, organic cushion that her master had created was warm and comfortable. Just lying there, waiting, had her on the brink of orgasm.

The large creature moved forward straddling Janet’s body, aiming his crotch at her pussy. When he was in position, a fat phallus emerged from its sheath. It didn’t look like the detachable proboscis the creature extruded before. This one was a streaked, grayish pipe with a rounded tip exuding a glossy lubricant.

Janet jolted violently when she felt the tip of her master’s cock touching the delicate spot between her legs. Her pussy was on fire and the sensation of the cold appendage was overpowering. Janet grunted knowing that her orgasm was seconds away.

The woman’s legs trembled and her torso jerked up and down while the monster’s cock penetrated her vaginal cavity, igniting a potent climax that shattered her already broken mind. Janet felt it going deep inside of her, stretching her pussy to the limit. The overwhelming sensation wouldn't let the orgasm fade away. Her wide open eyes stared forward into the ceiling as the world around her disappeared and the phallus reached bottom.

Both the woman and the creature remained in place, almost immobile, as Janet's climax began to subside. Meanwhile, a bulge formed at the base of the creature's cock. It was slowly moving downward towards the slave's crotch.

Soon, the bulge passed between Janet's pussy lips and into her cavity. She moaned and spread her legs wider. The tension of her strained body was evident while her belly expanded allowing passage to the fat object until an elongated greenish egg, the size of a baseball, emerged from the hollow phallus and penetrated into Janet’s womb.

With this, her orgasm reignited, sending her towards a series of brutal spasms that trashed her body like a rag-doll. Janet moaned so loud, that she risked being heard from the halls at the other side of the walls, but at this moment, she couldn’t care less. She somehow knew that she was being host to a new life-form… a new Master!

Once the creature was certain that the egg was in safely in place, he began to retract his cock. The feeling of Janet’s tight passage twitching hard around his phallus was an obvious indication that she was ready to undergo her new task. Janet would carry the egg just for a few days, during its most vulnerable time. Yet, it should be enough to pass her DNA into the unborn creature.

***

Aside from Janet’s growing belly, the following days were business as usual in the boiler room.

Janet was lying comfortably on the mushy nest with her mouth attached to Bianca’s pussy, while her lover shuddered and moaned under the throes of a lovely orgasm. The egg within Janet’s womb had enlarged a few centimeters while the small embryo developed inside. It already felt heavy. Janet felt immense pleasure knowing that she was carrying a new master and she could cum just by thinking about it. Although, not as hard as Bianca was climaxing at this very moment under her expert ministrations.

Karla and Cynthia were also shivering in bliss while they shared a squirming dildo that linked Karla’s ass to Cynthia’s pussy.

The creature kept feeding from the endless orgasms of his slaves while he waited for Janet to give birth. He could sense movement within the nest entrails. The soggy, organic mass was fifteen centimeters thick and four meters in diameter, with some mounds spread evenly that rose up the thirty centimeters. The nest was also getting ready for the next stage of the offspring development.

Oblivious to the alien’s plans, the girls fucked each other and let the appendages keep them in a constant state of ecstasy. Savanna had become addicted to the delicious sensation of the dildo twisting down her throat whilst its electrical waves tickled her numbed brain.

***

One week later, the time for giving birth had arrived. Janet felt mild contractions as the egg pulsated and churned within her womb. It was an odd sensation but pleasurable nonetheless.

“It’s coming! I am giving birth!” Janet said to Bianca, who detached her suckling lips from Janet’s nipple and looked at her lover with curiosity.

Janet crouched on the mushy ground. She felt the overgrown egg descending through her lubricated passage. The lower section of the egg was already visible as her pussy lips stretched wide, letting it emerged into the world.

Bianca couldn’t stop herself from rubbing her pussy when saw the streams of a viscous fluid pouring from Janet’s opening and forming a puddle between her legs. Savanna also observed the scene with a worm squirming half way into her body.

Janet's eyes rolled back in ecstasy as the thickest part of egg passed through her pussy lips and the upper half of the egg started the glide out, making the task a little easier. The overwhelmed woman felt the usual pain of giving birth but at the same time, she felt so much pleasure that an imminent orgasm was crashing down on her. She almost couldn’t wait for it. Bianca rubbed her pussy faster…

When Janet felt the last part of the egg vacating her body, she let herself fall backwards in bliss. Her entire body jerked with the ripples of the first orgasm even before she hit the ground.

Bianca couldn’t see any of this since she started climaxing the moment she saw the whole egg resting on the surface of the nest. The egg was green and it camouflaged perfectly within the mushy formation, as it was supposed to be. The lubricating substance that covered it and made it shine under the ceiling lights, immediately started to evaporate.

Once the egg was out in the open, the creature hurried to pick it up and moved it to a precise section of the nest. A moment later, the base of the egg extruded tiny filaments that merged firmly with the soft surface underneath and started to get nutrients from it.

***

Shortly after the nest sensed the egg’s filaments entering its surface, it became alive. A hole opened at the top of one of the mounds and a tentacle emerged. It was about five centimeters thick and very long. It waved slowly in the air, searching for food.

Savanna was right there, being witness to this new development. She looked at the tentacle with more curiosity than fear. As the rest of the slaves, she was always horny and this was undoubtedly another opportunity for pleasure.

Qu'est-ce que c'est? A phallus is growing from the nest!

Savanna didn’t give it much thought and a moment later she was straddling the tentacle and guiding it to the right spot.

I must have it in me…

And this was exactly what the nest wanted. Unlike its creator, it didn’t have the capability of feeding from the female’s brainwaves. It relied on the physical touch to absorb nutrients from every possible source. Now this source was Savanna’s pussy. The tentacle pushed deep inside the woman's tight opening, making her squeal, and started sucking her fluids with eagerness.

The creature observed nearby; so far, everything was going according to the plan.

Savanna was going berserk as the massive phallus penetrated into her body. She felt the tentacle reaching the deepest corner of her vaginal cavity and pushing even further. The tip of the bulged through the woman’s skin as it trashed wildly underneath.

Savanna was enjoying this so much, that she reached an explosive orgasm just a few minutes after the initial penetration. Her toes and fingers curled while her pussy clasped hard around the tentacle. Her mind was absolutely blank, unable to register anything but utter bliss.

The overwhelmed woman collapsed onto the soggy surface of the nest with the fat tentacle still embedded in her body, squirming and sucking the stream of lubricating fluids that she was producing. Savanna, oblivious to the world, just moaned softly, enjoying the alien appendage in her pussy.

The creature kept watching attentively. He had learned about his slave’s anatomy and he knew that Savanna could provide more nutrients than that.

A sudden spark pulled the delighted woman out her orgasmic reverie and prepared her subjugated mind for new commands. The creature attached his head to her's and the electric signals began to flow. New instructions were received and she would obey them thoughtlessly.

Savanna turned to lie on her stomach and placed her legs to either side of the nest’s mound that harbored the tentacle. She made her intentions clear as she whispered the words...

“Fuck my ass…”

Her motion caused the nest to retrieve the tentacle momentarily from her pussy. It waved around, searching for a way back inside and poked her ass cheeks a couple of times before finding her anal entrance. When it did, the penetration was swift and deep.

Savanna grunted in bliss when she felt the thick, pulsating appendage passing through her anus, penetrating her so deeply, churning and squirming within her entrails. She felt as if the nest and herself were becoming one entity, perfectly merged into one another.

The enthralled woman enjoyed this ravishing until she felt her throat becoming full from the inside out. All thoughts vanished after this. She just stood there, in bliss, staring forward and letting herself be used at will by the nest. After all, they were one.

After squirming though her entire body, the tentacle emerged from Savanna’s mouth and twisted in the air for a moment. It realized that he had reached the other end and it was pointless to go further. It went back inside and kept feeding. Savanna reached another orgasm.

***

To the nest, the experience with Savanna’s body provided knowledge, and it started to feed the same way from all the slaves. After a few days, the egg had already doubled its size.

A combination of moans and squelching sounds filled the room constantly. Some of the girls spent all day in the boiler room, ditching classes and forgetting about keeping appearances.

At this moment, Bianca was feeling a huge tentacle pulsating in her ass, slowly sliding deeper. She could also see it projecting forward from her mouth and into Janet’s pussy. She was more than elated by this, almost in trance. She could not believe that she was being fucked in the ass and at the same time, with the same “phallus”, she was fucking her lover. Only her master could make this possible and she worshiped him for this.

Bianca reached another forceful orgasm, eyes rolling back as her mind went blank again. Yet her body endured the blissful reward almost frozen in place. A few restrained spasms shook her body for a minute. Bianca felt like an extension of the tentacle; a vessel of pleasure for her lover.

The nest had recorded, during Savanna’s exploration, that there was nothing beyond a woman’s mouth after passing through a female’s entire body. But it turned out not to be true. As Janet stood in front of Bianca’s face, she offered her pussy for penetration. The living mass of tentacles will have to take this into consideration and always search further ahead.

Janet was totally aware that the tentacle pushing into her womb was coming from Bianca’s mouth. This was enough to send her over the edge almost immediately. She parted her lips in a quiet moan and she climaxed.

Karla was also twitching under waves of incredible pleasure but she was no longer aware of this. She wasn’t aware of anything. Her mind had checked out a while back during one of her countless orgasms. Now her body moved at the creature’s will by pure instinct, receiving the tentacle and tightening around it with absolute devotion.

And from the nest's point of view, Karla was just another source of food. It shoved the tentacle as far as possible into the woman’s pussy, absorbing her fluids. It reached her womb, making her belly bulge as it thrashed about trying to go even further. Karla just moaned and came again.

Cynthia was more aware of things but not less committed to her task. Her master had told her that she had to provide food for the nest and she dutifully offered her body. The thick appendage pushed through her pussy lips and entered her deeper than she thought possible.

The tentacle pushed all the way into Cynthia’s womb and sucked. The fluids entered the fibrous phallus and traveled down across the tube and into the main bulk of the nest. Then it moved through a complex web of fibers into the egg.

The egg was huge compared to the size it had when Janet gave birth to it, but there was still a long way to go in terms of growth.

***

Days later and with the constant care of the slaves, the egg reached its maximum size. The creature developing inside was getting ready to emerge. Karla and Cynthia were oblivious to this fact, enjoying the hungry tentacles as usual.

But at the other side of campus, Mrs. Somers, the College Dean, started to notice an increasing number of girls missing classes. This was not right and she was certain that something out of the ordinary was going on. She needed to find out what was happening…

Janet is missing a lot of classes. Bianca and Savanna too… the Dean thought.

After classes, the Dean saw Savanna wearing a skimpy dress and walking absentmindedly down the hall. She was not heading for the exit but in the opposite direction. This was very suspicious and Mrs. Somers decided to follow her.

Where is she going? Qu'est-ce qui se passe ici?

Savanna entered the boiler room and the Dean sneaked Behind her. When she was a few meters in, the Dean turned her head and she saw it! She saw the nest!

“Oh my God!! What is that?!” Mrs. Somers said out loud.

She couldn’t believe the scene before her eyes; the mushy formation of the nest, the tentacles, the naked students, the wild ravishing! Mrs. Somers immediately recognized Karla. She had a huge tentacle shoved up her ass and something was coming out her mouth. Cynthia was on all fours with two tentacles plugged into her body.

“What is happening?! What is this?!” the Dean asked in panic.

Savanna looked back at her, expressionless. She didn't say a word but a thought formed in her mind, The Dean shouldn’t be here. I must inform the master.

The Dean ran back to her office and hurriedly picked up the phone. With shaking hands, she tried to press the emergency numbers but then she stopped. She couldn’t remember them! Comment était-ce possible ? She was certain the she knew them. Everybody knew them!

“Oh my God! What is the number?! Is there a 9?”

Unseen airwaves were filtering into the room from across the wall and were interfering with the Dean’s brain connections.

Mrs. Somers saw movement by the door and lifted her head. There was terror in her eyes when she saw what it was. A huge spider! No, a monster! And it was walking towards her.

She wanted to run away! She wanted to scream! She did nothing.

The Dean looked at the creature with wide-open eyes. She was quivering from fear but she remained in place, frozen. She just stayed there, staring. Mrs. Somers never realized that the phone had slipped from her hand.

Her thoughts were foggy, discontinuous. This monster was doing something to her and she knew it. She tried to fight it and for a brief second she remembered the number for emergencies, “911”, but her hands wouldn’t obey her brain.

Then Mrs. Somers started to “remember” that this creature was not a stranger. It was her friend. Without turning her eyes away, she noticed that Janet was also in the room, walking closer. Her student was completely naked.

C'était faux. Students are not allowed to walk naked in school grounds. Her new 'friend' wanted it this way but it was wrong nonetheless. Inside her head, the Dean was still fighting.

Janet walked around the Dean’s desk, stood close behind the older woman and slipped one hand beneath her blouse. She started massaging Mrs. Somers breast and tenderly pinching her nipple.

“Janet…no.” Mrs. Somers pleaded, then she gasped softly. She was losing the battle. Maybe she shouldn’t resist. It felt so good.

Janet knelt between her teacher’s legs and slid her head underneath her skirt. The moment Mrs. Somers felt the warm tongue licking her pussy, she climaxed.

Her weakened mind, now completely open, was inundated with new knowledge; with a new reality… and with new instructions.

***

Meanwhile, in the boiler room, Savanna was getting romantic with a tentacle that just vacated Cynthia’s pussy. The alluring smell that lingered on the phallus enticed her to lick the tip… but suddenly, Savanna heard a loud squishy sound coming from the egg.

Savanna lifted her head to see the upper section of the egg opening like a flower. She could hear something tearing inside.

“It is opening,” she said to nobody in particular, “the new Master is coming!”.

***

The Dean stood like a statue in front of her desk while Janet removed her skirt. The rest of her clothes followed. After her orgasm, it became impossible to form coherent ideas, yet something in her mind was telling her body what to do, something alien and sinister.

The creature's test had been successful. Now he was strong enough to control human minds remotely and this would be a huge advantage on his quest. He sent a command to Janet, instructing her to stimulate her teacher while he continued reshaping the Dean’s mind.

Janet started thrusting her fingers into the Dean’s pussy and a moment later she had her whole hand inside, slowly pumping the tight, sensitive cavity. Mrs. Somers, unblinking, moaned and waved her hips back and forth.

***

Savanna was also staring but for completely different reasons. Something was coming out of the nest; something big. The excited woman looked at a conic head with three reddish eyes emerging from the egg’s opening.

The thrilling event made Savanna’s pussy tingle with anticipation. Another Master was being born!

***

Mrs. Somers was now sitting on Janet’s face in absolute elation, staring forward at the creature’s head but not looking at all. Her pussy twitched, responding to Janet’s agile tongue but her brain was silent, open and subjugated. The monster’s brainwaves tickled her mind, like a soft caress and she liked it.

Suddenly, an idea formed in her mind, no, it was a feeling, coming from outside; induced by the creature. He was telling her to cum… and she did! Her pussy jolted hard, squirting all over Janet’s face. Then it jolted again, and again.

Within this orgasmic moment, the Dean realized that she existed to obey. Her former identity was irrelevant and dismissed. Mrs. Somers understood that she was a sex slave… and a new climax exploded on top of the previous one.

***

In the boiler room, after contorting her arms and multiple legs out of the constricting egg, the newborn creature was free. He stood on the nest; his body was glossy from the amniotic fluid that soaked his skin.

Savanna looked at him with awe, wondering how a creature this big could have fit inside the egg just moments ago. The monster had greyish skin and a humanoid torso but his head was large and conic, with three big, red eyes. The lower part of his body was more insect-like, with three legs that resembled those of a crab. Then Savanna looked at something amazing… his enormous cock.

As this happened, the original creature walked into the room followed by Janet and his newest slave, the college Dean. Mrs. Somers vaguely remembered being in this room recently but that memory made no sense now and it was irrelevant. All she wanted to do now was to obey and hopefully enjoy more of those glorious orgasms.

The original creature was pleased to see that his son, the first guard of the nest, had hatched from the egg. More clones of this new monster would be created… many more. And the guard itself was going to help with this task.

The creature sent a command to the Dean and the Dean’s pussy twitched…

“Mate”.

Mrs. Somers heart started beating faster at the prospect of having sex with the big creature in front of her. Her stunned brain couldn’t tell if this anxiousness was caused by fear or raw sexual excitement. It made no difference; she was going to let him fuck her nonetheless.

She walked to the monster and climbed on top of his lower extremities, allowing her to position her crotch above his large, curving cock.

When the Dean felt the tip of his phallus pressing at her pussy, she let herself plunge down. The massive phallus stretched her vaginal cavity and penetrated her voluptuous body until it reached bottom. The older woman grunted in bliss.

For a moment, the odd couple remained immobile. Everything was new for the newborn creature and the feeling of this tight body sheltering his cock so delightfully was thrilling. He instinctively jutted his hips forward, just barely, but this was enough to increase the pleasure.

Mrs. Somers was frozen in place. Her fingers curled over and her nails almost digging into the creature’s hard skin. Her brain was empty of thought but full with sensation. She could feel his cock so deep inside of her, pushing at her cervix. When he made his first motion, she moaned loudly. She couldn’t wait for the next one.

The monster discovered that moving his hips meant pleasure, so he started pumping; slowly at first, then increasingly faster. The Dean’s body was like a toy that he could manipulate at will; a toy that needed to be used until he reached his goal, even if he didn’t know yet what his goal was.

Janet sat on the ground and watched the show absentmindedly. She was picturing that large cock stretching the Dean’s pussy, fucking her so forcefully, so blissfully. She wished it was hers.

Vanessa had seen enough and she knelt on one of the nest's mounds, guiding a tentacle between her legs and into her burning pussy.

Mrs. Somers eyes rolled back as she reached her first climax. Her orgasmic convulsions were barely noticeable as the creature kept smashing his cock into her body with eagerness, making her legs, arms and ample tits bounce wildly with every motion.

The soldier pulled the Dean’s feeble body closer to his own and continued fucking her relentlessly. Her orgasm meant nothing to him. If she couldn’t keep up any more he would do it for her, but he was not stopping.

As her climax faded off, Mrs. Somers was barely conscious. Her pussy was oversensitive and the massive phallus was harsh. It was too much to take. But there was a word lingering in her mind that was more important than her own life…”Mate”; and she whispered…

“…More…”

The original creature turned to look at Janet and sent her a signal. He was ready to fuck her again. Janet received the sign in the core of her brain and her nipples hardened.

Janet looked at her master’s enlarging cock and her pussy twitched. Everything else around her sort of disappeared as her attention became completely devoted to that pulsating appendage that claimed her body; her womb.

“Please fuck me, master”

Janet rested on her elbows and knees looking back at her Master with a mischievous smile. The creature was approaching her from behind, his cock ready. A new egg was gliding down the creature’s body, prepared to be expelled inside of hers.

The creature shoved almost the entire length of his phallus inside Janet’s cavity; pressing at her cozy womb that would shelter the new egg. The tightness of his slave’s pussy felt good around his cock and he was planning to really enjoy this, since he didn’t have the same urgency as the previous time. The nest was safer with the soldier around.

And Janet was precisely on the same page. She reached her first climax the moment she felt the hard cock smashing against the cervix. She was hoping to get pregnant again and give birth to another pod; another Master. It was such an honor.

Cynthia, Karla and other girls lying around the nest couldn’t care less about the Dean, Janet or anything else. Their minds drifted in a blissful limbo of never ending pleasure. They had climaxed countless times in the last few hours and their exhaustion was evident by looking at their limp bodies. But even now, their pussies and anuses were twitching, embracing the fat tentacles that churned within, sucking them dry until they were wet again.

Having recovered from her long orgasm, Mrs. Somers was again fully engaged in the wild copulation. The soldier was pumping her with the same stamina as before and the long phallus was pushing the air out of her lungs with every merciless blow. She was elated. One meter away from them, Savanna was on the brink of orgasm.

The Dean had one hand on her belly and she could actually feel the massive cock piercing unbelievably deep inside of her body. She knew that she was going to reach another climax very soon. Savanna was already there.

Weak from the orgasmic bliss, Savanna leaned backwards until her back rested against the egg shell. The tentacle in her pussy was absorbing her fluids with avidity, but since the empty egg didn’t need food anymore, the nest stored it for the next one.

***

A while later they were still going at it. Mrs. So

Articles similaires

Apprendre le style de vie Pt 4 - Activations de tatouage

Ils ont changé la literie et Michael s'est douché puis s'est habillé. Ensuite, Michael fit tremper les draps sales dans la machine, puis ils se mirent en route. À ce moment-là, Silk mourait de faim. Michael a pris les clés et Silk l'a naturellement laissé conduire. Il l'a emmenée à son appartement pour obtenir une autre chemise à porter car il manquait quelques boutons à son autre. Elle a changé de tenue et l'a retrouvé à la voiture. Il les a emmenés dans un camion-restaurant et a regardé son visage. Il fut heureux de constater qu'elle semblait parfaitement à l'aise. Certaines...

680 Des vues

Likes 0

Délice de cisaillement

Frank essuya la sueur de son front avec le dos de son gant et continua à tailler les roses Seymour. Il était 12 h 45, et comme sur des roulettes, il entendit Dee et son amie Tanya déambuler dans le jardin à l'arrière. Il jeta un coup d'œil derrière les fleurs et les vit marcher pieds nus jusqu'au belvédère avec un pique-nique. Dee portait sa robe légère à fleurs habituelle. Son sourire éclatant et ses cheveux de soie de maïs dorés lui ont donné une déesse comme la beauté. Sa robe moulait ses hanches et mettait en valeur ses mésanges gaies...

605 Des vues

Likes 0

Quel magnétoscope ?_(1)

J'ai un œil sur Eric depuis qu'il a commencé à s'occuper du bar du restaurant où je travaillais. Nous avions eu quelques conversations informelles, mais rien qui semblait mener nulle part. C'était frustrant comme l'enfer. Je le voulais vraiment, et j'étais déterminé à l'avoir. Jeudi était une nuit tôt pour nous deux. J'ai travaillé l'équipe du déjeuner pour que je sorte de là vers 6 heures et Eric est descendu à 10 heures. Je lui ai demandé s'il savait quelque chose sur les magnétoscopes car j'avais tellement de mal à faire fonctionner le mien correctement. Je lui ai dit que la...

661 Des vues

Likes 0

Chroniques de Craigslist Ch. 03 : Mandrin

Chroniques de Craigslist : Chuck Cela fait quelques jours depuis ma dernière rencontre, comme vous pouvez probablement vous en rendre compte, j'ai été sacrément excitée. Alex est occupé toute la semaine mais sera libre la semaine prochaine pour quelques jours. (Ce sera mon week-end, donc je suis sacrément excité à ce sujet). Mais, revenons à l'ici et maintenant... Que puis-je dire, l'envie frappe fort aujourd'hui. Pendant mon heure de déjeuner, j'ai filtré les centaines d'annonces, à la recherche d'un autre mec cool avec qui sortir. J'ai envoyé quelques messages et j'ai attendu mes réponses. Rien, car mon quart de travail touchait à...

480 Des vues

Likes 0

Rencontres sexuelles d'un jeune homme - 26 - Première nuit de sexe avec Rupali

Rencontres sexuelles d'un jeune homme - 26 - Trio avec Rupali & Manavi. L'histoire est par un de mes amis Montu Kumar commence vers l'année 2011-12, environ 7-8 ans en arrière à partir de l'heure actuelle. Il est devenu ami avec moi lors d'un défilé de mode à Delhi. Où il était l'organisateur d'événements. Il m'a raconté son histoire au cours de nos différentes rencontres. C'est une histoire de trio avec Rupali & Manavi L'histoire est par l'un de ses amis Montu Kumar commence vers l'année 2011-12, environ 7-8 ans en arrière par rapport à l'heure actuelle. Il s'est lié d'amitié...

778 Des vues

Likes 0

Un week-end pas si ennuyeux

Juste pour Holly ! :-p C'était comme tous les autres vendredis qui s'étaient écoulés cette année. L'école durait 48 heures et la répétition qui était devenue son week-end s'installait. La plupart des gens considéraient leur week-end comme un moment pour sortir et s'amuser, Naomi les considérait en revanche comme trop long et ennuyeux. Elle n'avait pas beaucoup d'amis dans cette nouvelle ville et ne conduisait pas, elle ne pouvait donc pas s'échapper à la plage. Les week-ends n'avaient rien en réserve pour elle. Naomi réfléchit à ce qu'elle pourrait faire pour se divertir ce week-end alors qu'elle déverrouillait sa porte et...

737 Des vues

Likes 0

Un style de vie swinguant, chapitre 3

Comme j'opérais maintenant en tant que célibataire, j'ai décidé de répondre à quelques annonces dans un magazine échangiste. J'ai essayé de rechercher des couples qui voulaient quelque chose d'inhabituel, et j'ai mentionné dans chaque réponse que j'étais prêt à essayer tout ce qui n'était pas dangereux ou douloureux. Aucune des annonces auxquelles j'ai répondu n'avait mentionné le sexe bisexuel, mais j'ai pensé que tout homme cherchant à partager sa femme avec un autre homme pensait probablement secrètement à l'essayer. Il s'est avéré que j'étais à peu près sur l'argent. J'ai reçu une réponse positive de plus de la moitié de mes...

779 Des vues

Likes 0

De l'épicerie à f

J'ai regardé l'incroyable séductrice par derrière en pensant à toutes les choses sales que je lui ferais si j'en avais l'occasion, ce qui était exactement ce que je voulais. Je l'ai suivie à distance et j'ai continué à faire du shopping, ou à faire semblant à ce moment-là. J'étais tellement perdu dans le corps de l'adolescente en face de moi que faire du shopping pour ce pour quoi je suis venu n'allait tout simplement pas se produire à cause de mon imagination hyperactive. Cela n'a pas aidé que ma bite soit dure comme de la pierre, surtout dans le jean serré...

797 Des vues

Likes 0

Promenade dans l'après-midi

Ils se levèrent à un glorieux matin de juillet. La mer était comme un miroir, déjà il y avait des reflets de chaleur qui montaient des galets de la plage. Il enfila un short de plage alors qu'elle enfilait un bas de bikini. Ils sont sortis par la porte arrière sur la plage et jusqu'à la mer pour un plongeon rafraîchissant. Il était légèrement à la traîne et a pu voir ses fesses parfaites se tortiller dans son slip de bikini. Il n'a jamais cessé de s'émerveiller devant sa belle silhouette. Il se précipita dans l'eau pour cacher le début d'une...

808 Des vues

Likes 0

Amoureux du chien

Sara Henderson ouvrit la porte de sa maison nouvellement achetée, souriant à elle-même comme elle le faisait d'habitude. Alors qu'elle fermait la porte, son labrador s'est précipité à travers la porte à sa droite et a sauté sur elle. Lorsqu'elle le vit, son sourire s'accentua et elle se mit à genoux, l'embrassant rapidement sur le museau, évitant sa langue. Elle gloussa lorsque sa fourrure caressa son visage et elle se leva, marchant vers la cuisine. Elle s'est arrêtée devant un miroir pour se vérifier. Elle laissa ses yeux liquides de couleur noisette inspecter son corps de haut en bas. Elle n'était...

869 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.