Nouvelles aventures de Harry Potter : Chapitre 7 - partie 1 sur 2 - Le rétablissement de Harry

599Report
Nouvelles aventures de Harry Potter : Chapitre 7 - partie 1 sur 2 - Le rétablissement de Harry

Cette histoire ne reflète pas les attitudes ou les personnages de la série Harry Potter, ni n'a aucune affiliation avec l'auteur.

Chapitre 7 partie 1
Hermione commença à secouer Harry alors qu'elle essayait de le réveiller de son épuisement.
'Quoi? Non, ça ne peut pas être Ron, » dit Hermione hystériquement en secouant vigoureusement le bras d'Harry.
"C'était Ron," répondit Harry en gémissant, il s'assit sur la plage et sentit des grains de sable tomber de ses cheveux.
"Tu as dû te tromper, Harry," dit Hermione en tremblant, les yeux écarquillés sous le choc maniaque.
"C'était Ron," répéta faiblement Harry.
'Mais..,'
"Hermione," dit Harry avec plus de force, coupant Hermione au milieu d'une phrase, "c'était Ron."
"Harry Potter, monsieur," fit une voix faible derrière Harry. Harry et Hermione se retournèrent au son du nom d'Harry ; tous deux aveuglés un instant par le Soleil descendant. Dobby se balançait, penché à quelques mètres d'eux, une lame argentée brillante dépassant de sa poitrine alors qu'un liquide rouge foncé commençait à tremper son pull en laine.

« Dobby ! » cria Harry alors qu'il courait vers lui et attrapait l'elfe de maison dans ses bras, « Dobby... p-s'il te plaît, va bien, s'il te plaît, ne meurs pas ! Que quelqu'un m'aide !' cria Harry à travers d'épaisses larmes en direction du cottage qui se dressait au-dessus d'eux sur une petite colline sablonneuse. Harry prit la petite main de Dobby dans la sienne alors qu'il sentait la respiration de son vieil ami devenir plus tremblante et plus superficielle.
"Je... t'aime Harry... Potter," dit doucement Dobby. Soudain, avec un dernier souffle rauque, les yeux de Dobby s'écarquillèrent et Harry sentit sa main devenir molle dans la sienne. Dobby l'elfe de maison était mort.

*

Après avoir passé le reste de la journée à enterrer Dobby lui-même puis à organiser un service de déménagement, Harry s'était enfermé à l'écart des autres dans l'une des chambres d'amis de Bill et Fleur. La combinaison de la mort de Dobby, du fait d'avoir vu Hermione se faire violer, de se faire baiser par Draco et de découvrir ensuite que Ron était l'homme cagoulé avait plongé Harry dans une dépression. Harry grimaça de douleur alors qu'il se mettait dans une position plus confortable sur le lit. Ses fesses lui faisaient encore légèrement mal, à cause de l'endroit où Draco lui avait donné une fessée et l'avait baisé quelques heures auparavant. Harry ressentait toujours un grand sentiment de honte en sachant que la bite de Draco était en lui, et que quelque part, son sperme gisait toujours dans son corps. Soudain, un coup fort à sa porte ramena Harry à la réalité.

'Harry... Harry, c'est Ginny. S'il vous plaît, laissez-moi entrer, j'ai besoin de vous parler.'' À contrecœur, Harry se laissa tomber de son lit et déverrouilla la porte pour laisser entrer Ginny. Dès qu'il ouvrit la porte, Harry sentit le souffle coupé alors que Ginny enroulait ses bras. autour de lui dans une étreinte serrée.
« Ô Harry, » dit Ginny en enfouissant son visage dans la poitrine de Harry, « Tu m'as tellement manqué. » Harry se sentit se détendre instantanément alors qu'il respirait la douce odeur fleurie de Ginny. Il posa ses mains sur son dos doux, sentant ses longs cheveux roux flottants entre ses doigts. Harry savait qu'aucun mot n'avait besoin d'être dit alors qu'ils se tenaient tous les deux là, enfermés dans une étreinte amoureuse et étroite. Finalement, après ce qui semblait être un âge, ils se séparèrent tous les deux et allèrent s'asseoir sur le lit.

"Harry," dit gentiment Ginny alors qu'elle prenait sa main dans la sienne et le regardait droit dans les yeux, "Je suis vraiment désolée pour ce qui est arrivé à toi et Hermione. " Harry ouvrit la bouche pour parler mais baissa ensuite la tête, incapable de parler. aussi. Soudain, Harry sentit les doigts chauds de Ginny sur son menton alors qu'elle relevait doucement la tête.
" Toi et Hermione avez été si courageux Harry, " dit Ginny, ses yeux rivés sur les yeux verts étincelants d'Harry, " tu m'as sauvé de cet endroit horrible, et pour cela, je t'aimerai toujours. " Harry sourit faiblement en sentant Ginny serrez-lui fermement la main.
"Ils ne vous ont pas blessé, n'est-ce pas ?" demanda Harry en reniflant.
« Non, pour une raison ou une autre, l'Homme cagoulé s'est assuré que personne ne le faisait. Je pense qu'ils prévoyaient de m'utiliser pour t'attirer là-bas pour essayer de me sauver," répondit Ginny. Harry regarda dans les grands yeux marron de Ginny et sut qu'il ne pouvait pas lui dire qui était l'homme à capuche. Ron, qui était comme un frère pour lui... responsable de centaines, voire de milliers de morts de sorciers, de sorcières et de moldus.

"C'est un soulagement alors," soupira Harry en réponse.
« Savez-vous ce qui m'a fait tenir pendant que j'étais enfermé ? » dit doucement Ginny, « c'était la pensée de toi Harry. Chaque nuit, je pensais à toi et je priais pour que tu viennes me sauver... que tu vaincs Tu sais qui... et que nous vivrions heureux pour toujours. Je t'aime Harry Potter... Je l'ai toujours aimé, et je t'aimerai toujours. Soudain, Harry fondit en larmes alors qu'il enfouissait son visage dans l'épaule de Ginny pour se réconforter. Ginny berça Harry comme un bébé dans ses bras alors qu'il continuait à pleurer et à hurler contre son épaule.
"Je... je ne peux pas le faire Ginny," gémit Harry alors que les larmes continuaient de couler sur ses joues rouges, "tout le monde s'attend à ce que je le batte... mais je peux -Je ne peux pas Ginny, je ne peux pas ! Je ne suis pas assez puissant… Je ne suis pas assez fort.
"Harry," dit doucement Ginny alors qu'elle posait ses mains sur ses joues et essuyait ses larmes, "tu le feras." Dumbledore croyait en toi. Tes amis croient en toi… et je crois en toi Harry, » dit Ginny en embrassant le haut de sa tête. Lentement, ils se laissèrent tous les deux sur le lit, Harry posant sa tête sur la poitrine de Ginny alors qu'elle continuait à lui caresser les cheveux avec tendresse. Après ce qui sembla une éternité, Harry se calma finalement en posant une main sur le ventre de Ginny.

«Je suis désolé pour ce qui vient de se passer, Ginny. Ce devrait être moi qui m'occupe de toi, dit honteusement Harry.
"Tu n'as rien à regretter pour Harry," répondit Ginny avec sensibilité, "même les meilleures personnes ont le droit d'avoir des moments de faiblesse." Harry serra affectueusement le ventre tonique de Ginny en réponse. Finalement, alors que la nuit avançait, ils s'endormirent tous les deux ensemble, Harry utilisant la poitrine de Ginny comme oreiller tandis que sa main reposait doucement dans ses cheveux.

Le cri d'un coq dehors les réveilla tous deux de leur agréable sommeil.
"Belle matinée," dit Harry en essuyant le sommeil de ses yeux puis en donnant à Ginny un long baiser sur les lèvres.
"Hmm matin," gémit Ginny dans une réponse endormie, "comment te sens-tu aujourd'hui ?"
"Beaucoup mieux maintenant, je suis avec toi," dit Harry en posant à nouveau sa tête sur sa poitrine. Ils restèrent tous deux silencieux pendant un moment tandis que la lumière du soleil commençait à entrer par la fenêtre.
"Allez Harry," dit soudain Ginny alors qu'elle soulevait la tête d'Harry de sa poitrine, "allons nous nettoyer." Allons prendre une douche. Harry laissa Ginny lui prendre la main alors qu'elle le conduisait dans la salle de bain attenante, s'assurant de verrouiller la porte derrière eux lorsqu'ils entraient.

Tout comme le reste du cottage de Bill et Fleur, la salle de bain était une belle pièce. La pièce elle-même était très spacieuse et de forme circulaire. Les murs étaient peints en bleu clair et des images de créatures marines exotiques et de sirènes ornaient les murs. Une grande fenêtre circulaire en verre dominait un côté du mur, permettant à de longues rayons de soleil d'entrer dans la pièce. Dans le coin de la pièce, se trouvait un vaste bain qui ressemblait à une carapace de tortue géante magique retournée et entourée de pierres précieuses brillantes de rouge, de vert et d’or. Dans l'autre coin de la pièce se trouvait un étroit tube de verre circulaire qu'Harry considérait comme la douche. Harry sentit le doux tapis entre ses orteils alors qu'il s'asseyait sur le bord de la grande carapace de tortue. Harry regarda Ginny se tourner vers lui avec un regard affectueux sur le visage.

Lentement, elle descendit jusqu'au bas de son haut rouge et le passa par-dessus sa tête, révélant à Harry son ventre blanc nacré et son soutien-gorge bleu sans bretelles. Ses doigts se tournèrent ensuite vers le bouton doré qui maintenait son short en jean. Avec un petit pop, ils se défont tandis que le son de Ginny les ouvrant brisa le silence. Avec quelques mouvements de hanches, son short en jean tomba progressivement le long de ses longues jambes pâles et athlétiques jusqu'à ce qu'elle les repousse avec son pied. Ginny enroula ensuite les bords de sa culotte bleue autour de ses pouces alors qu'elle tirait et abaissait chaque côté d'eux, les faisant se relever d'un air taquin. Elle tourna le dos à Harry et se pencha alors qu'elle baissait sa culotte, de sorte qu'Harry ait une belle vue de ses fesses et de sa chatte. Harry inspira légèrement en voyant ses fesses pâles et courbées et sa belle chatte rose pour la première fois depuis près d'un an.

Après avoir permis à Harry de bien regarder ses fesses et sa chatte, elle se leva rapidement et se dirigea vers Harry, laissant ses hanches se balancer à chaque pas. Elle tendit les mains vers Harry et le mit en position debout. Regardant profondément dans les beaux yeux verts d'Harry, elle tendit une main derrière son dos et dégrafa habilement son soutien-gorge, le laissant tomber au sol. Ginny regarda Harry lui faire un sourire affectueux alors qu'il baissait les yeux sur ses seins parfaitement ronds de taille C avec des aréoles et des mamelons rouge rosé. Harry prit Ginny dans ses bras et commença à la serrer fort alors qu'il sentait ses mains soulever son t-shirt par-dessus sa tête. Harry s'éloigna de l'étreinte alors qu'il sentait Ginny poser doucement sa main sur sa poitrine. Ginny laissa ses doigts parcourir le centre du corps d'Harry, le faisant frissonner de plaisir jusqu'à ce qu'ils atteignent sa ceinture.
Prenant son temps, Ginny commença à dégrafer la ceinture d'Harry et, une fois celle-ci défaite, elle passa ses mains sur le haut de ses fesses pour baisser son boxer et son pantalon. Soudain, Ginny sentit Harry donner un sursaut nerveux alors que ses mains touchaient ses fesses, l'obligeant à le regarder.

"Je suis désolée Harry," dit Ginny en retirant ses mains des fesses d'Harry.
"Non," dit doucement Harry alors qu'il attrapait les mains de Ginny et les plaçait sur ses fesses une fois de plus, "c'est bon." Ginny sourit à Harry alors qu'elle lui donnait un baiser passionné sur ses lèvres douces et charnues. Alors qu'ils s'embrassaient, Ginny abaissa le pantalon et le boxer d'Harry, de sorte qu'ils soient maintenant tous les deux nus ensemble.
"Allez," dit Ginny avec un dernier baiser alors qu'elle attrapait sa main, "prenons une douche." Harry laissa Ginny ouvrir la voie vers l'énorme tube de verre circulaire alors qu'elle ouvrait la porte à poignée dorée. Harry serra fermement les fesses couleur pêche de Ginny alors qu'ils entraient tous les deux dans le tube.

"Bien," dit soudain Harry avec étonnement alors qu'il regardait autour de lui avec admiration. Le tube étroit s’était soudainement agrandi pour atteindre la taille d’un grand salon. Un petit rebord en bois bordait les parois du tube de verre et une centaine de pommes de douche différentes pendaient au-dessus d'elles.
"C'est un charme de docteur," dit Ginny en réponse au visage étonné d'Harry, "ça rend les choses plus grandes à l'intérieur." Ginny se dirigea nonchalamment vers un panneau latéral recouvert de boutons rouges et commença à appuyer sur quelques-uns d'entre eux. Soudain, des bulles roses et bleues chaudes tombèrent sur eux tandis que Ginny se dirigeait vers Harry et enroulait délicatement ses bras autour du bas de son dos. Harry aimait la sensation de l'eau et des bulles sur sa peau alors que Ginny et lui recommençaient à s'embrasser. L’eau ne tombait pas lourdement sur eux, mais atterrissait plutôt doucement sur leur peau comme une brume humide. Harry ouvrit davantage la bouche alors qu'il laissait sa langue entrer dans la petite bouche chaude de Ginny. Leurs langues se rejoignirent et commencèrent à se frotter et à se lécher lentement alors que leurs lèvres restaient collées ensemble dans un baiser affectueux.

"Tu m'as tellement manqué Harry," gémit Ginny alors qu'elle commençait à embrasser et à mordre le cou d'Harry avec convoitise.
"Tu m'as manqué aussi Gin," répondit Harry en baissant les yeux sur Ginny qui baissait lentement ses baisers sur le corps d'Harry. Le corps de Ginny était désormais couvert d'une légère rosée, ce qui faisait briller sa peau magnifiquement pâle. Harry regarda les seins de Ginny et abaissa légèrement ses genoux pour les serrer brièvement, aimant la sensation de ses monticules légèrement humides et souples. Ginny commença à embrasser voracement le ventre d'Harry alors qu'elle se mettait à genoux. Harry prit ses longs cheveux roux flamboyants dans ses mains alors qu'il sentait ses doigts délicats s'enrouler autour de sa douce queue.
'Ahhhh,' gémit doucement Harry alors qu'il fermait les yeux et laissait sa tête retomber pour que son visage soit couvert d'une brume chaude. Ginny commença à travailler sur la bite d'Harry à deux mains ; l'un tirant doucement sur son manche tandis que l'autre prenait son sac à couilles en coupe et commençait à le masser. Ginny tira sur la queue d'Harry pour que sa tête bulbeuse se libère de son prépuce serré. Ginny prit avec amour la bite durcie d'Harry dans sa bouche et commença à la sucer avec reconnaissance. Harry baissa les yeux pour voir les cheveux de Ginny commencer à monter et descendre le long de sa bite désormais dure de 7 pouces.

"Ahhh tu sais comme j'aime ça Gin," gémit Harry alors que Ginny continuait à sucer sa bite. Ginny leva les yeux vers Harry et lui fit un clin d'œil effronté en plaçant ses mains sur les fesses d'Harry. Ginny serra et enfonça le bout de ses doigts dans les fesses charnues d'Harry alors qu'Harry commençait à gémir légèrement de plaisir. Ginny commença à engloutir de plus en plus la bite d'Harry alors qu'elle suçait lentement le long de la tige de Harry, ses lèvres pressées fermement contre sa bite. Ginny enroula une main autour de la base du sexe d'Harry alors qu'elle serrait fermement sa langue et ses lèvres contre le sexe d'Harry. Ginny laissa sa langue chaude encercler lentement la tête d'Harry et la pénétrer dans sa bouche, l'enduisant de sa salive. Avec un pop, Ginny retira soudainement la bite d'Harry de sa bouche. Harry sourit en la voyant soulever sa queue pour qu'elle puisse grignoter son sac de couilles.

Ginny commença à lécher et à lécher les couilles d'Harry, les recouvrant lentement de sa salive agréable. Ginny prit ensuite légèrement le sac à balles d'Harry entre ses dents alors qu'elle commençait à tirer dessus de manière ludique, étirant les couilles d'Harry et les rendant légèrement plus grosses. Une fois que Ginny s'était amusée avec les couilles d'Harry, elle recommença à sucer la bite d'Harry, cette fois en suçant sa bite à un rythme plus rapide.

"Mmmpf........mmmmpf," Harry entendit Ginny gémir alors qu'il la sentait frotter et sucer sa bite. Harry laissa échapper un halètement de plaisir alors qu'il la sentit soudainement prendre toute sa bite dans sa bouche chaude. Ginny sentit son nez chatouiller légèrement, alors que son nez heurtait le léger tapis de poils pubiens qu'Harry gardait sous contrôle au-dessus de sa queue. Ginny luttait contre l'envie de respirer alors que sa langue travaillait furieusement tout autour de la bite d'Harry dans sa bouche, essayant de donner à Harry autant de plaisir que possible. Soudain, Ginny se libéra du sexe d'Harry avec une grande inspiration, alors qu'elle frottait la salive qui pendait sur son sexe comme des glaçons. Harry sourit en aidant Ginny à se relever et commença à l'embrasser passionnément une fois de plus. D'un mouvement rapide, Harry souleva Ginny dans un ascenseur de pompier, la faisant rire alors qu'il se dirigeait vers le rebord en bois qui entourait le bord du tube. Harry donna une fessée ludique au cul de Ginny en la déposant sur le banc et en s'agenouillant devant elle. Harry tétait longuement chacun de ses seins, enduisant ses tétons de sa salive avant de baisser son visage vers sa chatte.

Harry écarta doucement ses longues jambes alors qu'il regardait sa chatte. Une fine bande de cheveux rouges pendait au-dessus de son entrée alors qu'il écartait les petites lèvres de la chatte de Ginny, révélant sa magnifique entrée rose. Instantanément, Harry baissa la bouche dessus et commença à sucer avec convoitise tout autour de sa chatte.
"Ooo Harry," gémit Ginny alors qu'elle enroulait ses jambes athlétiques autour de la tête d'Harry. Harry commença à caresser l'intérieur des lèvres de sa chatte alors qu'il sentait Ginny placer ses mains dans ses cheveux. Harry commença à entourer ses doigts autour du clitoris de Ginny alors qu'il continuait à embrasser et à lécher les lèvres de sa chatte. Harry pouvait entendre Ginny commencer à gémir d'appréciation alors qu'Harry glissait un doigt profondément dans la chatte de Ginny.
"Ahhhhhh", gémit bruyamment Ginny alors qu'Harry commençait à frotter son doigt le long de l'intérieur des parois chaudes de la chatte de Ginny. Pendant qu'il faisait cela, Harry laissa sa langue commencer à sucer son clitoris, tandis qu'il laissait sa salive chaude recouvrir son clitoris. Harry sentit Ginny resserrer ses jambes autour de sa tête alors qu'elle commençait à écraser ses hanches contre le visage d'Harry, qui à son tour commença à lécher plus rapidement autour du clitoris de Ginny.

'Ahhhhh........mmmm Harry,' gémit Ginny de manière séduisante alors qu'il sentait un jet de jus chaud de sa chatte recouvrir son doigt dans sa chatte. Harry retira rapidement son doigt et le lécha proprement, savourant le goût sucré de son jus sur sa langue. Harry continua à sucer le clitoris rose de Ginny alors qu'il glissait deux doigts dans sa chatte. Pendant encore quelques minutes, Harry continua ainsi jusqu'à ce que Ginny remette Harry sur ses pieds.
"Je te veux en moi maintenant Harry," supplia Ginny alors qu'elle donnait à Harry un autre baiser rempli de désir. Harry sourit alors qu'il retournait Ginny et la prenait en sandwich entre la porte vitrée et lui. Harry sentit Ginny dépasser légèrement ses fesses alors qu'il attrapait sa queue et plia les genoux, prêt à se pousser vers le haut. Harry trouva instantanément l'entrée étroite de Ginny alors qu'il poussait vers le haut, profondément dans la chatte de Ginny.

'Ahhhhhh,' gémirent-ils tous les deux, alors que Ginny sentait le souffle chaud d'Harry sur son cou. Harry tendit la main et prit ses beaux seins dans ses mains alors qu'il commençait à entrer et sortir lentement de sa chatte serrée. Harry frotta les mamelons de Ginny entre son index et son pouce, les rendant dressés avant de commencer à saisir avec convoitise de grandes poignées de ses seins souples. Ginny se cambra vers Harry, provoquant l'étirement de ses seins alors qu'Harry continuait à jouer avec eux. Assez vite, Harry avait repris un rythme régulier alors que les sons de leurs gémissements et des hanches d'Harry frappant ses fesses courbées brisaient le silence. Harry pouvait sentir la chatte humide de Ginny se serrer étroitement autour de sa queue alors qu'il continuait à pomper sa bite profondément en elle.
"Ahhh ouais, ta chatte est si bonne Gin," gémit Harry en posant ses mains sur ses hanches. La bite d'Harry glissait facilement dans la chatte de Ginny alors qu'il sentait son jus chaud recouvrir sa jeune bite. La respiration d'Harry commença à s'accélérer alors qu'il accélérait le rythme, de sorte qu'il chevauchait Ginny durement et profondément.

"Ooo ouais Harry, plus fort… plus fort", gémit Ginny alors qu'elle sentait la bite d'Harry remplir sa chatte. Harry gémit alors qu'il commençait à pousser de plus en plus fort, sentant ses couilles commencer à claquer dans la chatte de Ginny. Ginny sourit alors qu'elle se sentait vivre un deuxième orgasme, son jus recouvrant encore plus la bite d'Harry. Soudain, Harry se retira d'elle et s'assit sur le banc en bois tandis que Ginny s'avançait à califourchon sur ses hanches.

"Laisse-moi reprendre Harry," ronronna Ginny en lui donnant un baiser prolongé. Ginny plaça à nouveau la bite d'Harry dans sa chatte alors qu'elle enroulait ses bras autour du cou d'Harry pour le soutenir. Harry plaça ses mains sur les fesses pâles et courbes de Ginny, alors qu'elle commençait à s'enfoncer lentement mais fort dans la bite d'Harry. Ginny rigola et laissa échapper un gémissement alors qu'elle regardait Harry gémir de plaisir face à sa profonde poussée. Ses lèvres étaient à peine à un millimètre des siennes alors qu'elle regardait les yeux d'Harry s'écarquiller de satisfaction. Tandis que Ginny poussait profondément, elle posa sa main sur le panneau latéral, appuyant accidentellement sur d'autres boutons. Soudain, de l'eau chaude et mousseuse commença à jaillir sur eux, trempant leurs corps alors qu'ils riaient tous les deux. Le bruit de l'eau courante remplit les tympans d'Harry alors qu'il dirigeait Ginny en riant et commençait soudainement à accélérer son rythme. Soudain, Harry sentit le corps de Ginny s'éloigner de lui alors qu'elle s'allongeait horizontalement sur sa bite. Harry pouvait voir ses muscles abdominaux se tendre avec l'effort de rester dans cette position alors qu'Harry commençait à grogner et à gémir en signe d'appréciation.

"Ahhh ouais Gin," gémit Harry avec luxure alors que Ginny commençait à se débattre, envoyant de la mousse et de l'eau partout. Harry luttait pour garder ses mains sur ses hanches alors qu'il regardait les beaux seins de Ginny commencer à s'agiter. Dans un accès de passion, Harry attrapa Ginny par sa taille fine et éclaboussa le sol mouillé alors qu'il atterrissait sur elle.

"Baise-moi fort Harry," supplia Ginny alors qu'elle tenait Harry près d'elle. Elle tenait la tête d'Harry contre ses seins alors qu'elle regardait les fesses d'Harry monter et descendre rapidement alors qu'il commençait à la marteler.
"Mmmpf... ouais," Ginny entendit Harry gémir alors qu'il commençait à sucer et à aspirer de manière animale ses seins rebondissants. La chatte de Ginny était maintenant trempée et Harry glissait facilement toute sa bite de 7 pouces en elle. Harry pouvait ressentir l'incroyable sensation de constriction de sa chatte autour de sa bite aussi soudainement ; il sentit une sensation de brûlure parcourir son corps.
« Ahhhh Gin ! » cria Harry alors qu'il écartait ses cheveux trempés de ses yeux et commençait à lui marteler la chatte avec une passion frénétique.
"Jouis en moi Harry," gémit Ginny alors qu'elle posait ses mains sur les fesses d'Harry, le forçant à s'enfoncer plus profondément en elle. Soudain, avec une pression très forte avec les parois de sa chatte autour de la bite d'Harry, il sentit sa bite entrer dans un orgasme glorieux.

'Ahhhhh Ginny.......ahhhhhh.......ooo Ginny,' gémit Harry alors qu'il enfouissait son visage dans son épaule et plaçait ses mains dans ses cheveux roux mouillés. Harry plongea ses couilles profondément dans Ginny alors qu'il sentait une grande quantité de son sperme de jeunesse exploser dans sa chatte serrée. Harry continua de gémir alors qu'il sentait sa chatte se serrer encore plus étroitement autour de sa queue, comme s'il la traitait de tout le jus de sperme qu'il avait. Des séquences après séquences de sperme ont continué à gicler profondément dans Ginny jusqu'à ce que finalement, le corps tendu d'Harry tombe mollement sur elle. De l'eau chaude et apaisante continuait de tomber sur les adolescents nus alors qu'Harry s'allongeait sur Ginny tandis que leur haletant diminuait.
Finalement, Harry utilisa ses poings pour se soulever du corps athlétique de Ginny afin de pouvoir la regarder dans les yeux.

«Je t'aime Ginny Weasley», dit Harry en la regardant avec amour dans les yeux. Ginny eut un large sourire alors qu'elle le regardait et l'embrassait passionnément sur les lèvres.
«Je t'aime aussi Harry Potter», répondit-elle. Après quelques baisers supplémentaires, Harry souleva Ginny et la sortit de la douche maintenant torride. Après avoir trouvé des serviettes blanches moelleuses, ils commencèrent tous les deux à s'essuyer jusqu'à ce qu'ils soient à nouveau secs. Une fois qu'ils furent tous les deux réhabillés avec des vêtements propres, ils se dirigèrent vers le petit-déjeuner.

Harry et Ginny entrèrent dans la cuisine et trouvèrent Fleur, Bill et Hermione déjà assis en train de prendre leur petit-déjeuner.
"Bonjour vous deux", dit Bill alors qu'il se dirigeait vers la bouilloire pour préparer du café frais, "comment vous sentez-vous ce matin ?"
"Bien mieux," répondit Harry avec un clin d'œil à Ginny qui lui rendit son sourire alors qu'ils s'asseyaient autour de la table. Après avoir pris un copieux petit-déjeuner, Ginny et Fleur partirent donner leur petit-déjeuner à M. Ollivander et Griphook à l'étage.

« Quand M. Ollivander et Griphook sont-ils arrivés, puis Bill ? » demanda Hermione en conversation tout en versant du sucre dans son café.
«Nous avons accueilli M. Ollivander et Griphook l'autre semaine. Ces foutus Mangemorts les ont laissés au milieu de la nuit dans le village près d'ici,' dit Bill avec dégoût.
"C'est comme ça que les Mangemorts fonctionnent, Bill," répondit Harry en secouant la tête, "dès que tu n'en as plus besoin, ils te rejettent. Bill, est-ce qu'Hermione et moi pouvons parler à Griphook plus tard ?
"Bien sûr Harry, sa chambre est à l'étage, première à droite," dit Bill avant de quitter la pièce pour récupérer le courrier du matin.

"Pourquoi avons-nous besoin de voir Gripsec Harry," demanda Hermione une fois qu'elle fut sûre qu'ils étaient seuls.
"Alors que vous étiez inconscient l'autre jour, le M... Ron... à capuchon a dit quelque chose à propos de Vous Savez Qui lui avait donné un artefact très important à mettre dans son coffre-fort chez Gringott. C'est pourquoi il était si inquiet à l'idée que nous ayons l'épée de Gryffondor ; il aurait dû être dans son coffre-fort.
«Alors tu penses…», commença Hermione
« Oui, je pense qu'il a donné à Ron un horcruxe à mettre dans son coffre-fort. Comme Hagrid l'a dit, il n'y a nulle part au monde plus sûr que Gringott, à l'exception de Poudlard, » dit Harry avec enthousiasme. Hermione attrapa fermement Harry par le bras tandis que ses yeux s'écarquillaient en réalisant.
« Est-ce là qu'il aurait pu cacher le dernier Harry de son horcruxe ? Gringott et Poudlard ?!'
« Je le pense Hermione, et c'est pourquoi nous avons besoin de Gripsec. Nous allons entrer par effraction chez Gringott et voler cet horcruxe Hermione, » dit Harry avec détermination. Hermione haleta tandis qu'Harry la regardait dans les yeux.
"Tu es avec moi, n'est-ce pas Hermione ?" demanda Harry alors qu'Hermione baissait sa main de son visage.
"Bien sûr, Harry," répondit-elle, "Je suis toujours avec toi."
"Merci," dit Harry en lui tapotant affectueusement l'épaule, "allons parler à Griphook alors," dit Harry alors qu'ils quittaient tous les deux la pièce.


NOTE DES AUTEURS : VEUILLEZ LIRE !
Bonjour tout le monde. Eh bien, cette série touche à sa fin avec seulement 4 histoires supplémentaires à venir. Cependant, j'ai actuellement 2 façons de terminer cette série. L'autre semaine, j'ai eu une petite idée et j'ai eu l'idée de faire une autre série après celle-ci, en me concentrant sur Harry en tant qu'adulte, ainsi que sur ses enfants à Poudlard. J’ai déjà une sorte d’idée d’intrigue qui, je pense, sera vraiment bonne, mais je ne l’écrirai que si les gens le veulent. Donc en gros, je terminerai cette série avec l'une des 2 fins : 1 qui met fin à toute la série ou l'autre qui peut la poursuivre. N'hésitez pas à laisser un commentaire pour indiquer si vous souhaitez une autre série et bien sûr, si vous avez aimé cette histoire. Merci.

Articles similaires

Tendre amour II

Introduction : Pour bien comprendre et apprécier cette histoire, veuillez lire la partie I de Tender Love. Désolé, il a fallu si longtemps pour la partie 2, mon père est décédé et j'ai été distrait. La jeune femme latino était allongée sur ma forme nue avec ma bite dure comme du roc toujours coincée entre les lèvres de sa chatte, comme si j'étais un gode humain pour son plaisir. Je pouvais sentir son jus d'amour chaud commencer à refroidir alors qu'il coulait des côtés de mes cuisses. Elle s'est reposée du puissant orgasme qu'elle venait de vivre en frottant son clitoris...

1.8K Des vues

Likes 0

Danny devient une poule mouillée partie 1

À quoi penses-tu? demanda le Dr Brooks. Daniel s'est rendu compte qu'il s'était à nouveau espacé. Eh bien, pas vraiment d'espacement - regarder le joli visage du Dr Brooks. Daniel n'avait jamais vu un médecin aussi beau que le Dr Brooks. Elle était jeune, peut-être trente ans, mais elle paraissait plus jeune. Elle était pâle et grande, aussi grande que Dan et encore plus grande en talons. Elle avait des joues hautes et rondes, des yeux d'émeraude et les cheveux les plus raides et les plus noirs que vous puissiez imaginer, une frange plate coupée sur son front et le reste...

1.4K Des vues

Likes 0

Vagues, deuxième partie

Revenant aussi une fois de plus, cette fois, j'étais dans l'hôpital même où j'étais hier matin lorsque cette enquête a commencé. La différence maintenant qu'une infirmière dans un uniforme qui était définitivement trop serré sur elle tenait mon poignet gauche, vérifiant mon pouls. Remarquant que je suis réveillé Eh bien détective Gorwin, nous nous demandions quand vous reviendrez! laissant tomber mon poignet et enregistrant mon pouls sur le graphique qu'elle a pris. Le docteur Cole sera bientôt là pour vous vérifier elle-même! Génial, j'ai pensé qu'un médecin de poussin c'est tout ce dont j'ai besoin en ce moment, étant donné que...

1.1K Des vues

Likes 0

Le Petit Chaperon Rouge : Sorti du Bois ?

Qu'est-ce que c'est ? ! Um salut. « Qu'est-ce que… QU'EST-CE QUE TU FAIS ? Peter est en colère, plus qu'énervé, mais c'est un humain. Il a une bite, et cette bite est plus préoccupée par le fait que ma langue est à quelques millimètres de la chatte dégoulinante de la fille chaude. Le loup se penche sur moi et attrape le cul de Molly. Sa voix est basse, comme un grognement, Tu devrais venir chercher la chatte dont tu rêves. La bouche de Peter semble s'être asséchée, ou peut-être qu'il ne peut plus parler à cause du sang qui disparaît de son cerveau vers...

1.1K Des vues

Likes 0

Conte de l'autre monde Acte V

Loin dans un lointain pays sombre. Dans un château haut perché sur une colline. Là se tenait cet homme. Et là se tenait la sœur. Et sous ses pieds se tenait une armée de soldats de la légion et de mutations créées par la science. Nous plierons cette terre à genoux et nous tuerons ceux qui nous opposent. Nous jetons ce monde dans les ténèbres. Nous amènerons l'autre monde à nous et le ferons nôtre ! Monsieur, et s'il part- Ce n'est pas un problème. Il ne peut pas devenir plus fort que moi. Mais monsieur. « Assez mon enfant. Il...

1.2K Des vues

Likes 0

Le prêtre et moi

[b]J'avais 17 ans à l'époque (cela n'est arrivé qu'il y a environ un an) et je venais de commencer une nouvelle école. Je mesure 5'5 avec des seins de 32b qui ont une bonne forme, de longs cheveux blonds et une silhouette moyenne parce que je suis danseur. Quoi qu'il en soit, j'étais passé d'une école publique à une école catholique parce que c'était ce que mes parents voulaient, et pendant les premiers mois, j'ai eu pas mal de choses à voir avec le prêtre de notre école... je vais l'appeler mike (ce qui n'est pas son nom mais je veux garder...

875 Des vues

Likes 1

Les Aventures de Sarah - Chapitre 2

Tyshawn a réussi à franchir la porte et a marché dans la rue. Il a entendu la chienne lui crier dessus depuis la porte. Il l'ignora et tenta de calmer sa colère. Il vit Jesse et Frank l'attendre au coin de la rue. Ils se dirigèrent vers leur ancienne école où ils allaient prendre la navette jusqu'au point de débarquement pour prendre le bus pour Claremont. Qu'est-ce qui se passe Ty ? Tu as l'air énervé. dit Jessé. La chienne était dans une forme rare ce matin. dit Tyshawn. Ouais, elle est toute une pêche. dit Jessé. Hé mec, regarde ce que...

681 Des vues

Likes 0

Drunk Mom and Me - 2 mis à jour

Maman ivre et moi - 2 Ce fut une longue journée pour moi. A peine prêté attention au travail scolaire. En pensant à ce que j'avais fait la nuit précédente. Le long trajet vers la maison sur le siège arrière de la voiture avec ma propre mère ivre sur mes genoux. Devenir si plein de désir que j'ai baisé ma propre mère sans même qu'elle le sache. Je suis allé plusieurs fois aux toilettes et je me suis à moitié étourdi, mais je me suis arrêté en prévision de ce soir-là. J'ai aidé maman à préparer le dîner et je me...

999 Des vues

Likes 0

Cadeau d'anniversaire_(4)

C'était mon 18e anniversaire. C'était jeudi, et ma grande fête n'a pas eu lieu avant samedi. Mes parents rendaient visite à ma tante dans l'Utah, alors cette nuit-là, il n'y avait que moi et quelques friandises masturbatoires que je me suis achetées. Mis à part les bases de Love Lube et de certains magazines pornographiques, mon traitement spécial était un vibromasseur mince de 8 pouces pour le jeu anal. Dans le passé, j'ai utilisé des choses comme les carottes et le genre. Je me préparais pour une nuit d'amour-propre : Playgirl ouverte aux histoires érotiques, du lubrifiant sur la table de nuit...

785 Des vues

Likes 0

Je l'aime

Je l'aime Un jeune couple, tard dans la nuit, sur un canapé, découvre l'amour et le sexe Vos doigts sont si délicats sur la nuque qu'ils me font frissonner le long de la colonne vertébrale. Étroitement enlacé dans un baiser qui a duré plusieurs minutes bizarres, j'ai du mal à respirer. Le morceau de chair étendu dans mon pantalon est tordu, coincé dans l’élastique serré de mon sous-vêtement, provoquant un léger inconfort, mais cela vaut bien la douleur sachant très bien que vous en êtes la cause. Une nouvelle variation de ton baiser a lieu alors que ta langue tente de...

518 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.